Élections législatives mexicaines de 2021

élections au Mexique

Élections législatives mexicaines de 2021
500 sièges de la Chambre des députés
Majorité absolue : 251 sièges
Corps électoral et résultats
Inscrits 93 984 196
Ensemble, nous faisons l'histoire – Mario Martín Delgado
Voix 21 025 742
42,78 %
en diminution 3,2
Sièges obtenus 271 en augmentation 5
C'est pour le Mexique – Marko Cortés Mendoza
Voix 19 477 887
39,63 %
en diminution 0,1
Sièges obtenus 196 en augmentation 47
Mouvement citoyen – Clemente Castañeda
Voix 3 449 982
7,02 %
en augmentation 2,6
Sièges obtenus 23 en diminution 4

Les élections législatives mexicaines de 2021 ont lieu le afin de renouveler les 500 membres de la Chambre des députés du Mexique. Au même moment se déroulent des élections au niveau local, pour le renouvellement de 15 gouverneurs et de 30 congrès étatiques.

Malgré un recul qui lui fait perdre sa majorité des deux tiers, la coalition de gauche du président Andrés Manuel López Obrador remporte le scrutin en conservant la majorité absolue des sièges.

Contexte modifier

Les élections de juillet 2018 mènent à une alternance avec la victoire d'Andrés Manuel López Obrador à la présidence. C'est la première fois depuis 1928 que la présidence n'est pas exercée par le Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) ou le Parti action nationale (PAN). La coalition de gauche Ensemble, nous ferons l'histoire menée par le Mouvement de régénération nationale (MORENA) d'Obrador remporte également la majorité des sièges dans les deux chambres.

Entre temps, pendant cette législature, les alliances électorales changent. À propos de celle au pouvoir, appuyant le président Andrés Manuel López Obrador, le Parti combat social (PES), n'ayant pas passé le seuil électoral de 3%, perd son statut de parti reconnu au niveau fédéral (il reste actif au niveau local, ayant des branches dans plusieurs États). Malgré cette perte, la coalition Ensemble nous ferons l'Histoire se trouve un nouvel allié. En effet, le Parti vert écologiste du Mexique (PVEM) met fin à son alliance avec le Parti révolutionnaire institutionnel, se rapproche du président, et intègre la coalition en 2020. L'alliance entre le Mouvement de régénération nationale (MORENA), le Parti du travail (PT) et le PVEM est reconduite pour ce scrutin, sous le nom de Ensemble, nous faisons l'histoire. Le PES, quant à lui, se refonde en Parti du combat solidaire pour ce scrutin et se présente seul.

En ce qui concerne la première alliance de l'opposition, le Mouvement citoyen (MC) quitte ses anciens partenaires de l'alliance Pour le Mexique en avant, le Parti action nationale (PAN) et le Parti de la révolution démocratique (PRD), pour faire cavalier seul en vue de ce scrutin législatif.

Pour ce qui est de l'alliance Tous pour le Mexique, menée par Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), et avec les écologistes du PVEM et le Parti nouvelle alliance (PNA), le PVEM quitte la coalition et rejoint les forces soutenant le président López Obrador, tandis que le PNA, pour sa part, n'a pas passé le seuil électoral de 3%, et perd lui aussi son statut de parti fédéral (tout en restant actif aussi au niveau local). Le PRI constitue un front commun avec le PAN et le PRD sous le nom de C'est pour le Mexique (Va por México) en vue de ce scrutin.

Modes de scrutin modifier

 
Une femme insérant son vote dans une urne, Mexico, 6 juin 2021.

Le Congrès de l'Union est un parlement bicaméral. Sa chambre basse, la Chambre des députés, est dotée de 500 députés élus pour trois ans selon un mode de scrutin parallèle. 300 sièges sont à pourvoir au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions électorales tandis que les 200 restants le sont au scrutin proportionnel plurinominal à listes bloquées. Après décompte des suffrages dans les cinq circonscriptions régionales les sièges répartis à la proportionnelle le sont sans seuil électoral, mais en prenant en compte les résultats du scrutin majoritaire pour en ajuster la répartition de manière qu'aucun parti ne remporte au total plus de 300 sièges, ce seuil étant néanmoins porté à 315 si le parti a recueilli plus de 60 % des suffrages[1].

Le vote est de jure obligatoire, mais aucune sanction n'est appliquée aux abstentionnistes[2].


Forces en présence modifier

Alliances Partis Positionnement Résultats précédents
Ensemble, nous
faisons l'histoire
Mouvement de régénération nationale (MORENA) Gauche
Populisme de gauche, Nationalisme de gauche
38,82%
191 sièges
Parti vert écologiste du Mexique (PVEM) Centre gauche[3]
Politique écologique
4,99%
16 sièges
Parti du travail (PT) Gauche à Gauche radicale
Socialisme démocratique, Anticapitalisme
4,09%
61 sièges
C'est pour
le Mexique
Parti action nationale (PAN) Centre droit à Droite
Libéral-conservatisme, Démocratie chrétienne
18,36%
81 sièges
Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) Centre droit
Néolibéralisme, Technocratie
17,23%
45 sièges
Parti de la révolution démocratique (PRD) Centre gauche
Social-démocratie, Socialisme démocratique
5,49%
21 sièges
Mouvement citoyen (MC) Centre gauche
Social-démocratie, Progressisme
4,60%
27 sièges
Parti du combat solidaire (PES) Droite à Extrême droite
Conservatisme social, Droite chrétienne
2,51%
56 sièges
Force pour le Mexique (FxM) Centre gauche
Progressisme
Nouveau
Réseaux sociaux progressistes (RSP) Centre gauche
Social-démocratie, Réformisme
Nouveau

