Singspiel (cheval)

Singspiel (1992-2010) est un cheval de course pur-sang. Né en Irlande, par In The Wings et Glorious Song (par Halo), il est entraîné en Angleterre par Sir Michael Stoute pour le compte de son propriétaire-éleveur Cheikh Mohammed Al Maktoum.

Singspiel
Image illustrative de l’article Singspiel (cheval)
Casaque du Cheikh Mohammed Al Maktoum

Père In the Wings
Mère Glorious Song
Père de mère Halo
Sexe Étalon
Naissance 25 février 1992
Pays de naissance Drapeau de l'Irlande Irlande
Mort 1er juillet 2010
Pays d'entraînement Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Éleveur Cheikh Mohammed Al Maktoum
Propriétaire Cheikh Mohammed Al Maktoum
Entraîneur Michael Stoute
Rating Timeform 133
Nombre de courses 20
Nombre de victoires 9 (8 places)
Gains en courses $ 5 952 825
Distinction Cheval de l'année sur gazon aux États-Unis (1996)
Production Solow
Principales victoires Canadian International Stakes
Japan Cup
Dubai World Cup
Coronation Cup
International Stakes

Carrière de coursesModifier

Singspiel commence sa carrière modestement, au mois de septembre de ses deux ans, par une cinquième place à Leicester, mais il trouve le chemin du succès deux semaines plus tard à Chester. Pour sa troisième et dernière sortie de l'année, il croise la route d'un certain Celtic Swing, deux ans phénoménal qui le laisse à 8 longueurs. On le retrouve au printemps suivant dans le circuit des préparatoires aux classiques, le poulain prenant une bonne deuxième place dans le Classic Trial (Gr.3) derrière Pentire, un autre futur vainqueur de groupe 1 (Champion Stakes et King George). Pourtant il ne prend pas part aux classiques, mais participe au meeting d'Ascot, ne pouvant faire mieux que quatrième du Chester Vase (Gr.3). Sa première tentative au niveau groupe 1 a lieu en France dans le Grand Prix de Paris, et elle se solde par une belle deuxième place, une encolure derrière Valanour. Il réédite cette performance dans les Eclipse Stakes, battu une fois encore d'une encolure cette fois par Halling, puis enchaîne un troisième accessit d'honneur consécutif dans les Great Voltigeur Sakes (Gr.2), de nouveau battu par Pentire, cette fois d'un souffle. Après toutes ces deuxièmes places, Singspiel méritait bien une victoire, qu'il obtient finalement dans une Listed Race en septembre, et s'en tient là pour son année de 3 ans.

La carrière de Singspiel va prendre une autre ampleur lorsqu'il aborde les courses de chevaux d'âge. Il réussit sa rentrée dans les Gordon Richards Stakes (Gr.3) devant un autre champion en devenir, Pilsudski, puis reprend sa litanie de premiers accessits, une courte défaite face à l'excellent Swain dans la Coronation Cup puis une autre plus nette face à Posidonas dans les Princess of Wales's Stakes (Gr.2). Très régulier, il remporte les Select Stakes (Gr.3) en prélude à un premier déplacement intercontinental synonyme de premier succès de groupe 1 dans les Canadian International Stakes. Désormais familier des joutes internationales richement dotées, il enchaîne par une deuxième place dans le Breeders' Cup Turf de Pilsudski, puis, insatiable, s'adjuge la Japan Cup, témoignant d'une faculté d'adaptation hors du commun à des hippodromes et des styles de courses. Et ce n'est pas fini : au bout de l'hiver, Singspiel s'envole du côté du Golfe Persique pour remporter la Dubaï World Cup. Aucun cheval n'avait ainsi enchaîné ces grands prix internationaux qui demandent des aptitudes très différentes et Singspiel, sur 2 000 ou 2 400 mètres, sur le gazon comme sur le dirt, a failli y réaliser un extraordinaire grand chelem.

Et ce n'est pas fini. De retour en Europe après son tour du monde, Singspiel s'offre la Coronation Cup avant de connaître l'une de ses rares déconvenues dans les King George & Queen Elizabeth Stakes, terminant lointain quatrième de Swain. Mais il remet vite les pendule à l'heure dans les International Stakes, qu'il gagne face à un petit lot très bien composé (la championne Bosra Sham et les derby-winners Benny The Dip et Desert King). Ce sera sa dernière apparition en compétition. Programmé pour faire ses adieux dans le Breeders' Cup Turf, Singspiel se blesse gravement à l'entraînement, devant subir une lourde opération[1]. Sauvé, il prend la direction du haras, auréolé d'un palmarès atypique qui lui garantit un compte en banque bien rempli, le cheval ayant accumulé près de six millions de dollars de gains.

Résumé de carrièreModifier

Date Hippodrome Pays Course Statut Distance jockey Cote Place Écart Vainqueur ou deuxième Temps Gains
1994, 2 ans
6 septembre Leicester   Royaume-Uni Maiden Class D Maiden 1 400 m J. A. Reid 5/1 5e / 16 Mandarina I 1'23"10
21 septembre Chester   Royaume-Uni Maiden Class D Maiden 1 400 m L. Dettori 4/6 1er / 8 2 ½ Embryonic 1'35"03 £ 3 673,40
9 octobre Ascot   Royaume-Uni Conditions Stakes Class B Conditions 1 400 m W. Swinburn 9/4 2e / 6 8 Celtic Swing 1'27"25 £ 3 744
1995, 3 ans
29 avril Sandown Park   Royaume-Uni Classic Trial Gr. 3 2 000 m W. Swinburn 8/1 2e / 8 enc. Pentire 2'07"48 £ 15 973,80
9 mai Chester   Royaume-Uni Chester Vase Gr. 3 2 400 m W. Swinburn Égal. 4e / 7 Luso 2'38"38 £ 2 272,50
25 juin Longchamp   France Grand Prix de Paris Gr. 1 2 000 m M. Kinane 41/10 2e / 10 enc. Valanour 2'02"20 £ 57 485
8 juillet Sandown Park   Royaume-Uni Eclipse Stakes Gr. 1 2 000 m M. Kinane 9/2 2e / 8 enc. Halling 2'05"32 £ 57 768
15 août York   Royaume-Uni Great Voltigeur Sakes Gr. 2 2 400 m M. Kinane 5/2 2e / 4 cte tête Pentire 2'29"86 £ 17 164,60
8 septembre Doncaster   Royaume-Uni O. & K. Troy Stakes Listed 2 400 m M. Kinane 3/10 1er / 3 2 ½ Jumairah Sun 2'45"95 £ 15 076
1996, 4 ans
27 avril Sandown Park   Royaume-Uni Gordon Richards Stakes Gr. 3 2 000 m L. Dettori 11/10 1er / 11 3 Pilsudski 2'06"68 £ 19 600
8 juin Epsom   Royaume-Uni Coronation Cup Gr. 1 2 400 m M. Kinane 9/4 2e / 4 enc. Swain 2'40"27 £ 106 560
9 juillet Newmarket   Royaume-Uni Princess of Wales's Stakes Gr. 2 2 400 m M. Kinane 7/4 2e / 8 1 ¼ Posidonas 2'28"92 £ 13 536
14 septembre Goodwood   Royaume-Uni Select Stakes Gr. 3 2 000 m C. Asmussen 11/10 1er / 4 1 Wall Street II 2'07"38 £ 23 590
29 septembre Woodbine   Canada Canadian International Stakes Gr. 1 2 400 m G. Stevens 19/10 1er / 7 2 Chief Bearhart 2'33"20 £ 283 019
26 octobre Woodbine   Canada Breeders' Cup Turf Gr. 1 2 400 m G. Stevens 2e / 14 1 ¼ Pilsudski 2'30"20 £ 258 065
24 novembre Fuchu   Japon Japan Cup Gr. 1 2 400 m L. Dettori 66/10 1er / 15 nez Fabulous La Fouine 2'23"80 £ 1 073 993
1997, 5 ans
3 avril Nad Al Sheba   Dubaï Dubaï World Cup Gr. 1 2 000 m J. Bailey 1er / 12 1 ¼ Siphon 2'01"91 £ 1 428 471
6 juin Epsom   Royaume-Uni Coronation Cup Gr. 1 2 400 m L. Dettori 5/4 1er / 5 5 Dushyantor 2'37"72 £ 113 895
26 juillet Ascot   Royaume-Uni King George & Queen Elizabeth St. Gr. 1 2 400 m L. Dettori 4/1 4e / 8 Swain 2'36"45 £ 22 100
19 août York   Royaume-Uni International Stakes Gr. 1 2 000 m L. Dettori 4/1 1er / 4 1 ½ Desert King 2'12"10 £ 202 152

