Portail:Ordre cistercien

Bienvenue sur le Portail de l' Ordre cistercien


L'ordre cistercien est un ordre monastique créé au XIIe siècle et parti de l'abbaye de Cîteaux, en Bourgogne. Cette abbaye avait été fondée en 1098 par Robert de Molesme. L'ordre cistercien se développe considérablement sous l'abbatiat d'Étienne Harding, en particulier grâce à la personnalité marquante de Bernard de Clairvaux. Répandu à travers toute l'Europe dès le milieu du XIIIe siècle, l'ordre stagne ensuite et entre en crise à partir de 1350, à cause des guerres, de la peste noire, puis de la mise en place du régime de la commende, enfin fermeture de toutes les abbayes britanniques et de nombreuses abbayes dans les pays luthériens. Au XVIIe siècle, plusieurs réformes tentent une restauration de la ferveur initiale de l'ordre : Feuillants, Bernardines réformées et surtout Trappistes. La Révolution française puis les conquêtes napoléoniennes ont pour conséquence la fermeture de toutes les abbayes de France, de Belgique, d'Allemagne, ainsi qu'une partie de celles situées en Italie ; paradoxalement, elles aident à la refondation de l'ordre trappiste, principalement sous la conduite d'Augustin de Lestrange, ainsi qu'à sa diffusion hors de l'Europe.

Les dernières modifications des 676 articles actuellement liés au portail.

modifier

Lumière sur...
Plan Port-Royal-des-Champs.jpg

Le site de Port-Royal des Champs est un ensemble constitué des ruines de l’abbaye de Port-Royal, du musée des Granges et d’un domaine forestier et paysager. Situé au cœur de la vallée de Chevreuse, au sud-ouest de Paris, dans la commune de Magny-les-Hameaux (Yvelines), il est le témoin de l’histoire de l’abbaye de Port-Royal et du jansénisme.

Malgré un riche passé, il ne reste aujourd’hui presque rien de ce monastère fondé en 1204.

Cet endroit fut le théâtre d’une intense vie religieuse, intellectuelle et politique du XIIIe siècle à nos jours. D’abord simple abbaye cistercienne féminine au cœur du bassin parisien, Port-Royal devient au XVIIe siècle l’un des symboles de la contestation politique et religieuse, face à l’absolutisme royal naissant et aux réformes théologiques et ecclésiologiques de l’Église tridentine.

Qualifié d’« affreux désert » par la marquise de Sévigné à cause de son isolement, Port-Royal apparaît comme une thébaïde pour les admirateurs des Solitaires, c’est-à-dire un endroit privilégié où le chrétien est à même d’œuvrer pour son salut sans être tenté par le monde matériel. Attirant ou repoussant, il fascine le monde intellectuel et religieux du XVIIe siècle.

Détruits au début du XVIIIe siècle sur ordre de Louis XIV, l’abbaye et son domaine deviennent des lieux de mémoire et d’histoire, séduisant et inspirant visiteurs et intellectuels.

Port-Royal des Champs est aujourd’hui classé comme musée national.

Image de qualité
Fountains Abbey view02 2005-08-27.jpg

Ruines de l'abbaye de Fountains, en Angleterre.

Actualités

2021

Avril

Index thématique


Congrégations

Abbayes

Cisterciens célèbres

Articles récents