Ouvrir le menu principal

4e étape du Tour d'Italie 2013

Tour d'Italie 2013
4e étape :
Policastro Bussentino (it) à Serra San Bruno
Image illustrative de l’article 4e étape du Tour d'Italie 2013
Policastro Bussentino
Classement de l'étape
VainqueurDrapeau : Italie Enrico Battaglin h 14 min 19 s
(39,43 km/h)
DeuxièmeDrapeau : Italie Fabio Felline m.t
TroisièmeDrapeau : Italie Giovanni Visconti m.t
Classements à l'issue de l’étape
Jersey pink.svg M. roseDrapeau : Italie Luca Paolini 15 h 18 min 51 s
(39,53 km/h)
DeuxièmeDrapeau : Colombie Rigoberto Urán + 17 s
(39,52 km/h)
TroisièmeDrapeau : Espagne Beñat Intxausti + 26 s
(39,51 km/h)
Jersey red.svg M. rougeDrapeau : Italie Luca Paolini 35 pts
Jersey blue.svg M. bleuDrapeau : Italie Giovanni Visconti 13 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Italie Fabio Aru 15 h 20 min 6 s
(39,48 km/h)
ÉquipesDrapeau : Russie Katusha 45 h 13 min 27 s
Équipes aux pointsDrapeau : Russie Katusha 82 pts
Sprints volantsDrapeau : Italie Marco Marcato 9 pts
CombativitéDrapeau : Belgique Willem Wauters 10 pts
Azzurri d'ItaliaDrapeau : Italie Luca Paolini 4 pts
ÉchappéeDrapeau : Espagne Miguel Mínguez 197 pts
Chronologie

La 4e étape du Tour d'Italie 2013 s'est déroulée le mardi , entre les villes de Policastro Bussentino (it) et Serra San Bruno sur une distance de 246 km. La victoire revient au sprint à l'Italien Enrico Battaglin (Bardiani Valvole-CSF Inox). Son compatriote Luca Paolini (Katusha) conserve le maillot rose de leader du général.

Mauro Santambrogio est disqualifié après un contrôle positif à l'EPO effectué au terme de la première étape[n 1]. Il perd les résultats et classements de cette étape.

Parcours de l'étapeModifier

 

La première partie de l'étape est légèrement vallonnée et passe entre autres par le sprint intermédiaire (km 165,1). Les coureurs enchaînent ensuite le Vibo Valentia (16 km à 2,5 %), classé en troisième catégorie et dont le sommet est placé au km 206.8, et le Croce Ferrata (12,8 km à 5,5 %), classé en deuxième catégorie. Le sommet (km 239,3) est situé à 6,7 km de l'arrivée. Les derniers kilomètres sont en descente, le dernier kilomètre est en faux plat montant et comprend un passage pavé[2],[3].

Déroulement de la courseModifier

Au huitième kilomètre, Julien Bérard (AG2R La Mondiale), Emanuele Sella (Androni Giocattoli-Venezuela), Miguel Mínguez, Ioánnis Tamourídis (Euskaltel Euskadi), Johan Le Bon, Anthony Roux (FDJ) et Pim Ligthart (Vacansoleil-DCM) s'échappent. Ils parviennent à prendre rapidement de l'avance : l'écart est de 1 minute 35 secondes au km 19 et grimpe jusqu'à 8 minutes 15 secondes au km 54. Les coureurs des équipes Katusha et RadioShack-Leopard vont alors contrôler l'avance des hommes de tête autour de 7 minutes.

Les échappées vont ensuite voir leur avance chuter et au premier sprint intermédiaire, remporté par Bérard devant Sella et Mínguez, l'écart n'est plus que de 3 minutes 47 secondes. À 89 km de l'arrivée, Le Bon, Minguez et Ligthart faussent compagnie à leurs compagnons d'échappée, puis Bérard parvient à recoller. Le quatuor va reprendre du terrain au peloton, sur qui il a 4 minutes 48 secondes d'avance 16 km plus loin. Dans la Vibo Valentina, Bérard attaque à 52 km de la ligne, rejoint rapidement par Minguez. Minguez part quelques hectomètre plus tard en solitaire, mais il est repris à 41 km de l'arrivée par le peloton, mené par les Vini Fantini-Selle Italia. Au sommet, Stefano Pirazzi (Bardiani Valvole-CSF Inox) passe en tête devant Patrick Gretsch (Argos-Shimano) et avec quelques hectomètres d'avance sur le peloton, réglé par Giovanni Visconti (Movistar). Dans la descente, Vincenzo Nibali (Astana) est victime d'une crevaison mais reprend rapidement sa place dans le peloton.

À 26 km du but, Frederik Willems (Lotto-Belisol) et Patrick Gretsch attaquent, mais sont repris trois kilomètres plus loin. Marco Marcato (Vacansoleil-DCM) et Stefano Pirazzi sortent à leur tour du peloton à 22 km de l'arrivée, et sont rejoints 2 km plus tard par Matteo Rabottini (Vini Fantini-Selle Italia), Carlos Quintero (Colombia) et Sylvain Georges (AG2R La Mondiale). Georges s'isole en tête à 17 km de l'arrivée, et parvient à obtenir 40 secondes d'avance sur le peloton.