Au harasModifier

Singspiel prend ses quartiers d'étalons à Dalham Hall Stud, le haras de son propriétaire à Newmarket. Proposé en début de carrière à £ 25 000, il connait une belle réussite dans ses nouvelles fonctions, et son tarif culminera à £ 50 000 en 2004. Il a aussi effectué une saison de monte en Australie en 2001 mais l'expérience ne fut pas renouvelé en raison des difficultés que l'étalon eut à voyagé si loin - ironie du sort pour celui qui fut un globe-trotter aguerri.[2] Parmi ses meilleurs produits, on peut citer[3] les champions Solow (Dubaï Turf, Prix d'Ispahan, Queen Anne Stakes, Sussex Stakes, Queen Elizabeth II Stakes), Lahudood (Flower Bowl Invitational Stakes, Breeders' Cup Filly & Mare Turf, deuxième mère de Baaeed) ou encore Dar Re Mi (Pretty Polly Stakes, Yorkshire Oaks, Dubai Sheema Classic), appelée à devenir une grande poulinière, mère entre autres de deux lauréats de groupe 1, Too Darn Hot (Dubawi) et sa propre sœur Lah Ti Dar.

Singspiel a été euthanasié en juillet 2010 à l'hôpital équin de Newmarket en raison d'une fourbure consécutive à une maladie.[4]

OriginesModifier

Singspiel est un fils de très bonne famille, issu de In The Wings, champion sur les pistes (Coronation Cup, Grand Prix de Saint-Cloud, Breeders' Cup Turf) et bon étalon, qui a tracé notamment en Allemagne grâce à ses fils Soldier Hollow et Adlerflug, tous deux champion sire outre-Rhin. Sa mère est la Canadienne Glorious Song, élevée au mythique haras Windfields Farm (celui de Northern Dancer), l'une des meilleures juments de son époque, lauréate de trois groupe 1, sacrée meilleure jument d'âge d'Amérique du Nord en 1980 et membre du Hall of Fame des courses canadiennes. Sœur du champion Devil's Bag (meilleur 2 ans américain en 1983), elle est devenue une grande poulinière puisque, outre Singspiel, on lui doit Rahy (Blushing Groom), deuxième des Middle Park Stakes avant de devenir un étalon de premier plan (père notamment du champion Fantastic Light), mais aussi Rakeen (Northern Dancer), placé de groupe 1 en Afrique du Sud où il a donné Jet Master, élu deux fois cheval de l'année et sacré sept fois tête de liste des étalons sud-africains.

PedigreeModifier

Origines de Singspiel (IRE), bay stallion, 1992[5]
Père
In the Wings
1986
Sadler's Wells
1981 
Northern Dancer Nearctic
Natalma
Fairy Bridge Bold Reason
Special
High Hawk
1980 
Shirley Heights Mill Reef
Hardiemma
Sunbittern Sea Hawk
Pantoufle
Mère
Glorious Song
1976
Halo
1969
Hail To Reason Turn-To
Nothirdchance
Cosmah Cosmic Bomb
Almahmoud
Ballade
1972
Herbager Vandale
Flagette
Miss Swapsco Cohoes
Soaring (Famille: 12-c)[6]

RéférencesModifier

  1. (en) « Racing: Vets work to save Singspiel as fracture ends his career », sur The Independent, (consulté le )
  2. « Singspiel's career at stud starting to take flight but the stallion won't be », sur SMH, (consulté le )
  3. « Singspiel Stud Record », Racing Post, (consulté le )
  4. Deirdre B. Biles, « Champion, Stallion Singspiel Euthanized », sur BloodHorse, (consulté le )
  5. « Singspiel pedigree », Equineline, (consulté le )
  6. « Thoroughbred Bloodlines – Meynell – Family 12-c », Bloodlines (consulté le )