Élections fédérales mexicaines de 2024

élections au Mexique

Les élections fédérales des États-Unis mexicains de 2024 comprennent :

Élections présidentielle et législatives mexicaines de 2024
Président de la République
128 sénateurs
500 députés fédéraux
Type d’élection Présidentielle et législatives
Campagne -
Débat(s) , et
Corps électoral et résultats
Inscrits 98 329 591
Participation
60,92 % en diminution 2,5
Claudia Sheinbaum –
Voix 35 923 984
59,76 %
Xóchitl Gálvez –
Voix 16 502 449
27,45 %
Jorge Álvarez Máynez (es) – MC
Voix 6 204 501
10,32 %
Président du Mexique
Sortant Élue
Andrés Manuel López Obrador
MORENA
Claudia Sheinbaum
MORENA
prep2024.ine.mx

L'Institut national électoral est chargé de superviser le bon déroulement des différents scrutins, dont les opérations électorales commencent le . Les nouvelles chambres législatives prendront leur fonctions le , et l'exécutif le .

La coalition menée par le parti du président sortant, le Mouvement de régénération nationale (MORENA), sort largement victorieuse des différents scrutins. Sa candidate à la présidentielle, Claudia Sheinbaum, l'emporte avec plus de 59 % des voix et devient ainsi la première femme à être élue à cette fonction dans le pays, tandis que la coalition accroit sa majorité absolue des sièges dans les deux chambres du parlement.

Contexte

modifier
 
Andrés Manuel López Obrador

Les précédentes élections en 2018 mènent à une alternance avec la victoire de la coalition menée par le Mouvement de régénération nationale (MORENA), qui remporte la majorité dans les deux chambres du Congrès, et dont le candidat à la présidence, Andrés Manuel López Obrador, est élu avec 53 % des voix. Ce dernier l'emporte face à quatre autres candidats, dont notamment Ricardo Anaya, du Parti action nationale (PAN), et José Antonio Meade, du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) du président sortant Enrique Peña Nieto. La campagne, entachée de violences, détient le triste record du nombre de victimes politiques lors d'un scrutin mexicain, avec une estimation d'« au moins 145 assassinats d’hommes politiques — dont quarante-huit candidats ou pré-candidats ». C'est la première fois depuis 1928 que la présidence n'est pas exercée par le PRI ou le PAN[1]. La coalition du MORENA se maintient lors des élections de mi-mandat en 2021, malgré un recul qui lui fait perdre sa majorité qualifiée des deux tiers.

La constitution ne permettant pas au président de la République d'exercer plus d'un mandat, Andrés Manuel López Obrador n'est pas candidat à sa réélection en 2024. Le MORENA soutient la candidature à sa succession de Claudia Sheinbaum, tandis que le PAN et le PRI forment une coalition commune pour soutenir la candidature de Xóchitl Gálvez. Le Mouvement citoyen (MC) propose quant à lui celle de Jorge Álvarez Máynez.

Selon divers observateurs indépendants, ces élections seraient les plus violentes de l'histoire du Mexique[2],[3]. Au 31 mai 2024 au moins 31 candidats a divers postes ont été exécutés, 38 selon d'autres sources[4].

Modes de scrutin

modifier

Le président du Mexique est élu au scrutin uninominal majoritaire à un tour pour un mandat de six ans non renouvelable.

Le Congrès de l'Union est un parlement bicaméral. Sa chambre basse, la Chambre des députés, est dotée de 500 députés élus pour trois ans selon un mode de scrutin parallèle. 300 sièges sont à pourvoir au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions électorales tandis que les 200 restants le sont au scrutin proportionnel plurinominal à liste bloqué. Après décompte des suffrages dans les cinq circonscriptions régionales les sièges répartis à la proportionnelle le sont sans seuil électoral, mais en prenant en compte les résultats du scrutin majoritaire pour en ajuster la répartition de manière qu'aucun parti ne remporte au total plus de 300 sièges, ce seuil étant néanmoins porté à 315 si le parti a recueilli plus de 60 % des suffrages[5].

La chambre haute, le Sénat de la République, est quant à elle dotée de 128 sénateurs élus pour six ans selon un mode de scrutin parallèle similaire en principe à celui de la chambre basse, mais selon des modalités différentes. 96 sont à pourvoir au scrutin majoritaire binominal dans trente-deux circonscriptions de trois sièges chacune correspondants aux États du Mexique plus le district fédéral de la capitale Mexico. Les partis présentent un binôme de candidats dans chacune d'elles, et sont élus sénateurs le binôme ayant recueilli le plus de voix dans sa circonscription ainsi que l'un des membres du binôme arrivés en deuxième position, dit sénateur minoritaire. Enfin, les 32 sièges restants sont élus au scrutin proportionnel plurinominal à liste bloquées[6].

Le vote anticipé pour les électeurs handicapés ou à mobilité physique limitée a lieu du 6 au 20 mai, avant le vote en présentiel du reste de la population le 2 juin[7],[8].

Campagne

modifier

La candidate du parti au pouvoir, le Mouvement de régénération nationale (Morena), est Claudia Sheinbaum. Cette scientifique de 61 ans a été membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) en tant que spécialiste de l’efficacité énergétique et maire de Mexico de 2018 à 2023[9].

Elle revendique l'héritage du président sortant Andrés Manuel López Obrador, qui achève son mandat avec une popularité de 56 % [10]. Elle a promis d’augmenter encore les aides sociales et le salaire minimum, de renforcer les entreprises publiques énergétiques (pétrole et électricité) et de poursuivre les constructions d’infrastructures, notamment ferroviaires, lancées par le président sortant. Elle a consacré une large part de son programme à l’environnement : restauration des ressources aquatiques et forestières, interdiction de la fracturation hydraulique et des OGM, fin des concessions minières à ciel ouvert. Elle se distingue cependant de son mentor sur la place de l'armée, que celui-ci avait beaucoup fait intervenir pour tenter, sans succès, de réduire la criminalité, ainsi que sur le féminisme, revendiquant notamment le droit à l'avortement[9].

L'opposition (Parti action nationale, Parti révolutionnaire institutionnel et Parti de la révolution démocratique) s'est unie derrière la candidature de Xóchitl Gálvez, 60 ans, sénatrice et ancienne maire de Miguel Hidalgo. Celle-ci propose une meilleure attention de la justice envers les victimes, l'appui du gouvernement aux petites et moyennes entreprises, la promotion des énergies renouvelables [11], et dénonce la place du président sortant dans la campagne électorale, accusant sa rivale Claudia Sheinbaum de n’être qu'une marionnette. Elle insiste notamment sur le thème de la sécurité et s'est engagée à ne pas éliminer les programmes sociaux mis en place par l'actuel gouvernement[12].

Le député centriste Jorge Álvarez Máynez est candidat pour le Mouvement citoyen.

Forces en présence

modifier
Alliances Partis Positionnement Candidat Résultats précédents[a]
CdD Sénat
Continuons de
faire l'histoire
Mouvement de régénération nationale (MORENA) Gauche
Populisme de gauche, nationalisme de gauche
Claudia Sheinbaum
(MORENA)
35,30%
198 sièges
39,14%
55 sièges
Parti vert écologiste du Mexique (PVEM) Centre gauche
Politique écologique
5,62%
43 sièges
4,65%
7 sièges
Parti du travail (PT) Gauche à extrême gauche
Socialisme démocratique, anticapitalisme
3,36%
37 sièges
3,98%
6 sièges
Force et cœur pour le Mexique (es) Parti action nationale (PAN) Centre droit à droite
Libéral-conservatisme, démocratie chrétienne
Xóchitl Gálvez
(Ind.)
18,89%
114 sièges
18,36%
23 sièges
Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) Centre droit
Néolibéralisme, technocratie
18,35%
70 sièges
16,59%
13 sièges
Parti de la révolution démocratique (PRD) Centre gauche
Social-démocratie, socialisme démocratique
3,78%
15 sièges
5,49%
8 sièges
Mouvement citoyen (MC) Centre gauche
Social-démocratie, progressisme
Jorge Álvarez Máynez (es) 7,27%
23 sièges
4,89%
7 sièges

Sondages

modifier
 
Diagramme lissé des sondages

Résultats

modifier

Présidentielle

modifier
Résultats de l'élection présidentielle mexicaine de 2024
Candidat Coalition Votes %
Claudia Sheinbaum Continuons de faire l'histoire 35 923 984 59,76
Xóchitl Gálvez Force et coeur pour le Mexique 16 502 449 27,45
Jorge Álvarez Máynez Mouvement citoyen 6 204 501 10,32
Suffrages exprimés 58 630 934 97,53
Votes nuls 1 483 227 2,47
Total 60 114 161 100
Abstention 38 354 833 38,95
Inscrits/Participation 98 329 591 61,05

Résultats par État

modifier

Législatives

modifier
Résultats des élections législatives mexicaines de 2024[13]
Partis et coalitions Circonscriptions Listes Total
sièges
+/-
Votes % Sièges +/- Votes % +/- Sièges
Mouvement de régénération nationale (MORENA) 3 686 979 6,24 37   27 40,44 90
Parti vert écologiste du Mexique (PVEM) 676 092 1,14 0   1 8,30 17
Parti du travail (PT) 507 604 0,86 0   5,43 11
Candidats communs MORENA-PT-PVEM 27 446 014 46,49 219   101
Total coalition Continuons de faire l'histoire 32 316 689 54,73 256   73 54,17
Parti action nationale (PAN) 372 670 0,63 3   30 17,17 36
Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) 101 574 0,17 0   11 11,25 23
Parti de la révolution démocratique (PRD) 20 374 0,03 0   2,49 0
Candidats communs PAN-PRI-PRD 17 493 425 29,63 39   27
Total coalition Force et coeur pour le Mexique 17 988 043 30,46 42   68 30,91
Mouvement citoyen (MC) 6 446 537 10,92 1   6 11,02 23
Indépendants 72 012 0,12 1 0,11 0 0
Votes valides 56 823 281 96,25
Votes blancs et nuls 2 211 042 3,74
Total 59 034 323 100 300   100 200 500  
Abstentions 38 747 821 39,45
Inscrits/Participation 98 329 591 60,55 98 329 591

Vote populaire

modifier

Par régions électorales

modifier

Sénatoriales

modifier
Résultats des élections sénatoriales mexicaines de 2024 (92,86% dépouillé)
Partis et coalitions Circonscriptions Listes Total
sièges
+/-
Votes % Sièges +/- Votes % +/- Sièges
Mouvement de régénération nationale (MORENA) 40,51
Parti vert écologiste du Mexique (PVEM) 8,83
Parti du travail (PT) 5,34
Candidats communs MORENA-PT-PVEM
Total coalition Continuons de faire l'histoire 54,68
Parti action nationale (PAN) 17,04
Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) 11,01
Parti de la révolution démocratique (PRD) 2,31
Candidats communs PAN-PRI-PRD Nv.
Total coalition Force et coeur pour le Mexique 30,36
Mouvement citoyen (MC) 10,97
Votes valides
Votes blancs et nuls
Total 100 96   100 32 128  
Abstentions
Inscrits/Participation 98 329 591 98 329 591

Vote populaire

modifier

Élections étatiques

modifier

31 États renouvellent leur parlement local pour un mandat de 3 ans, et 9 d'entre eux leur gouverneur pour un mandat de 6 ans.

Analyse et conséquences

modifier

Le scrutin est une victoire écrasante pour la coalition menée par le Mouvement de régénération nationale (MORENA) du gouvernement sortant, qui conserve et accroit même la majorité absolue des sièges qu'elle détenait dans les deux chambres du Congrès de l'Union[14].

Sa candidate à la présidentielle, Claudia Sheinbaum, l'emporte quant à elle avec plus de 58 % des voix. Elle devient ainsi la première femme à être élue à la présidence du Mexique[15],[16].

Notes et références

modifier
  1. Les élections à la Chambre des députés a eu lieu en 2021, ceux au Sénat en 2018.
  2. Composé des États de Basse-Californie, de Basse-Californie du Sud, de Chihuahua, de Durango, de Jalisco, de Nayarit, de Sinaloa et de Sonora.
  3. Composé des États d'Aguascalientes, de Coahuila, de Guanajuato, de Nuevo León, de San Luis Potosí, de Tamaulipas et de Zacatecas.
  4. Composé des États de Campeche, du Chiapas, d'Oaxaca, de Quintana Roo, Tabasco, Veracruz et du Yucatán.
  5. Composé des États de Guerrero, d'Hidalgo, de Morelos, de Puebla, de Tlaxcala et de la Ville de Mexico.
  6. Composé des États de Colima, du Michoacán, de l'État de Mexico et de Querétaro.

Références

modifier
  1. « Mexique : large victoire du candidat de gauche « AMLO » à la présidentielle », sur Le Monde, .
  2. (es) « Estamos frente a las elecciones más violentas de la historia de México: Armando Vargas en Con los de Casa », sur El Universal (consulté le )
  3. « Las elecciones de México 2024 serán 'las más violentas de la historia' », sur RFI, (consulté le )
  4. (es) Sol Amaya, « Estos son los políticos asesinados en las elecciones 2024 de México », sur CNN, (consulté le )
  5. « IPU PARLINE database: MEXIQUE (Cámara de Diputados), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le ).
  6. « IPU PARLINE database: MEXIQUE (Cámara de Senadores), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le ).
  7. (en) « What to know about Mexico’s 2024 presidential election », sur Al Jazeera, (consulté le )
  8. (es) « ¿Sabías que en las elecciones 2024 se implementará el voto anticipado para personas con alguna discapacidad o limitación física? », sur www.centralelectoral.ine.mx, (consulté le )
  9. a et b « Au Mexique, Claudia Sheinbaum mise sur l’héritage d’« AMLO », l’écologie et le féminisme pour lancer sa campagne présidentielle », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. [1]
  11. [2]
  12. « Au Mexique, deux femmes s'affrontent pour la présidence », sur RFI,
  13. (es) « Cómputos Distritales 2024 », sur computos2024.ine.mx (consulté le )
  14. « Mexico's Sheinbaum wins landslide to become country's first woman president ».
  15. « Mexique : qui est Claudia Sheinbaum, la première femme présidente du pays ? », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  16. « Mexique: qui est Claudia Sheinbaum, élue première femme présidente du pays? », sur BFMTV (consulté le ).

Voir aussi

modifier