Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Márquez.

Álex Márquez
Image illustrative de l’article Álex Márquez
Álex Márquez en 2013 au guidon d'une KTM RC250GP
Biographie
Surnom El Pistolas
Date de naissance (23 ans)
Lieu de naissance Drapeau de l'Espagne Cervera
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagnol
Carrière professionnelle
Années d'activité Depuis 2012
Équipe EG 0,0 Marc VDS
Numéro 73
Statistiques
Course Pole Vic. Pod.
Moto2 77 6 6 17
Moto3 46 3 4 15
Palmarès
1er 2e 3e
Moto3 1

Álex Márquez Alentà, né le à Cervera en (Espagne), est un pilote de vitesse moto, champion d'Espagne Moto3 2012 et champion du monde 2014 dans la catégorie Moto3.

Pour la saison 2019, il évolue dans le team Marc VDS Racing, en championnat Moto2, aux côtés de l'espagnol Xavi Vierge[1].

Sommaire

FamilleModifier

Il est le frère cadet de Marc Márquez, multiple champion du monde en 2010 dans la catégorie 125 cm3, 2012 en Moto2, 2013, 2014, 2016,2017 et 2018 en MotoGP.

CEVModifier

Álex Márquez portant le no 23 débute en championnat d'Espagne 125 cm3 en 2010 avec le team Monlau Competicion. Il ne participe pas à la première course de la saison du fait qu'il n'a pas l'âge requis (14 ans). Il termine 11e de sa première saison en participant à seulement trois courses. L'année suivante, il manque le titre de peu face à son coéquipier Álex Rins et termine donc vice-champion CEV 125. En 2012, Álex est sacré champion d'Espagne Moto3. Son frère Marc n'a jamais remporté ce championnat.

Moto3Modifier

En 2012, Álex débute en parallèle sa carrière internationale en Moto3, lors du Grand Prix moto d'Espagne de 2012 en tant qu'invité (wildcard) au guidon d'une Suter MMX3 de l'équipe "Estrella Galicia 0'0" où il termine dans les points à la 12e place puis participe au Grand Prix moto du Portugal et au Grand Prix moto de Catalogne et se classe respectivement 15e et 6e avec le meilleur tour en course. À partir du Grand Prix moto d'Indianapolis, il remplace le pilote Simone Grotzkyj dans l'équipe Ambrogio Racing mais ne termine pas la course. Il termine 21e à Brno et abandonne à Misano puis finit dans les points à chaque course. Lors du Grand Prix moto de la Communauté valencienne, Álex tombe sur une piste mouillé alors qu'il avait pris le commandement de la course devant Luis Salom et Miguel Oliveira. Il termine à la 20e position au classement général avec 27 points.

En 2013, Álex rejoint le championnat du monde Moto3 avec le no 12 aux côtés d'Álex Rins toujours avec l'équipe "Estrella Galicia 0'0". Il monte sur son premier podium au Grand Prix d'Indianapolis et fait 5 podiums dans la saison. Le 27 octobre 2013, il gagne sa première course lors du Grand Prix moto du Japon[2],[3], mais cette fois avec une KTM RC250GP. Il finit la saison 4e au général et remporte le titre de Rookie of the Year.

Après que son équipe ait renoué avec le constructeur japonais Honda (NSF250RW), Álex débute la saison 2014 avec une 2e place lors du Grand Prix moto du Qatar. Il chute dans le dernier tour du Grand Prix suivant puis termine 2e du Grand Prix moto d'Argentine. Après une 7e place à Jerez et une 5e place au Grand Prix moto de France, il chute à nouveau dans le dernier tour du Grand Prix moto d'Italie se faisant emporter par l'australien Jack Miller. Lors du Grand Prix moto de Catalogne, Álex réalise la première pole position de sa carrière et remporte son Grand Prix national ainsi que le Grand Prix suivant à Assen tout comme son frère aîné Marc Marquez également sur une moto Honda dans la catégorie reine. Grâce à ses deux victoires, il remonte dans le classement général à la 3e position à seulement sept points du leader. Les trois courses suivantes, il termine respectivement 4e, 6e et 4e. Il renoue ensuite avec le podium et enchaine par trois 2e places en Grande-Bretagne, à Misano et à Aragon où il prend la 1re place du championnat grâce à la chute de leader provisoire Jack Miller. Le Grand Prix suivant, il remporte sa 3e victoire de la saison au Japon et garde la tête du championnat en creusant un écart de 25 points sur son rival. Il termine 2e en Australie derrière Jack Miller qui lui reprend cinq points. Lors de l'avant dernière course de la saison qui a lieu sur le Circuit international de Sepang, Álex finit 5e et garde la 1re place du classement pour onze points. En terminant 3e à Valence, il est sacré Champion du monde Moto3 2014 avec 278 points et seulement deux points d'avance sur l'Australien Jack Miller, vainqueur de la course. Álex et son frère Marc vont établir un record inédit dans l'histoire de la moto: devenir champion du monde la même année.

