Écurie Cheikh Mohammed

Écurie Cheikh Mohammed
Description de cette image, également commentée ci-après
Casaque de l'écurie Cheikh Mohammed
-->
Création 1977
Entraineurs Henry Cecil
Michael Stoute
Clive Brittain
André Fabre
Chevaux Pebbles, Oh So Sharp, Carnegie, Singspiel

L'écurie Cheikh Mohammed est une écurie de chevaux de course participant aux courses hippiques de plat fondée par le dirigeant émirati Cheikh Mohammed Al Maktoum. Ses effectifs sont depuis 1994 fondus dans ceux de l'écurie Godolphin, qui regroupe les intérêts des différentes écuries de la famille régnante de l'émirat de Dubaï, les Maktoum.

HistoireModifier

 
Le Cheikh Mohammed Al Maktoum

Si le lien du Cheikh Mohammed aux chevaux remonte à l'enfance, c'est à partir de 1977 que l'on découvre sa casaque (grenat, manches blanches, toque grenat étoile blanche) grâce à une pouliche, Hatta, qui s'impose dans un groupe 3, les Molecomb Stakes[1]. Quatre ans plus tard, l'écurie change d'envergure avec l'acquisition par le Cheikh de Dalham Hall Stud, un haras situé à Newmarket, l'un des plus hauts lieux des courses anglaises. Il en fait l'épicentre de Darley, l'entité qui regroupe ses opérations d'élevage et de compétition, dispersées tout au tour du monde avec plusieurs haras (Kildangan Stud en Irlande, Jonabell Farm aux États-Unis, Northwood Park et Kelvinside Stud en Australie, Haras du Logis en France, Hidaka-cho au Japon) qui gèrent plus d'une cinquantaine d'étalons. Les chevaux du Cheikh se produisent sous ses couleurs personnelles jusqu'à la création de Godolphin en 1994, qui finira par fusionner avec Darley en 2015[2] et regroupe ses intérêts et ceux de la famille Maktoum[3]. Si quasiment tous ses chevaux sont aspirés par Godolphin, la casaque continue néanmoins à apparaître sporadiquement en course, rarement désormais. Plusieurs célèbres entraîneurs ont travaillé pour l'écurie, comme Henry Cecil, Michael Stoute ou Clive Brittain en Angleterre, et André Fabre en France.

Palmarès (groupe 1 uniquement)Modifier

  Royaume-Uni


  Irlande


  France


  Italie


  États-Unis


  Canada


  Émirats arabes unis

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Sheikh not stirred by Qatar deals », sur HeraldScotland (consulté le )
  2. « Rencontre avec john ferguson, l’élu du cheikh Mohammed al Maktoum », sur www.jourdegalop.com (consulté le )
  3. (en) « Godolphin aiming to hit a century », sur the Guardian, (consulté le )