1145 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1145

FondationsModifier

  • « La première bulle pontificale confirmant les biens et droits de l’hôtel-Dieu [du Puy], en 1145, évoque un établissement relativement récent au rayonnement limité[1] ».
  • Fondation par Guifredo da Buffero de l'hôpital S. Barnaba de Brorio à Milan en Italie, établissement qui sera réuni à l'hôpital S. Stefano alla ruota en [2] ou [3], pour former l'hôpital del Brolo (it).
  • -1145 : construction de l'hôpital Saint-Paul (St. Paul's Hospital) à Norwich, capitale du comté du Norfolk en Angleterre[4].
  • ou 1145 : fondation de l'hôpital S. Giacomo de Folignano dans la région de Plaisance, en Italie[5].
  • Vers 1145 : fondation d'une léproserie à Ceton, sur le chemin de La Ferté-Bernard, entre Perche et Normandie, par les seigneurs du lieu[6].

PersonnalitéModifier

NaissanceModifier

BibliographieModifier

  • Pierre-André Sigal (communication faite dans le cadre du séminaire de Georges Duby à Aix-en-Provence), « Maladie, pèlerinage et guérison au XIIe siècle : Les Miracles de saint Gibrien à Reims », Annales : Économies, sociétés, civilisations, vol. 24, no 6 « Histoire biologique et société »,‎ , p. 1522-1539 (lire en ligne).
    — Cet article analyse un document qui recense, à la demande d'Odon Ier, abbé de Saint-Remi, les miracles survenus à Reims du au 1145 à l'occasion de la translation des reliques de saint Gibrien. Sur un total de cent deux événements, la moitié des quatre-vingt dix-huit guérisons répertoriées concernent un paralytique (paralysus, contractus ou aridus).

RéférencesModifier

  1. Franck Brechon, Réseau routier et organisation de l'espace en Vivarais et sur ses marges (1250-1450) (thèse pour obtenir le doctorat en histoire, dirigée par Marie-Thérèse Lorcin et soutenue le 21 octobre 2000 à la faculté de géographie, histoire, histoire de l'art et tourisme de l'université Lumière-Lyon-II), ERAD - Cellule édition électronique, (lire en ligne), « Les Origines réelles et l’Essor du pèlerinage ».
  2. (it) Angelo Fumagalli, Le vicende di Milano durante la guerra con Federico I Imperadore, Milan, Antonio Agnelli, , 306 p. (lire en ligne), p. 259.
  3. (it) Carla Toccano, « Le origini dell'Ospedale Nuovo di Milano (sec. XIII) », Studi di storia medioevale e di diplomatica, vol. 15,‎ , n. 7, p. 26 (lire en ligne).
  4. (en) William Dugdale, « Hospital of St. Paul, otherwise called Norman's Spitel, in Norwich », dans Monasticon Anglicanum : A History of the Abbies and Other Monasteries [etc.], vol. 6, 2e partie, Londres, James Bohn, (lire en ligne), p. 698.
  5. (it) Gioseppe Robolini, Notizie appartenenti alla storia della sua patria, raccolte ed illustrate da Giuseppe Robolini, gentiluomo pavese, vol. 3, Pavie, nella stamperia Fusi et comp., , 448-LXXI p. (lire en ligne), p. 107-108.
  6. Louis-Joseph Fret, Antiquités et chroniques percheronnes ou Recherches sur l'histoire […] de l'ancienne province du Perche et pays limitrophes, vol. 3, Mortagne, impr. de Glaçon, , 560 p. (lire en ligne), p. 475.
  7. Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (éd.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 1, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34/1), (1re éd. 1936) (ISBN 978-2-600-04664-0, lire en ligne), « Guillaume », p. 220.
  8. Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (éd.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 2, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34/2), (1re éd. 1936) (ISBN 978-2-600-04716-6, lire en ligne), « Rigord », p. 704-705.