Abbaye Notre-Dame de Tournay

abbaye située dans les Hautes-Pyrénées, en France

Abbaye Notre-Dame de Tournay
Image illustrative de l’article Abbaye Notre-Dame de Tournay
Abbaye Notre-Dame de Tournay, vue d'ensemble
Présentation
Culte Catholique romain
Type Monastère
Rattachement Diocèse de Tarbes et Lourdes, ordre de Saint-Benoît
(congrégation de Subiaco Mont-Cassin)
Début de la construction 1951
Fin des travaux 1958
Architecte Guillaume Gillet, J.-A. de Saint-Rapt
Style dominant Moderne
Site web http://www.abbaye-tournay.com
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Hautes-Pyrénées
Ville Tournay
Coordonnées 43° 10′ 48″ nord, 0° 14′ 43″ est[1]
Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées
(Voir situation sur carte : Midi-Pyrénées)
Abbaye Notre-Dame de Tournay
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées
(Voir situation sur carte : Hautes-Pyrénées)
Abbaye Notre-Dame de Tournay

L'abbaye Notre-Dame de Tournay (prononcer Tournaille) est une abbaye bénédictine située à Tournay (Hautes-Pyrénées), appartenant à la province française de la congrégation de Subiaco au sein de la confédération bénédictine. D'abord fondée en 1933 à Madiran, l'abbaye a été transférée à Tournay en 1952.

HistoireModifier

Un prieuré bénédictin existait à Madiran jusqu'au XVIIe siècle. Il avait été fondé par l'abbaye de Marcilhac au XIe siècle et son église était devenue église paroissiale après la Révolution française.

Des moines de l'abbaye d'En-Calcat (Tarn) rachètent les bâtiments en ruines et une communauté s'y installe en 1934. Il devient prieuré autonome en . Un noviciat est ouvert en . Devant l'afflux des vocations (une trentaine en quelques mois…), la communauté se transfère à Tournay, à une trentaine de kilomètres de Lourdes.

Le monastère est construit à partir de 1951 et bénit le , l'église est achevée en 1958.

La communauté fonde un prieuré au Brésil qui s'installe à Goias en 1977, à 250 kilomètres à l'ouest de Brasilia.

L'abbaye Notre-Dame a accueilli pendant de nombreuses années des enfants pour trois années d'enseignement. Des classes d'une dizaine d'enfants, pensionnaires, étaient partie intégrante de l'abbaye. Les cours étaient principalement dispensés par les moines de l'abbaye, le Père Marie de La Chapelle et le Père Pierre Bernard Thomas étaient les responsables des enfants. L'alumnat a fermé en 1971.

C'est de cette abbaye, en , que Dom Gérard Calvet est parti fonder l'abbaye Sainte-Madeleine du Barroux.

La communauté monastique se compose de vingt moines (en ). L'abbaye reçoit pour des retraites spirituelles et vit d'une activité de confiserie.

L'ancien prieuré de Madiran est aujourd'hui un hôtel-restaurant.

DescriptionModifier

Le cloîtreModifier

Partie du cloître accessible au public.

Intérieur de l'égliseModifier

La nef et le chœurModifier

Oratoire du saint sacrementModifier

Les peintures représentent l'Annonciation avec l'ange Gabriel et la Vierge Marie, leurs mains présentent Jésus-Christ dans le tabernacle où est peint un lys. Au centre et en haut, l'Esprit-Saint est représenté sous la forme d'une colombe, dessous est écrit la phrase : « Et le Verbe s'est fait chair ; Et il a habité parmi nous. »

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Source : site de Géoportail (France) cartes IGN à l'échelle 1:25000

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier