Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krug.
Édouard Krug
Edouard Krug.png
Autoportrait dessiné (1883)
Naissance
Décès
(à 71 ans)
Paris
Nationalité
Activité
Maître
Mouvement
Distinctions
Médaille de 3e classe au Salon de 1880
Médaille de bronze à l'Exposition universelle de 1889
Chevalier de la Légion d'honneur en 1897.

Édouard Krug, né le à Drubec (Calvados), et mort le à Paris, est un peintre français.

Sommaire

BiographieModifier

Fils du maire de la commune de Drubec (Calvados), il apprend son art dans l'atelier de Léon Cogniet à l'École des beaux-arts de Paris. Il commence à exposer au Salon de peinture de Paris à partir de 1861.

À la fois portraitiste et peintre d'histoire spécialiste des scènes religieuses, il réalise des fresques décoratives pieuses dans la cathédrale d'Autun, les églises de Mâcon, Beaune, Meursault et Jullié.

Son œuvre est récompensée à plusieurs reprises. Il est membre de la Société des artistes français. Une médaille de 3e classe lui est décernée lors du Salon de 1880. Il reçoit une médaille de bronze à l'occasion de l'Exposition universelle de 1889 et est décoré de la Légion d'honneur en 1897.

Il fonde un musée d'art à Beaumont-en-Auge en 1875 et une académie de peinture à Paris en 1876.

Krug est un ami des peintres les frères Jacques-Eugène Feyen et Augustin Feyen-Perrin.

Il est inhumé au cimetière Montmartre, 21e division, avenue Cordier, avec son épouse, Thérèse-Rosalie Miller, Jean Le Fustec, (1855-1910, est venu les rejoindre dans la tombe, laquelle est derrière le monument du peintre Gustave Guillaumet.

Œuvres dans les collections publiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Claude Curtil et Françoise Verdier, « L'église Saint-Pierre et Saint-Paul de Chânes », Images de Saône-et-Loire, no 195,‎ , p. 2-4.

AnnexesModifier