Élections au Parlement d'Andalousie de 1982

Élections au Parlement d'Andalousie de 1982
109 députés du Parlement
(majorité absolue : 55 députés)
Type d’élection Élections législatives de communauté autonome
Durée de campagne du au
Corps électoral et résultats
Inscrits 4 331 628
Votants 2 872 422
66,31 %
Votes exprimés 2 847 533
Votes blancs 9 358
Votes nuls 24 889
Adolfo Suárez recibe al presidente de la Junta preautonómica de Andalucía (cropped).jpg PSOE-A – Rafael Escuredo
Voix 1 496 522
52,56 %
Députés élus 66
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
AP-PDP-UL – Antonio Hernández Mancha
Voix 485 056
17,03 %
Députés élus 17
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
UCD – Luis Merino
Voix 371 518
13,05 %
Députés élus 15
Felipe Alcaraz 2013 (cropped).jpg PCE – Felipe Alcaraz
Voix 243 026
8,53 %
Députés élus 8
Transparent flag waving on Infobox grey background.svg
PSA – Luis Uruñuela
Voix 153 283
5,38 %
Députés élus 3
Résultats par circonscription
Carte
Ire législature du Parlement
Diagramme
Président de la Junte d'Andalousie
Élu
Rafael Escuredo
PSOE-A

Les élections au Parlement d'Andalousie de 1982 (en espagnol : elecciones al Parlemento de Andalucía de 1982) se tiennent le , afin d'élire les 109 députés de la Ire législature du Parlement de la communauté autonome d'Andalousie pour un mandat de quatre ans.

ContexteModifier

Ces élections sont les premières à se tenir depuis l'accès de l'Andalousie à l'autonomie, décidée par référendum en .

EnjeuxModifier

Le Parlement d'Andalousie est la législature décentralisée et monocamérale de la communauté autonome d'Andalousie, dotée d'un pouvoir législatif en matière régionale tel que défini par la Constitution espagnole et le statut d'autonomie de l'Andalousie, ainsi que de la capacité de voter la confiance en un président de la Junte ou de la retirer.

Mode de scrutinModifier

Le Parlement est constitué de 109 députés (en espagnol : diputados) élus pour une législature de quatre ans au suffrage universel direct et suivant le scrutin proportionnel d'Hondt à listes fermées par l'ensemble des personnes résidant dans la communauté autonome où résidant momentanément à l'extérieur de celle-ci, si elles en font la demande.

Circonscriptions Députés
Séville 18
Cadix et Málaga 15
Cordoue, Grenade et Jaén 13
Almería et Huelva 11

Conditions de candidatureModifier

La loi électorale prévoit que les partis, fédérations, coalitions et groupements électoraux sont autorisés à présenter des listes de candidats.

Répartition des siègesModifier

Toute candidature qui n'a pas obtenu un minimum de 3 % des voix dans une circonscription n'est pas admise à participer à la répartition des sièges. La répartition se déroule de la manière suivante :

  • on ordonne les candidatures sur une colonne en allant de la plus votée vers la moins votée ;
  • on divise le nombre de voix obtenues par chaque candidature par 1, 2, 3... jusqu'au nombre de sièges à pourvoir dans le but de former un tableau ;
  • on attribue les sièges à pourvoir en tenant compte des plus grands quotients selon un ordre décroissant ;
  • lorsque deux candidatures obtiennent un même quotient, le siège est attribué à celle qui a le plus grand nombre total de voix ; lorsque deux candidatures ont exactement le même nombre total de voix, l'égalité est résolue par tirage au sort et les suivantes de manière alternative.

Les sièges propres à chaque formation politique sont attribués aux candidats en suivant l'ordre de présentation sur la liste. En cas de décès, incapacité ou démission d'un député, le siège vacant revient au candidat ou, le cas échéant, au suppléant placé immédiatement derrière le dernier candidat élu de la liste.

CampagneModifier

Principaux partisModifier

SondagesModifier

RésultatsModifier

ParticipationModifier

Voix et siègesModifier

Total régionalModifier

Résultats définitifs[1]
Partis Voix % Sièges
Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE-A) 1 496 522 52,56 66
Alliance populaire-Parti démocrate populaire-Union libérale (AP-PDP-UL) 485 056 17,03 17
Union du centre démocratique (UCD) 371 518 13,05 15
Parti communiste d'Espagne (PCE) 243 026 8,53 8
Parti socialiste andalou (PSA) 153 283 5,38 3
Autres candidatures 81 671 2,87 0
Blanc 9 358 0,33
Votes valides 2 847 533 99,13
Votes nuls 24 889 0,87
Total 2 872 422 100 109
Abstentions 1 459 206 33,69
Inscrits 4 331 628 66,31

Par circonscriptionModifier

AnalyseModifier

ConséquencesModifier

Le , le socialiste Rafael Escuredo est investi président de la Junte d'Andalousie par 66 voix favorables et 43 voix contre, obtenant les suffrages des seuls élus du PSOE-A.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier