Parti socialiste ouvrier espagnol d'Andalousie

Parti socialiste ouvrier espagnol d'Andalousie
(es) Partido Socialista Obrero Español de Andalucía
Image illustrative de l’article Parti socialiste ouvrier espagnol d'Andalousie
Logotype officiel.
Présentation
Secrétaire général Juan Espadas
Fondation 18 décembre 1977
Siège Calle San Vicente, 37
41007 Séville
Présidente Micaela Navarro
Positionnement Centre gauche
Idéologie Social-démocratie, progressisme
Affiliation nationale PSOE
Adhérents 43 707 (mai 2021)
Couleurs
  • rouge
Site web psoeandalucia.com
Présidents de groupe
Parlement Ángeles Férriz
Congrès des députés Adriana Lastra
Sénat Ander Gil
Représentation
Députés régionaux
33  /  109
Députés
25  /  61
Sénateurs
26  /  41
Conseillers municipaux
4209  /  9067

Le Parti socialiste ouvrier espagnol d'Andalousie (en espagnol : Partido Socialista Obrero Español de Andalucía, PSOE-A) est la fédération territoriale du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) en Andalousie.

Il est au pouvoir dans la communauté autonome entre et , sous les présidences de Rafael Escuredo, José Rodríguez de la Borbolla, Manuel Chaves, José Antonio Griñán et Susana Díaz, bénéficiant à plusieurs reprises de la majorité absolue des sièges au Parlement. Plus importante fédération socialiste en nombre de militants, elle siège dans l'opposition pour la première fois de son histoire à la suite des élections de 2018.

HistoireModifier

FondationModifier

Présidences d'Escuredo et RodríguezModifier

Deux décennies de pouvoir de ChavesModifier

Transition de Griñán à DíazModifier

Premier passage dans l'oppositionModifier

Secrétaires générauxModifier

Titulaire Dates Fonction
José Rodríguez de la Borbolla[1]
(10 ans, 3 mois et 8 jours)
Président de la Junte d'Andalousie (1984-1990)
Carlos Sanjuán (es)[2]
(6 ans et 15 jours)
Manuel Chaves[3]
(15 ans, 11 mois et 2 jours)
Président de la Junte d'Andalousie (1990-2009)
Ministre de la Politique territoriale (2009-2011)
José Antonio Griñán[4]
(3 ans, 8 mois et 11 jours)
Ministre de la Santé (1992-1993)
Ministre du Travail (1993-1996)
Président de la Junte d'Andalousie (2009-2013)
Susana Díaz[5] -
(7 ans et 8 mois)
Présidente de la Junte d'Andalousie (2013-2018)
Juan Espadas[6] depuis le
(2 mois)
Maire de Séville (depuis 2015)

Résultats électorauxModifier

Parlement d'AndalousieModifier

Année Chef de file Voix % # Sièges Gouvernement
1982 Rafael Escuredo 1 498 619 52,60 1er
66  /  109
Escuredo (1982-1984), Rodríguez de la Borbolla I (1984-1986)
1986 José Rodríguez de la Borbolla 1 581 513 46,36 ( ) 1er ( )
60  /  109
Rodríguez de la Borbolla II
1990 Manuel Chaves 1 368 617 49,61 ( ) 1er ( )
62  /  109
Chaves I
1994 Manuel Chaves 1 395 131 38,71 ( ) 1er ( )
45  /  109
Chaves II
1996 Manuel Chaves 1 903 160 44,05 ( ) 1er ( )
52  /  109
Chaves III
2000 Manuel Chaves 1 790 653 44,32 ( ) 1er ( )
52  /  109
Chaves IV
2004 Manuel Chaves 2 260 545 50,36 ( ) 1er ( )
61  /  109
Chaves V
2008 Manuel Chaves 2 178 296 48,41 ( ) 1er ( )
56  /  109
Chaves VI (2008-2009), Griñán II (2009-2012)
2012 José Antonio Griñán 1 527 923 39,56 ( ) 2e ( )
47  /  109
Griñán II (2012-2013), Díaz I (2013-2015)
2015 Susana Díaz 1 411 755 35,28 ( ) 1er ( )
47  /  109
Díaz II
2018 Susana Díaz 1 010 889 27,94 ( ) 1er ( )
33  /  109
Opposition
2022 Juan Espadas
 /  109

Cortes GeneralesModifier

Année Chef de file Congrès des députés Sénat Gouvernement
Voix % # Sièges
1977 Felipe González 1 059 037 36,24 1er
27  /  59
13  /  32
Opposition
1979 Felipe González 986 842 33,58 ( ) 1er ( )
23  /  59
23  /  32
Opposition
1982 Felipe González 2 064 865 60,45 ( ) 1er ( )
43  /  59
24  /  32
González I
1986 Felipe González 1 923 891 57,07 ( ) 1er ( )
42  /  60
24  /  32
González II
1989 Felipe González 1 793 717 52,78 ( ) 1er ( )
42  /  61
24  /  32
González III
1993 Felipe González 2 063 899 51,72 ( ) 1er ( )
37  /  61
24  /  32
González IV
1996 Felipe González 2 017 857 47,06 ( ) 1er ( )
32  /  62
24  /  32
Opposition
2000 Joaquín Almunia 1 771 968 44,47 ( ) 1er ( )
30  /  62
18  /  32
Opposition
2004 José Luis Rodríguez Zapatero 2 377 455 53,75 ( ) 1er ( )
38  /  61
24  /  32
Zapatero I
2008 José Luis Rodríguez Zapatero 2 342 277 52,46 ( ) 1er ( )
36  /  61
22  /  32
Zapatero II
2011 Alfredo Pérez Rubalcaba 1 594 893 37,05 ( ) 2e ( )
25  /  60
10  /  32
Opposition
2015 Pedro Sánchez 1 402 393 31,77 ( ) 1er ( )
22  /  61
17  /  32
Opposition
2016 Pedro Sánchez 1 326 838 31,48 ( ) 2e ( )
20  /  61
14  /  32
Opposition (2016-2018), Sánchez I (2018-2019)
04/2019 Pedro Sánchez 1 568 682 34,54 ( ) 1er ( )
24  /  61
24  /  32
Sánchez I
11/2019 Pedro Sánchez 1 425 126 33,76 ( ) 1er ( )
25  /  61
23  /  32
Sánchez II

RéférencesModifier

  1. (es) « «SOMOS LA ALTERNATIVA REAL Y VALIDA EN ANDALUCÍA» », ABC,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. (es) Anabel Díez et José Antonio Carrizosa, « Llamamientos a la unidad en el congreso que consuma la división del poder socialista andaluz », El País,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (es) Lourdes Lucio et Anabel Díez, « Los guerristas andaluces dejan solo a Chaves y rompen el modelo de integración de González », El País,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. (es) Lourdes Lucio, « Griñán pide cambios al PSOE andaluz para frenar la fuga del voto urbano », El País,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. (es) « Susana Díaz, elegida secretaria general del PSOE-A sin votos en contra », La Vanguardia,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (es) « Juan Espadas, nuevo secretario general del PSOE de Andalucía », El Independiente,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier