Élection présidentielle haïtienne de 2015

Élection présidentielle haïtienne de 2015
Type d’élection Élection présidentielle
Corps électoral et résultats
Votants 1 680 697
67,14 %  −4,4
Jovenel Moise.jpg Jovenel Moïse – PHTK
Voix 508 761
32,81 %
 +11
Celestin.jpg Jude Célestin –
Voix 392 782
25,27 %
 +3,8
Jean-Charles Moïse Sep 2016.jpg Jean-Charles Moïse – PPD
Voix 222 109
14,27 %
Maryse Narcisse Aug 2016.jpg Maryse Narcisse – FL
Voix 108 844
7,05 %
Président de la République d'Haïti
Sortant Élu
Michel Martelly
Réponse paysanne
Élection annulée
Conseil électoral provisoire

Le premier tour de l'élection présidentielle haïtienne de 2015 se déroule le , en même temps que le second tour des élections législatives, pour élire le président de la République.

En vertu de la Constitution, le président sortant, Michel Martelly, ne peut pas se présenter pour un nouveau mandat[1]. Le , son mandat prend fin. Jocelerme Privert, élu une semaine plus tard par l'Assemblée nationale, lui succède, à titre provisoire, jusqu'à l'élection d'un nouveau président.

Après les nombreux reports du second tour de la présidentielle durant l'année 2016, le scrutin est finalement annulé à cause d'irrégularités. Un nouveau scrutin a lieu en novembre 2016.

Système électoralModifier

ContexteModifier

Michel Martelly, élu en prête serment comme président de la République le , plus de trois mois après le début constitutionnel de son mandat, puisque le scrutin l'ayant élu a eu lieu en retard. Il s'agit cependant de la première alternance politique de l'histoire d'Haïti. Le nouveau président promet des réformes, concernant notamment le processus de reconstruction post-sismique.

Le , il est victime d'une tentative d'assassinat[2].

Les élections sénatoriales de mi-mandat devaient initialement avoir lieu en . Ils sont reportées au puis au , jour du premier tour de la présidentielle[3].

RésultatsModifier

Résultats de la présidentielle haïtienne de 2015[4]
Candidats Partis Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Jovenel Moïse Parti haïtien Tèt Kale 511 992 32,81 Scrutin invalidé
Jude Célestin Inite-LAPEH 394 390 25,27
Jean-Charles Moïse Platfom Pitit Desalin 222 646 14,27
Maryse Narcisse Fanmi Lavalas 110 049 7,05
Michel André Rassemblement des démocrates nationaux progressistes 56 611 3,63
Jean-Henry Céant Renmen Ayiti 38 898 2,50
Sauveur Pierre Étienne Organisation du peuple en lutte 30 144 1,94
Charles-Henri Baker Union nationale chrétienne pour la reconstruction d'Haïti 17 796 1,14
Steeve Khawly Indépendant 16 752 1,08
Maxo Joseph Indépendant 8 914 0,57
Jean Clarens Renois Indépendant 8 819 0,57
Beauzile Edmone Supplice Parti fusion des sociaux démocrates 5 876 0,38
Amos André Front pour la reconstruction nationale 4 888 0,31
Marie Antoinette Gauthier Bourad 2 769 0,18
Total 1 553 131 100,00 Scrutin invalidé

AnnulationModifier

Le second tour, prévu initialement le est reporté le par le conseil électoral provisoire à une date indéterminée, dans un contexte de contestations des résultats du premier tour[5]. Le , le second tour est fixé au suivant, puis reporté le à une date indéterminée[6]. Il est ensuite fixé au [7] puis de nouveau reporté[8].

Le sont nommés les membres de la commission électorale provisoire[9]. Son président Léopold Berlanger admet quelques jours plus tard que la date du second tour ne sera probablement pas respectée[10].

Le , la commission électorale préconise d'organiser un nouveau premier tour[11]. Le , la présidentielle est officiellement annulée par le président du Conseil électoral provisoire, provoquant une nouvelle présidentielle[12].

Notes et référencesModifier

  1. La1ere.fr (avec AFP), « Haïti : 70 candidats à l'élection présidentielle d’octobre », sur la1ere.fr, .
  2. Haïti : tentative d'attentat contre le président Michel Martelly, Le Monde, 27 juillet 2011
  3. « 12 mois de plus recommandés pour les dix sénateurs en fin de mandat », sur Le Nouvelliste (consulté le 23 juin 2019)
  4. CEP Haiti.
  5. « Le second tour de l’élection présidentielle en Haïti reporté », sur lemonde.fr, (consulté le 22 décembre 2015).
  6. AFP, « Haïti: les élections de dimanche reportées pour «raisons de sécurité» », RFI,‎ (lire en ligne).
  7. « Haïti : les acteurs politiques parviennent à un accord de sortie de crise », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 10 juillet 2016)
  8. « Pas d’élection le 24 avril, maintenant Haïti fait face à un autre vide institutionnel - Radio Télé Lakansyel », sur radiotelelakansyel.com (consulté le 14 juin 2016).
  9. « Le Nouvelliste; Le nouveau CEP installé et investi », sur lenouvelliste.com (consulté le 2 avril 2016).
  10. IICI radio Canada, « Un second tour en Haïti en avril semble bien peu probable », sur ici.radio-canada.ca, (consulté le 19 avril 2016).
  11. « Haïti : la commission électorale recommande l’annulation de la présidentielle », sur Le Monde, (consulté le 31 mai 2016).
  12. Lefigaro.fr avec AFP, « Haïti: 1er tour de la présidentielle annulé », sur Le Figaro (consulté le 6 juin 2016).