Moto2Modifier

Álex porte le no 73 (96 (année de naissance) - 23 (jour de naissance)) car le no 12 est déjà pris par le pilote suisse Thomas Lüthi.

Il rejoint la catégorie Moto2 en signant pour deux ans avec le team EG 0,0 Marc VDS aux côtés du champion du monde Moto2 en titre et ami Esteve Rabat. Álex commence la saison 2015 dans les points avec une 11e place au Qatar puis deux 15e place en Amérique et en Argentine. Lors du Grand Prix moto d'Espagne, il entre pour la première fois dans le top 10 avec une 9e place. Il chute au Grand Prix moto de France dans son 4e tour puis finit 12e, 11e et 9e les trois courses suivantes. Il fait son plus mauvais résultat de la saison avec une 18e position lors du Grand Prix moto d'Allemagne, ensuite il termine 10e sur le circuit Indianapolis Motor Speedway. En République Tchèque, Álex obtient le meilleur résultat de sa saison en décrochant une belle 4e place et réédite sa performance deux semaines plus tard sur le Silverstone Circuit en se battant pour le podium face à son coéquipier Esteve Rabat. Malheureusement, il enregistre deux abandons au Grand Prix moto de Saint-Marin et au Grand Prix moto d'Aragon puis termine 18e au Japon. Sur le Phillip Island Grand Prix Circuit, il finit 9e et chute à nouveau en Malaisie. Lors du dernier Grand Prix de la saison à Valence, Álex obtient une 12e position et termine 14e au général avec 73 points.

Álex entame mal la saison 2016 avec une chute dès la première manche disputé au Qatar, puis une autre sur le circuit Autódromo Termas de Río Hondo. Il termine à la 11e place lors du Grand Prix moto des Amériques et enchaine avec deux abandons consécutifs. Il tombe à nouveau au Mugello en s'accrochant avec Luca Marini, le demi-frère de Valentino Rossi, mais grâce à un drapeau rouge il peut prendre le deuxième départ et finit aux portes des points à la 16e position. Comme lors du Grand Prix précédent, Álex fait une nouvelle chute mais parvient à repartir et se classe 18e de son Grand Prix national. À Assen, il obtient son premier top 10 de la saison avec une 8e place mais il abandonne de nouveau sur le circuit du Sachsenring. 6e à Spielberg (Autriche) et 7e à Brno. Il retombe dans ses travers en Grande-Bretagne où il chute et franchit la ligne d'arrivée en 25e position. Le grand Prix suivant, il finit 10e. Sur le circuit Ciudad del Motor de Aragón, Álex goûte pour la première fois de sa carrière en Moto2 aux joies du podium avec une 2e place. Malheureusement, il tombe au Japon et ne participe pas à la course en Australie à cause d'une chute en qualification avec Julián Simón. La semaine suivante, il finit 7e à Sepang. À Valence (Espagne), il abandonne la course souffrant du syndrome des loges. Álex se classe 13e au général avec 69 points. C'est sa pire saison à cause de ses nombreux abandons.

Toujours avec le team EG 0,0 Marc VDS, Álex débute bien sa saison 2017 avec un top 5 lors du Grand Prix moto du Qatar, puis tombe dans le dernier tour en Argentine alors qu'il était en 2e position mais arrive à rallier l'arrivée à la 21e place. Le Grand Prix suivant disputé à Austin (Texas), il fait de nouveau un top 5 en terminant 4e. Le 7 mai 2017, Álex s'impose pour la première fois dans la catégorie en partant de sa première pole position sur le circuit permanent de Jerez. Lors de la FP3 en France, il se fracture le cinquième métatarse mais termine malgré tout 4e de la course. Sur le Circuit du Mugello, il se classe 3e après une fantastique bataille avec le suisse Thomas Lüthi et l'italien Mattia Pasini, vainqueur de la course. À Montmeló, il remporte la course en démarrant de la pole position comme à Jerez de la Frontera devant son public. Sixième à Assen, il subit une lourde chute dans les premiers tours du Grand Prix moto d'Allemagne et se fracture l'apophyse épineuse d'une vertèbre cervicale mais a un mois pour se remettre grâce à la trêve estivale. Il termine 2e d'une course de six tours disputée à Brno puis réitère cette 2e place la semaine suivante en Autriche après un duel qu'il remporte face à Thomas Lüthi. Alors qu'il est en tête de la course du Grand Prix moto de Grande-Bretagne, il tombe, sept tours avant la fin, mais parvient à repartir et termine à la 14e place. Lors de la FP1 du Grand Prix moto de Saint-Marin, il chute et a une petite fracture au niveau du bassin. Il doit malheureusement déclarer forfait.

Le 16 juin 2019, Alex Márquez part en sixième position du grand prix de Catalunya de Moto2. Il prendra rapidement la tête de la course avant de s'imposer devant Tom Lüthi et Jorge Navarro[4].

