Élections régionales de 2021 en Guadeloupe

Les élections régionales de 2021 en Guadeloupe ont lieu les et afin de renouveler les membres du conseil régional de la région française de Guadeloupe.

Élections régionales de 2021 en Guadeloupe
41 sièges du conseil régional
et
Type d’élection Élections régionales
Durée de campagne Du au
Du au [1]
Corps électoral et résultats
Population 375 693[2]
Inscrits au 1er tour 315 692
Votants au 1er tour 97 379
30,85 % en diminution 16,4

Votes exprimés au 1er tour 91 485
Votes blancs au 1er tour 2 405
Votes nuls au 1er tour 3 489
Inscrits au 2d tour 316 463
Votants au 2d tour 116 705
36,88 % en diminution 20,4

Votes exprimés au 2d tour 106 960
Votes blancs au 2d tour 4 040
Votes nuls au 2d tour 5 705
DeputeXIVeLegVeRep-Ary Chalus2.jpg Ary Chalus – GUSR-LREM
Voix au 1er tour 45 110
49,31 %
en augmentation 5,8
Voix au 2e tour 77 475
72,43 %
Sièges obtenus 33 en augmentation 5
Transparent - replace this image female on Infobox lightgrey background.svg
Josette Borel-Lincertin – FGPS
Voix au 1er tour 15 900
17,38 %
en diminution 23,7
Voix au 2e tour 29 485
27,57 %
Sièges obtenus 8 en diminution 5
Transparent - replace this image male on Infobox lightgrey background.svg
Ronald Selbonne – ANG
Voix au 1er tour 8 591
9,39 %
en augmentation 8,9
Sièges obtenus 0 en stagnation
Max Mathiasin.jpg Max Mathiasin – DVG
Voix au 1er tour 5 090
5,56 %
Sièges obtenus 0
Président du conseil régional
Sortant
Ary Chalus
GUSR

Système électoralModifier

Le Conseil régional de la Guadeloupe est doté de 41 sièges pourvus pour six ans selon un système mixte à finalité majoritaire. Il est fait recours au scrutin proportionnel plurinominal mais celui ci est combiné à une prime majoritaire de 25 % des sièges attribuée à la liste arrivée en tête, si besoin en deux tours de scrutin. Les électeurs votent pour une liste fermée de candidats, sans panachage ni vote préférentiel. Les listes doivent respecter la parité en comportant alternativement un candidat homme et une candidate femme[3].

Au premier tour, la liste ayant obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés remporte la prime majoritaire, et les sièges restants sont répartis à la proportionnelle selon la règle de la plus forte moyenne entre toutes les listes ayant franchi le seuil électoral de 5 % des suffrages exprimés, y compris la liste arrivée en tête[3].

Si aucune liste n'a recueilli la majorité absolue, un second tour est organisé entre toutes les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour. Les listes ayant obtenu au moins 5 % peuvent néanmoins fusionner avec les listes pouvant se maintenir. La répartition des sièges se fait selon les mêmes règles qu'au premier tour, la seule différence étant que la prime majoritaire est attribuée à la liste arrivée en tête, qu'elle ait obtenu ou non la majorité absolue[3].

Contrairement aux régions de métropole, la région adoptant le périmètre du département, le nombre de sièges est attribué au prorata des voix obtenues par la liste.

Contexte régionalModifier

CandidatsModifier

Max Mathiasin, député de la troisième circonscription de Guadeloupe, présente une liste d'union de plusieurs composantes de la gauche locale (le Parti progressiste démocratique guadeloupéen, le Parti autonome réformiste écologiste éducationnel et le Parti socialiste guadeloupéen).

Maxette Pirbakas est tête de liste de l'AIRG, soutenue par le Rassemblement national[5].

Jean-Marie Nomertin est tête de liste pour Combat ouvrier[6].

Ronald Selbonne est à la tête d’une liste rassemblant autonomistes et indépendantistes : ANG, PCG, UPLG, « Gebra » de Bouillante et Agir en citoyen de Petit-Bourg[7].

SondagesModifier

RésultatsModifier

Résultats des élections régionales de 2021 en Guadeloupe[8]
 
Tête
de liste
Liste Premier tour Second tour Sièges +/-
Voix % Voix %
Ary Chalus GUSR-LREM 45 110 49,31 77 475 72,43 33   5
Josette Borel-Lincertin FGPS-CELV 15 900 17,38 29 485 27,57 8   5
Ronald Selbonne ANG-UPLG 8 591 9,39 0  
Max Mathiasin PPDG-PSG 5 090 5,56 0  
Sonia Petro LR-UDI 3 370 3,68 0  
Maxette Pirbakas RN 3 131 3,42 0  
Éric Coriolan DIV 2 638 2,88 0  
Jean-Marie Nomertin CO 2 443 2,67 0  
Alain Plaisir CIPPA 2 324 2,54 0  
Christelle Nanor LGCA 1 287 1,41 0  
Willy William DIV 1 069 1,17 0  
Tony Delannay DLF 532 0,58 0  
Suffrages exprimés 91 485 93,95 106 960 91,65
Votes blancs 2 405 2,47 4 040 3,46
Votes nuls 3 489 3,58 5 705 4,89
Total 97 379 100 116 705 100 41  
Abstentions 218 313 69,15 199 758 63,12
Inscrits / Participation 315 692 30,85 316 463 36,88

Analyse et conséquencesModifier

SuitesModifier

Afin d'éviter une trop grande proximité des élections suivantes avec les deux tours de l'élection présidentielle et des législatives d'avril et juin 2027, le mandat des conseillers élus en 2021 est exceptionnellement prolongé à six ans et neuf mois. Les prochaines élections auront par conséquent lieu en 2028 au lieu de 2027[9].

Notes et référencesModifier

  1. « Départementales et régionales 2021 : ouverture de la campagne électorale officielle », sur vie-publique.fr, (consulté le )
  2. « Estimation de population par région, sexe et grande classe d'âge au - Guadeloupe », sur insee.fr.
  3. a b et c « Le mode de scrutin pour les élections régionales », sur www.vie-publique.fr (consulté le ).
  4. Guadeloupe - Élections territoriales 2015, site du ministère de l'intérieur, consulté le 7 décembre 2015
  5. « Elections régionales : Les candidats s'alignent progressivement sur la ligne de départ », sur La Première, 7 mars 2021, mis à jour le 8 mars 2021 (consulté le ).
  6. « Guadeloupe, Martinique : Combat ouvrier sera présent aux prochaines élections », Combat ouvrier, no 1259,‎ (lire en ligne)
  7. « Wonal Selbonne, porte-parole de Alyans Nasyonal Gwadloup est l'invité de 7 à dire », sur rci.fm, (consulté le )
  8. « Elections régionales et des assemblées de Corse, Guyane et Martinique 2021 - Guadeloupe », sur Ministère de l'Intérieur, (consulté le )
  9. « Neuf questions sur les élections régionales 2021 », sur Vie publique.fr (consulté le ).

Lien externeModifier