151e division d'infanterie (France)

151e Division d'Infanterie
Création
Pays Drapeau de la France France
Branche Terre
Type Division d'Infanterie
Guerres Première Guerre mondiale
Batailles 1915 - 2e Bataille de Champagne
1916 - Bataille de Verdun
1917 - Bataille du Chemin des Dames
1918 - 2e Bataille de Picardie
1918 - 3e Bataille de l'Aisne
1918 - Offensive des Cent-Jours
(Bataille de Somme-Py)
(Poussée vers la Meuse)

La 151e division d'infanterie est une division d'infanterie de l'armée de terre française qui a participé à la Première Guerre mondiale.

Les chefs de la 151e division d'infanterieModifier

Première Guerre mondialeModifier

CompositionModifier

  • Infanterie
293e Régiment d'Infanterie de à (dissolution)
337e Régiment d'Infanterie de à (dissolution)
403e Régiment d'Infanterie d' à
404e Régiment d'Infanterie d'avril à
407e Régiment d'Infanterie de à
410e Régiment d'Infanterie d' à
411e Régiment d'Infanterie d' à
120e Bataillon de Chasseurs à Pied d'avril à
  • Cavalerie
1 escadron du 8e régiment de dragons de à
1 escadron du 9e régiment de dragons de à
2 escadrons (puis 1 à partir de ) du 2e régiment de chasseurs à cheval de à
  • Artillerie
2 groupes (puis 3 groupes à partir de ) de 75 du 28e régiment d'artillerie de campagne de à
1 groupe de 80 du 3e régiment d'artillerie de campagne de à
1 groupe de 75 du 3e régiment d'artillerie de campagne de janvier à
102e batterie du 28e régiment d'artillerie de campagne de à
101e batterie du 28e régiment d'artillerie de campagne de janvier à
6e groupe de 155c du 111e régiment d'artillerie lourde de juillet à
  • Génie
compagnies 15/25 et 15/7 du 7e régiment du génie
1 bataillon du 7e régiment d'infanterie territoriale d'août à

HistoriqueModifier

Constitution au camp de Mailly entre le 1er et le .

1915Modifier

  • 13 –  : transport de la D.I. (réduite à la seule 301e brigade), par V.F., dans la région de Longueau, puis repos dans celle de Querrieu. Le , arrivée de la 302e brigade reconstituée.
  •  : mouvement vers le front et occupation d'un secteur vers Fricourt et Carnoy :
Guerre de mines au bois Français et à Carnoy ;
 : attaque locale française sur le bois Français.
 : attaque locale française sur le bois Allemand.
 : engagée dans la 2e Bataille de Champagne.
  • 25 –  : retrait du front, et mouvement vers la région de Verrières ; repos.
  •  : transport par camions vers le front ; à partir du , occupation d'un secteur vers la cote 196 et les Mamelles, étendu à gauche, le , au nord des Mamelles.
  • 5 –  : retrait du front et transport par camions vers Saint-Amand-sur-Fion ; repos.
  •  : mouvement vers le front et occupation d'un secteur vers la butte de Souain et la route de Tahure à SommePy, étendu à droite, le , jusque vers Tahure.
 : coup de main allemand vers la cote 198.

1916Modifier

  • 3 –  : retrait du front et repos vers Châlons-sur-Marne.
  •  : transport par camions dans la région de Givry-en-Argonne, puis mouvement vers celle de Verdun. Engagée, à partir du , dans la Bataille de Verdun, vers le bois d'Haudraumont et la côte de Froideterre.
1er, 8 et  : attaques allemandes.
  • 14 –  : retrait du front : repos vers Combles.
  •  : transport par camions à Verdun, puis occupation d'un secteur vers Marre et Charny.
  • 15 –  : retrait du front ; repos vers Combles, puis transport par V.F. vers la région d'Épernay.
  •  : mouvement vers le nord et occupation d'un secteur vers les Cavaliers de Courcy et les abords est de Reims :
 : coup de main allemand.
 : coup de main français.

1917Modifier

  •  : retrait du front ; mouvement vers la région de Fère-en-Tardenois ; repos et instruction.
  •  : mouvement vers le front et occupation d'un secteur entre Bétheny et les Cavaliers de Courcy, étendu à droite, le , jusqu'aux abords est de Reims.
15 avril : Bataille du Chemin des Dames vers les Cavaliers de Courcy :
20, et  : actions locales.
  •  : retrait du front ; repos vers Épernay. À partir du , transport par V.F. de la région d'Épernay, dans celle de Noyon ; repos et instruction au camp de Lassigny. À partir du , transport, partie par V.F., partie par camions, dans la région de Fismes ; repos.
  •  : mouvement vers le front, et occupation d'un secteur vers la ferme d'Hurtebise et le plateau des Casemates, étendu à gauche, le , jusqu'à la ferme de la Creute :
 : attaque allemande.
 : attaque française à la ferme d'Hurtebise.
  • 6 –  : retrait du front ; transport par V.F., de Fismes, dans la région Versailles, Saint-Germain-en-Laye : repos.
  •  : mouvement par étapes vers Nanteuil-le-Haudouin, par Montmorency, Luzarches, Chantilly et Versigny, puis le , vers Chavigny ; repos et instruction.
  •  : mouvement vers le front. À partir du 31, occupation d'un secteur vers Chavignon et la ferme Rosay, déplacé à gauche, le , entre le nord de Vaudesson et le bois de Mortier, puis étendu à droite, le , jusqu'au nord de Chavignon.

1918Modifier

  •  : retrait du front, puis travaux vers Ecuiry.
  •  : mouvement vers le front ; occupation d'un secteur vers Quincy-Basse et le bois de Mortier étendu à gauche, le , jusque vers Coucy-le-Château. Engagée dans cette région, pendant la 2e Bataille de Picardie :
6, 7 et  : combats à Folembray, à Coucy-le-Château, à Quincy-Basse et au bois de Mortier ; repli au sud de l'Ailette. Puis organisation et défense d'un secteur vers le bois de Mortier et Pont-Saint-Mard.
 : front réduit, à gauche, jusque vers Fulleren.
  •  : retrait du front ; repos vers Chèvremont. À partir du , transport par V.F. dans la région de Revigny ; repos et instruction.
 : transport par camions dans la région de Cuperly.

RattachementsModifier

6 –
2 –
2 –

L'Entre-deux-guerresModifier

Seconde Guerre mondialeModifier

L'après Seconde Guerre mondialeModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le Général Pierre des Vallières est tué le 28 mai 1918, au Chemin des Dames

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • AFGG, vol. 2, t. 10 : Ordres de bataille des grandes unités : divisions d'infanterie, divisions de cavalerie, , 1092 p. (lire en ligne).
  • Le Général Pierre des Vallières et la 151e Division - fin par le Général Brécard et le Colonel Karcher (Extrait de la Revue de la Cavalerie de juillet- et tirage de l'Imprimerie Berger-Levrault 1930)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

La 151e DI dans la bataille de l'Aisne (1917)