Ouvrir le menu principal
Chronologies
Années :
-401 -400 -399  -398  -397 -396 -395
Décennies :
-420 -410 -400  -390  -380 -370 -360
Siècles :
Ve siècle av. J.-C.  IVe siècle av. J.-C.  IIIe siècle av. J.-C.
Millénaires :
IIe millénaire av. J.-C.  Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 398 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

Sommaire

ÉvénementsModifier

  • Été et automne : Denys l'Ancien, tyran de Syracuse, tente vainement de rallier Rhégion par la diplomatie. Il s’allie alors avec Locres pour prendre la ville à revers (en 397, il épouse une aristocrate locrienne)[1]. Il a renforcé les remparts de Syracuse et fait fabriquer de nombreuses armes pour son armée (invention de la catapulte). La construction de la forteresse de l’Euryalos, à Syracuse, est achevée. Denys a fait fabriquer une flotte importante. Pour préparer la guerre contre Carthage, il rassemble des troupes (pour moitié de Syracusains et de Grecs de Sicile mobilisés, pour moitié de mercenaires, venus de Laconie pour la plupart)[2]. Pour recueillir les fonds nécessaires à l’entretien de ces nombreux mercenaires, Denys convoque une assemblée et déclare que Déméter lui a donné l’ordre de faire déposer dans son temple toutes les parures de femme. Il s’empare des parures, et ordonne que les femmes qui désirent porter des bijoux consacrent au temple une offrande déterminée[3].


  • Le prêtre Esdras apparaît à Jérusalem (date controversée, peut-être en 458 av. J.-C.)[7], accueilli favorablement grâce à son entourage et à ses cadeaux. Il promulgue la nouvelle Loi au cours d’une assemblée solennelle le jour de l’an (rosh hashânâh). Le peuple célèbre ensuite la fête des Tentes. Puis, après un jeûne de confession des péchés, il est décidé de procéder au renvoi des « femmes étrangères » clan par clan, sous la surveillance des chefs traditionnels. Au temps du prophète Edras, pour faciliter la lecture de la Loi par les fonctionnaires de l’Empire perse, l’écriture araméenne commence à être utilisée pour copier les textes bibliques (hébreu carré).
  • Première évocation de l'existence des Licornes, sous le nom de Monocéros, par Ctésias, un historien grec[8].

NaissancesModifier

DécèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Brian Caven, Dionysius I : War-Lord of Sicily, Yale University Press, (ISBN 9780300045079, présentation en ligne)
  2. George Grote, Histoire de la Grèce, vol. 16, Paris, A. Lacroix, Verboeckhoven et cie, (présentation en ligne)
  3. Aristote, Les économiques, Vrin, (ISBN 9782711600236, présentation en ligne)
  4. John Drinkwater, Timothy Venning, Chronology of the Roman Empire, Continuum International Publishing Group, (ISBN 9781441154781, présentation en ligne)
  5. Andrew G. Traver, From Polis to Empire : The Ancient World, C. 800 B.c. - A.d. 500 : a Biographical Dictionary, Greenwood Publishing Group, (ISBN 9780313309427, présentation en ligne)
  6. Jacques Lacombe, Abrégé chronologique de l'Histoire ancienne des Empires et des Républiques qui ont paru avant Jésus-Christ, Paris, chez Jean-Thomas Herissant, (présentation en ligne)
  7. Jan Dušek, Les manuscrits araméens du Wadi Daliyeh et la Samarie vers 450-332 av. J.-C., BRILL, (ISBN 9789004161788, présentation en ligne)
  8. Nelson Papavero, Hisroria de la Biologia Comparada, vol. 4, UNAM, (ISBN 9789683685896, présentation en ligne)