Oh So Sharp

cheval de course anglais

Oh So Sharp
Image illustrative de l’article Oh So Sharp
Casaque de Cheikh Mohammed Al Maktoum

Père Kris
Mère Oh So Fair
Père de mère Graustark
Sexe F
Naissance 30 mars 1982
Pays de naissance Drapeau de l'Irlande Irlande
Mort 2001
Pays d'entraînement Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Éleveur Cheikh Mohammed
Propriétaire Cheikh Mohammed
Entraîneur Henry Cecil
Jockey Lester Piggott
Steve Cauthen
Rating Timeform 131
Nombre de courses 9
Nombre de victoires 7 (2 places)
Gains en courses 740 798 
Principales victoires 1000 Guinées
Oaks
St. Leger

Oh So Sharp (1982–2001) est une jument de course pur-sang anglais, née en Irlande. Propriété de son éleveur le Cheikh Mohammed Al Maktoum, entraînée en Angleterre Henry Cecil, elle est la dernière pouliche à avoir remporté la Triple Couronne britannique.

Carrière de coursesModifier

Oh So Sharp commence sa carrière en août 1984 par une victoire aisée sur le petit hippodrome de Nottingham, puis grimpe les échelons pas à pas, d'abord en confirmant avec brio son succès inaugural, et face aux mâles qui plus est, quelques semaines plus tard dans une Listed Race, les Solario Stakes. Puis en réussissant ses premiers pas au niveau des groupes, face aux seules pouliches cette fois, dans le Fillies' Mile à Ascot, alors labellisé groupe 3, sous la selle de Lester Piggott. Elle y devance Helen Street, future lauréate des Irish Oaks. Ce sans-faute lui permet de figurer tout en haut des classements européens, mais elle est devancée par une pouliche française, une certaine Triptych, lauréate du Prix Marcel Boussac et promise à une illustre carrière.

De retour à l'âge classique, Oh So Sharp fait sa rentrée dans les Nell Gwynn, un groupe 3 préparatoire aux Guinées, montée pour la première fois par Steve Cauthen, Lester Piggott ayant cessé sa collaboration avec Henry Cecil. Elle s'y impose facilement, confirmant son statut de favorite des classiques. Dans les 1000 Guinées, elle doit s'employer pour régler à la lutte et à la photo Al Bahathri et Bella Colora, deux pouliches qui ne tarderont pas à étoffer leur palmarès, la première remportant les 1000 Guinées Irlandaises et les Coronation Stakes, la seconde le Prix de l'Opéra à l'automne. où elle s'annonce en prétendante sérieuse. Triptych, qui est de la partie, se manque et termine septième avant d'aller faire l'histoire en dominant les mâles dans les 2000 Guinées. Oh So Sharp, elle, offre un premier classique britannique à l'écurie du Cheikh Mohammed, et elle en profite pour s'approprier le record de la course, détenu depuis 35 ans par Camaree. Grande favorite des Oaks d'Epsom, elle réussit brillamment son allongement en distance en écrasant un lot d'où émerge Triptych à la deuxième place. Six longueurs sanctionnent sa supériorité, trois jours après le triomphe du duo Cecil/Cauthen dans le Derby avec Slip Anchor. Cette performance est très appréciée par les handicapeurs de Timeform, qui font d'elle la quatrième meilleure lauréate des Oaks après Petite Etoile, Noblesse, et Dunfermline[1].

invaincue en six courses, Oh So Sharp doit maintenant affronter les mâles et les chevaux d'âge. Ce sera dans les King George & Queen Elizabeth Stakes fin juillet. Elle s'y présente en favorite face à Rainbow Quest, l'Australien Strawberry Road, ou encore le vainqueur de l'Irish Derby Law Society. Mais c'est un troisième larron qui s'impose, Petoski, une encolure devant Oh So Sharp et Rainbow Quest. Henry Cecil décide de raccourcir sa pouliche et de tenter la Benson & Hedges Gold Cup sur 2000 mètres. Elle y subit sa deuxième défaite consécutive, la dernière aussi, Lester Piggott en selle sur Commanche Run ayant réussi un joli tour tactique, endormant le peloton avec un faux rythme pour s'imposer devant Oh So Sharp et Triptych de trois-quart de longueur.

Pour sa dernière apparition en piste, Henry Cecil décide de tenter un défi compliqué : rallonger Oh So Sharp pour conquérir les 2 800 mètres du St. Leger, et ainsi boucler la Triple Couronne des pouliches (1000 Guinées, Oaks, St. Leger), un exploit qui n'a plus été réalisé depuis Meld en 1955. Le lot n'est pas exceptionnel et Oh So Sharp s'acquitte parfaitement de sa tâche, malgré une enquête des commissaires sur une éventuelle gêne à l'arrivée[2]. Voilà donc Oh So Sharp qui succède à Formosa, Hannah, Apology, La Flèche, les grandes Sceptre et Pretty Polly, Sun Chariot et Meld au palmarès de la Triple Couronne. Elle demeure, à ce jour, la dernière de cette liste, et se voit naturellement consacrée meilleure 3 ans de l'année 1985 en Europe.

Résumé de carrièreModifier

Date Hippodrome Pays Course Statut Distance jockey Place Écart Vainqueur ou deuxième Temps Gains
1984, 2 ans
13 août Nottingham   Royaume-Uni Maiden 1 200 m P. Eddery 1er / 21 1 ½ Lizarra 2 888 
1er septembre Sandown Park   Royaume-Uni Solario Stakes Listed 1 400 m L. Piggott 1er / 9 2 Young Runaway 20 847 
27 septembre Ascot   Royaume-Uni Fillies' Mile Gr. 3 1 600 m L. Piggott 1er / 8 1 ½ Helen Street 1'42"44 39 718 
1985, 3 ans
18 avril Newmarket   Royaume-Uni Nell Gwyn Stakes Gr. 3 1 400 m S. Cauthen 1er / 8 1 ½ Bella Colora 20 868 
2 mai Newmarket   Royaume-Uni 1000 Guinées Gr. 1 1 600 m S. Cauthen 1er / 17 cte tête Al Bahathri 1'36"85 146 106 
8 juin Epsom   Royaume-Uni Oaks Gr. 1 2 400 m S. Cauthen 1er / 12 6 Triptych 2'41"37 190 625 
27 juillet Ascot   Royaume-Uni King George & Queen Elizabeth St. Gr. 1 2 400 m S. Cauthen 2e / 6 enc. Petoski 2'27"61 86 196 
20 août York   Royaume-Uni Benson & Hedges Gold Cup Gr. 1 2 000 m S. Cauthen 2e / 6 3/4 Commanche Run 2'18"79 59 630 
14 septembre Doncaster   Royaume-Uni St. Leger Gr. 1 2 800 m S. Cauthen 1er / 6 3/4 Phardante 3'07"13 173 920 

Au harasModifier

Installée à Dalham Hall Stud, le haras de Cheikh Mohammed, Oh So Sharp a bien réussi dans sa seconde carrière de poulinière. Parmi ses neuf produits, on lui doit :

Souffrant de fourbure, Oh So Sharp doit être euthanasiée en 2001, à 19 ans[3]. Un groupe 3 britannique, les Oh So Sharp Stakes, lui rend hommage chaque année à Newmarket.

OriginesModifier

Oh So Sharp est issue de la première génération des produits du grand miler et excellent étalon Kris, lauréat des St. James's Palace Stakes, des Sussex Stakes et des Queen Elizabeth II Stakes, et tête de liste des étalons en Angleterre et en Irlande en 1985. Sa mère, Oh So Fair, est une jument américaine importée en Irlande en 1969. Un bon achat, puisqu'elle s'est avérée une formidable reproductrice, à qui l'on doit, outre Oh So Sharp :

Oh So Sharp ressort de l'une des plus fameuses familles (la 9-c) et de l'une des plus brillantes lignées maternelles de l'histoire du stud, celle de la grande Mumtaz Mahal, championne et poulinière hors normes. Cette fille de l'invaincu The Tetrarch (qui passe parfois pour le meilleur 2 ans anglais du siècle), appartenant à l'Aga Khan III, fut une sprinteuse de grand talent (lauréate entre autres des Champagne Stakes, des King George Stakes et des Nunthorpe Stakes) et surtout une reproductrice fondatrice, mère du sprinter Mirza II et aïeule, au fil des générations, de l'incontournable étalon Nasrullah, des champions tels que Abernant, Royal Charger, Petite Étoile (dont la lignée s'étend jusqu'à Zarkava), Octagonal, Habibti, Risen Star, Shergar, Golden Horn ou encore Cracksman[4].

PedigreeModifier

Origines de Oh So Sharp (IRE), jument alezane, 1982
Père
Kris
1976
Sharpen Up
1969 
Atan Native Dancer
Mixed Marriage
Rocchetta Rockfella
Chambiges
Doubly Sure
1971 
Reliance Tantième
Relance
Soft Angels Crepello
Sweet Angel
Mère
Oh So Fair
1967
Graustark
1963
Ribot Tenerani
Romanella
Flower Bowl Alibhai
Flower Bed
Chandelle
1959
Swaps Khaled
Iron Reward
Malindi Nearco
Mumtaz Begum (famille 9-c)

RéférencesModifier

  1. Timeform, Racehorses of 1985, Timeform, (ISBN 0-900599-42-1)
  2. « The Glasgow Herald - Google News Archive Search », sur news.google.com (consulté le )
  3. (en-GB) « Top filly Oh So Sharp dies », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Thoroughbred Bloodlines - Crab Mare - Family 9-c », sur www.bloodlines.net (consulté le )