Ouvrir le menu principal
Émile Rochard
Description de cette image, également commentée ci-après
Émile Rochard, gravure extraite de son ouvrage Les petits Ours (1874)
Nom de naissance Émile Calixte Rochard
Naissance
Wissembourg
Décès (à 67 ans)
Le Cannet
Émile Rochard, Toute la Femme en Cent Rondels, Paris, Alphonse Lemerre, 1911

Émile Calixte Rochard (Wissembourg, -Le Cannet, [1]) est un auteur dramatique, romancier et poète français.

BiographieModifier

Il débute dans la littérature en 1870 avec une comédie, Un Amour de Diane de Poitiers et s'engage comme volontaire lors de la guerre de 1870. Blessé à la bataille de Coulmiers, il devient sous-lieutenant de chasseur à pied et officier d'ordonnance du général Nicolaï puis démissionne en 1873 pour se consacrer entièrement à la littérature.

En 1880, Eugène Castellano cède le Théâtre du Châtelet à Émile Rochard, qui était son secrétaire depuis sept ans[2].

Critique dramatique de Gil-Blas, codirecteur du Théâtre du Châtelet (1880-1883) avec Félix Duquesnel, directeur du Théâtre de l'Ambigu-Comique (1884-1903) puis du Théâtre de la Porte-Saint-Martin (1991-1903), ses pièces ont été représentées sur les plus grandes scènes parisiennes du XIXe siècle.

Il est fait chevalier de la Légion d'honneur le 9 juillet 1892[3].

En 1913, son ouvrage Jésus selon les Évangiles obtient le Prix Broquette-Gonin (histoire) de l'Académie française[4].

ŒuvresModifier

  • Un Amour de Diane de Poitiers, comédie en 1 acte, en vers, 1870
  • La Conscience, épisode en 1 acte, en vers, 1873
  • Les Petits ours, futilités parisiennes, poèsies, 1874
  • La Botte secrète, pièce en 1 acte, musique de Georges Guilhaud, 1875
  • Plus de journaux, comédie en 1 acte, 1875
  • Le Loup de Kevergan, drame en cinq actes et de tableaux, avec Eugène Hubert et Christian de Trogoff, 1879
  • Les Dernières cartouches, drame en 5 actes et 10 tableaux, avec Mary, 1903
  • Les deux Eves, romans, 2 vols., Flammarion, 1903
  • Roule-ta-bosse, drame en 5 actes, 6 tableaux, précédés d'un prologue, 1906
  • Sonnez, clairons ! roman contemporain (1865-1898), Flammarion, 1906
  • La Bête féroce, drame en 5 actes, 8 tableaux, avec Mary, 1908
  • La Beauté du diable, drame en 5 actes et 8 tableaux, dont un prologue, avec Mary, 1908
  • Les Deux jeunesses, poèmes, Lemerre, 1909
  • Le Péché de Marthe, drame en 2 parties, 5 actes et 7 tableaux, d'après le roman de Paul Bertnay, 1910
  • L'Enfant des fortifs, pièce en 5 actes et 8 tableaux, avec Mary, 1911
  • Toute la femme en cent rondels : cœur, corps, atours, frivolités, poésies, 1911
  • L'Avocat des gueux, drame en 5 actes et 7 tableaux, tiré du roman du Petit Parisien, avec Jules Mary, 1912
  • Jésus selon les Évangiles, roman, Lemerre, 1913
  • La Passion, drame en 5 actes et 8 tableaux tiré de Jésus selon les Évangiles, 1913
  • Le Berceau de Jésus, drame en 2 parties et 6 tableaux, 1917
  • Jésus, (vie publique), drame en 5 actes et 10 tableaux, 1919
  • La Résurrection, drame en 2 parties, 1919

BibliographieModifier

  • Études religieuses, historiques et littéraires, 1919, p. 43
  • Lucien Viborel, Les Fleurs du Bien: Anthologie de poésie catholique des XIXe et XXe siècles, 1995, p. 112
  • Henry Philips, Aude Pichon, Louis-Georges Tin, Le théâtre catholique en France au XXe siècle, 2007, p. 292
  • Bertrand Hugonnard-Roche, La vie artificielle, fantaisie, poème dédié à Octave Uzanne par Émile Rochard (1874) (Lire en ligne)

Notes et référenceModifier

  1. D'après Geneanet
  2. Jules Prével, « Courriers des théâtres », Le Figaro, no 56,‎ , p. 3 (lire en ligne, consulté le 8 janvier 2018).
  3. Base Léonore
  4. Voir le prix sur le site de l'Académie

Liens externesModifier