Ouvrir le menu principal

123e régiment d’infanterie
Image illustrative de l’article 123e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 123e régiment d'infanterie.

Création 1793
Pays Drapeau de la France France
Branche armée de Terre
Type Régiment d'Infanterie
Rôle Infanterie
Ancienne dénomination 123e Demi-Brigade de Bataille
Inscriptions
sur l’emblème
Fleurus 1794
Polotsk 1812
Bérézina 1812
Lützen 1813
La Marne 1914
L'Aisne-Noyon 1917
Savy-Dallon 1918
La Serre 1918
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Guerres napoléoniennes
Guerre de 1870
Première Guerre mondiale
Bataille de France
Fourragères aux couleurs du ruban de la Médaille militaire.
Décorations Croix de guerre 1914-1918
trois palmes
deux étoiles de vermeil

Le 123e régiment d'infanterie (121e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir de la 123e demi-brigade de première formation.

Création et différentes dénominationsModifier

Colonels/chef-de-brigadeModifier

 
insigne de béret d'infanterie

1893 colonel le joindre

  • 1940 : Lieutenant-Colonel Belascain
  • 8 juin 1940 : Commandant D'Olce
  • 16 juin 1940 : Commandant Coudrin

Historique des garnisons, combats et bataille du 123e RI de ligneModifier

Révolution et EmpireModifier

De 1815 à 1848Modifier

Second EmpireModifier

De 1871 à 1914Modifier

Première Guerre mondialeModifier

Casernement : La Rochelle, Saint-Martin-de-Ré, il fait partie de la 69e Brigade d'Infanterie, 35e Division d'Infanterie, 18e Corps d’Armée. Il est avec le 57e Régiment d'Infanterie .

1914Modifier

1915Modifier

  • Plateau de Vauclerc

1916Modifier

1917Modifier

  • Chemin des dames (plateau des Casemates, 5-6 mai).

1918Modifier

  • Oise : Noyon, Mont-Renaud (25-30 mars).
  • Aisne : Missy-aux-Bois (31 mai).
  • Oise : L'Ingon (29-31 août), Voyennes (4-6 septembre), Cote 120.
  • Alsace : Hermann-Stellung.

Entre-deux-guerresModifier

Seconde Guerre mondialeModifier

  • 1940 fait partie de la 35e division d'infanterie dans la Ve Armée du général Bourret, avec le 11e RI, le 21e régiment de marche de volontaires étrangers, le 14e régiment d'artillerie divisionnaire, le 214erégiment d'artillerie lourde divisionnaire, le 29eGroupe de Reconnaissance Divisionnaire. Du XII corps d'armée du général Dentz. Région Militaire, Centre Mobilisateur d'infanterie, CMI 181 Bordeaux formé le 9 septembre 1939.

De 1945 à nos joursModifier

Inscriptions portées sur le drapeau du régimentModifier

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[1]:

 
fourragère aux couleurs du ruban de la médaille militaire

 

(*) Bataille portée au drapeau du régiment.

DécorationsModifier

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918   avec cinq citations (deux citations à l'ordre du corps d'armée, trois citations à l'ordre de l'armée)

La Fourragère aux couleurs du ruban de la Médaille militaire décernée le 21 mars 1919.

le 10 mars 1919 le 123e a le droit du port de la fourragère aux couleurs du ruban de la médaille militaire.

Traditions et uniformesModifier

InsigneModifier

DeviseModifier

Uniformes d’Ancien RégimeModifier

Uniformes sous la Révolution et le Premier EmpireModifier

Personnages célèbres ayant servi au 123e RIModifier

Eric d'Alançon

Sources et bibliographieModifier

  • Maurice Vincent, Carnets d'un poilu girondin, Ysec, 2003. André Dufilho : Mon lieutenant, un blessé vous demande. Collection "Mémoires de France" Les Dossiers de l'Aquitaine.
  • Bibliographie fournie par le musée du château de Vincennes.
  • À partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).
  • le 123e R.I

Notes et référencesModifier

  1. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007


Voir aussiModifier