Danilo Di Luca (Vini Fantini-Selle Italia) attaque à 9 km de la ligne, suivi par Robinson Chalapud (Colombia). Le duo rejoint et dépose Sylvain Georges. Les hommes de tête ont encore 10 secondes d'avance à 4 km de la ligne, mais sont repris sous la flamme rouge. Enrico Battaglin (Bardiani Valvole-CSF Inox) s'adjuge l'étape au sprint au sein d'un groupe de 36 coureurs, devant Fabio Felline (Androni Giocattoli-Venezuela) et Giovanni Visconti. Bradley Wiggins (Sky) est piégé dans une cassure et condède 17 secondes. Il recule ainsi à la sixième place du classement général, à 34 secondes du maillot rose Luca Paolini (Katusha), et se retrouve à 3 secondes de Vincenzo Nibali et dans le même temps que Ryder Hesjedal (Garmin-Sharp). Rigoberto Urán (Sky) et Beñat Intxausti (Movistar) complètent le podium, à respectivement 17 et 26 secondes du maillot rose. Le maillot blanc Fabio Aru (Astana) termine à 10 secondes du vainqueur, et voit du même coup revenir ses poursuivants Rafał Majka (Saxo-Tinkoff) et Carlos Betancur (AG2R La Mondiale) à 19 et 26 secondes. Seul changement en tête des classements annexes : Giovanni Visconti récupère le maillot bleu[4],[5],[6].

Résultats de l'étapeModifier

SprintsModifier

Sprint final de Serra San Bruno (km 246)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Enrico Battaglin   Italie Bardiani Valvole-CSF Inox 25
2e Fabio Felline   Italie Androni Giocattoli-Venezuela 20
3e Giovanni Visconti   Italie Movistar 16
4e Rigoberto Urán   Colombie Sky 14
5e Arnold Jeannesson   France FDJ 12
6e Cadel Evans   Australie BMC Racing 10
7e Beñat Intxausti   Espagne Movistar 9
8e Ryder Hesjedal   Canada Garmin-Sharp 8
9e Robert Kišerlovski   Croatie RadioShack-Leopard 7
10e Luca Paolini      Italie Katusha 6
11e Tanel Kangert   Estonie Astana 5
12e Franco Pellizotti   Italie Androni Giocattoli-Venezuela 4
13e Vincenzo Nibali   Italie Astana 3
14e Samuel Sánchez   Espagne Euskaltel Euskadi 2
15e Mauro Santambrogio[n 1]   Italie Vini Fantini-Selle Italia 1

CôtesModifier

2. Côte de Croce Ferrata, 2e catégorie (km 239,3)
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Robinson Chalapud   Colombie Colombia 9
2e Danilo Di Luca   Italie Vini Fantini-Selle Italia 5
3e Giovanni Visconti   Italie Movistar 3
4e Tanel Kangert   Estonie Astana 2
5e Sergio Henao   Colombie Sky 1

Classement à l'arrivéeModifier

Classements à l'issue de l'étapeModifier

Classement généralModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Luca Paolini      Italie Katusha 35
2e Cadel Evans   Australie BMC Racing 30
3e Mark Cavendish   Grande-Bretagne Omega Pharma-Quick Step 28

Classement du meilleur grimpeurModifier

Classement du meilleur grimpeur
  Coureur Pays Équipe Point(s)
1er Giovanni Visconti     Italie Movistar 13
2e Robinson Chalapud   Colombie Colombia 9
3e Willem Wauters   Belgique Vacansoleil-DCM 9

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement du meilleur jeune
  Coureur Pays Équipe Temps
1er Fabio Aru     Italie Astana en 15 h 20 min 6 s
2e Rafał Majka   Pologne Saxo-Tinkoff + 19 s
3e Carlos Betancur   Colombie AG2R La Mondiale 26 s

Classements par équipesModifier

Classement au tempsModifier

Classement par équipes au temps
  Équipes Pays Temps
1re Katusha   Russie en 45 h 13 min 27 s
2e Sky   Royaume-Uni + 24 s
3e Astana   Kazakhstan 45 s

Classement aux pointsModifier

Classement par équipes aux points
  Équipes Pays Point(s)
1re Katusha   Russie 82
2e Movistar   Espagne 79
3e Orica-GreenEDGE   Australie 66

AbandonModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. a b et c Mauro Santambrogio, initialement neuvième du Tour d'Italie 2013, a été déclassé par l'UCI[1].

RéférencesModifier

  1. [PDF] (en) « Anti-doping Rule Violations », sur uci.ch, Union cycliste internationale, (consulté le 31 juillet 2014)
  2. « Giro : Le parcours de la 4e étape », sur velochrono.fr,
  3. (es) « La 4ª etapa del Giro de Italia, al detalle », sur biciciclismo.com,
  4. a et b (es) « 4ª etapa Giro de Italia: Sorpresa Battaglin », sur biciciclismo.com,
  5. « Battaglin gagne au finish, Paolini reste en rose », sur cyclismactu.net,
  6. « Battaglin, la jeunesse italienne », sur velochrono.fr,
  7. (it) « Tappa 04 : Ritirati », sur gazzetta.it

Liens externesModifier