Résultats modifier

Résultats des élections législatives mexicaines de 2021[4]
  
Partis et coalitions Circonscriptions Listes Total
sièges
+/-
Votes % Sièges +/- Votes % +/- Sièges
Mouvement de régénération nationale (MORENA) 6 571 127 13,92 64   56 16 759 917 35,30   3,52 76 198   7
Parti vert écologiste du Mexique (PVEM) 992 320 2,10 1   1 2 670 997 5,62   0,63 12 43   27
Parti du travail (PT) 538 832 1,14 0   1 594 828 3,36   0,73 7 37   24
Candidats communs MORENA-PT-PVEM 12 802 391 27,12 118[a]   91
Total coalition Ensemble, nous faisons l'histoire 20 904 670 44,28 183   37 21 025 742 44,28   1,14 95 278   30
Parti action nationale (PAN) 3 828 228 8,11 33   28 8 969 288 18,89   0,53 41 114   33
Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) 2 715 123 5,75 11   10 8 715 899 18,35   1,12 40 70   25
Parti de la révolution démocratique (PRD) 248 505 0,53 0   1 792 700 3,78   1,71 8 15   6
Candidats communs PAN-PRI-PRD 12 575 879 26,64 66[b] Nv.
Total coalition C'est pour le Mexique 19 367 735 41,02 110   60 19 477 887 41,02   0,06 89 199   52
Mouvement citoyen (MC) 3 430 507 7,27 7   7 3 449 982 7,27   2,67 16 23   4
Parti du combat solidaire (PES) 1 345 858 2,85 0   56 1 352 544 2,85   0,34 0 0   56
Force pour le Mexique (FxM) 1 211 824 2,57 0 Nv. 1 217 084 2,56 Nv. 0 0  
Réseaux sociaux progressistes (RSP) 865 215 1,83 0 Nv. 868 515 1,83 Nv. 0 0  
Indépendants 44 311 0,09 0 - 44 311 0,09 - 0 0 -
Votes valides 47 211 717 96,51 47 477 998 96,51
Votes blancs et nuls 1 703 920 3,49 1 715 255 3,49
Total 48 874 040 100 300   49 151 320 100 - 200 500  
Abstentions 44 454 731 47,63 44 177 451 47,34
Inscrits/Participation 93 328 771 52,37 93 328 771 52,66

Vote populaire modifier

Par régions électorales modifier

Élections étatiques modifier

30 états renouvellent leurs congrès pour un mandat de 3 ans, tandis que 15 d'entre eux renouvellent leur gouverneur aussi. La coalition Ensemble, nous faisons l'histoire, qui soutient le président Andrés Manuel López Obrador remporte 12 des 15 postes de gouverneur en jeu (11 pour MORENA, 1 pour le PVEM). A contrario, cette même coalition, qui avait le contrôle (majoritaire comme minoritaire) de 22 des 30 congrès en jeu, cède le contrôle à l'opposition dans 5 d'entre eux, et perd sa majorité absolue des sièges dans 3 d'entre eux, mais parvient à mettre la main sur deux congrès locaux.

Analyses modifier

Les élections sont une victoire en demi teinte pour la coalition du président López Obrador. Si elle remporte la majorité absolue des sièges, la coalition perd en effet la majorité qualifiée des deux tiers qui lui permettait d'effectuer seule des révisions de la constitution, le gouvernement détenant également la majorité au Sénat[5],[6].

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. Parmi les députés élus sous les couleurs de la coalition, 58 sont pour MORENA, 30 pour le PVEM et 30 pour le PT.
  2. Parmi les députés élus sous les couleurs de la coalition, 40 sont pour le PAN, 19 pour le PRI et 7 pour le PRD.
  3. Composé des États de Basse-Californie, de Basse-Californie du Sud, de Chihuahua, de Durango, de Jalisco, de Nayarit, de Sinaloa et de Sonora.
  4. Composé des États d'Aguascalientes, de Coahuila, de Guanajuato, de Nuevo León, de Querétaro, de San Luis Potosí, de Tamaulipas et de Zacatecas.
  5. Composé des États de Campeche, du Chiapas, d'Oaxaca, de Quintana Roo, Tabasco, Veracruz et du Yucatán.
  6. Composé des États de Guerrero, de Morelos, de Puebla, de Tlaxcala et de la Ville de Mexico.
  7. Composé des États de Colima, d'Hidalgo, du Michoacán et de l'État de Mexico.

Références modifier

  1. « IPU PARLINE database: MEXIQUE (Cámara de Diputados), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le ).
  2. « IPU PARLINE database: MEXIQUE (Cámara de Senadores), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le ).
  3. (es) « Verde Ecologista, se declara de centro izquierda », sur Metapolítica, (consulté le )
  4. (es) « Resultados de los Cómputos Distritales 2021 », sur computos2021.ine.mx (consulté le ).
  5. « Au Mexique, victoire électorale en demi-teinte pour « AMLO » », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le ).
  6. « Législatives au Mexique. Le parti présidentiel recule ».