Résultats en Grand PrixModifier

Statistiques par saisonModifier

(Mise à jour après le   Grand Prix moto de Catalogne 2019)

Année Cat. Équipe Moto GP Victoires Podiums Poles M.Tour Points Position Titres
2012 Moto3   Estrella Galicia 0,0 Suter-Honda 11 0 0 0 1 27 20e
2013 Moto3   Estrella Galicia 0,0 KTM 17 1 5 0 3 213 4e
2014 Moto3   Estrella Galicia 0,0 Honda 18 3 10 3 3 278 1re 1
2015 Moto2   Estrella Galicia 0,0 Marc VDS Kalex 18 0 0 0 0 73 14e
2016 Moto2   Estrella Galicia 0,0 Marc VDS Kalex 17 0 1 0 0 69 13e
2017 Moto2   Estrella Galicia 0,0 Marc VDS Kalex 17 3 6 3 3 201 4e
2018 Moto2   Estrella Galicia 0,0 Marc VDS Kalex 18 0 6 3 2 173 4e
2019* Moto2   Estrella Galicia 0,0 Marc VDS Kalex 7 3 4 0 2 111 1re
Total 123 10 32 9 14 1145 1
  • *Saison en cours

Résultats détaillésModifier

(Les courses en gras indiquent une pole position; les courses en italiques indiquent un meilleur tour en course)

Année Cat. Moto 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 Classement Points
2012 Moto3 Suter-Honda QAT
SPA
12
POR
15
FRA
CAT
6
GBR
NED
GER
ITA
IND
Ab.
CZE
21
RSM
Ab.
ARA
15
JAP
14
MAL
14
AUS
9
VAL
Ab.
20e 27
2013 Moto3 KTM QAT
4
AME
Ab.
SPA
23
FRA
5
ITA
5
CAT
4
NED
5
GER
5
IND
2
CZE
5
GBR
3
RSM
3
ARA
3
MAL
4
AUS
4
JAP
1
VAL
4
4e 213
2014 Moto3 Honda QAT
2
AME
Ab.
ARG
2
SPA
7
FRA
5
ITA
Ab.
CAT
1
NED
1
GER
4
IND
6
CZE
4
GBR
2
RSM
2
ARA
2
JAP
1
AUS
2
MAL
5
VAL
3
1re 278
2015 Moto2 Kalex QAT
11
AME
15
ARG
15
SPA
9
FRA
Ab.
ITA
12
CAT
11
NED
9
GER
18
IND
10
CZE
4
GBR
4
RSM
Ab.
ARA
Ab.
JAP
18
AUS
9
MAL
Ab.
VAL
12
14e 73
2016 Moto2 Kalex QAT
Ab.
ARG
Ab.
AME
11
SPA
Ab.
FRA
Ab.
ITA
16
CAT
18
NED
8
GER
Ab.
AUT
6
CZE
5
GBR
25
RSM
10
ARA
2
JAP
Ab.
AUS
DNS
MAL
7
VAL
Ab.
13e 69
2017 Moto2 Kalex QAT
5
ARG
21
AME
4
SPA
1
FRA
4
ITA
3
CAT
1
NED
6
GER
Ab.
CZE
2
AUT
2
GBR
14
RSM
DNS
ARA
Ab.
JAP
1
AUS
6
MAL
Ab.
VAL
5
4e 201
2018 Moto2 Kalex QAT
3
ARG
5
AME
2
SPA
Ab.
FRA
2
ITA
5
CAT
3
NED
3
GER
13
CZE
Ab.
AUT
Ab.
GBR
-
RSM
18
ARA
4
THA
Ab.
JAP
4
AUS
7
MAL
7
VAL
3
4e 173
2019 Moto2 Kalex QAT
7
ARG
3
AME
5
SPA
24
FRA
1
ITA
1
CAT
1
NED
-
GER
-
CZE
-
AUT
-
GBR
-
RSM
-
ARA
-
THA
-
JAP
-
AUS
-
MAL
-
VAL
-
1re 111

Par catégorieModifier

(Mise à jour après le   Grand Prix moto de Catalogne 2019)

Catégorie Année 1er GP 1er Podium 1re Victoire Courses Victoires Podiums Pole M.tours¹ Points Titres
Moto3 2012-2014   QAT 2012   IND 2013   JAP 2013 46 4 15 3 7 518 1
Moto2 2015-   QAT 2015   ARA 2016   ESP 2017 77 6 17 6 7 627 -
Total 2012- 123 10 32 9 14 1145 1

PalmarèsModifier

  • 2004: Vice-Champion Promo RACC 50
  • 2005: Champion Promo RACC 50
  • 2006: 5e Promo RACC 70
  • 2007: Vice-Champion Promo RACC 70
  • Champion de Catalogne 125
  • 2008: 3e du championnat de Catalogne 125
  • 2009: Vice-Champion de Catalogne 125
  • 2010: 11e du CEV 125 (Honda)
  • 2011: Vice-Champion CEV 125 (Honda)
  • 2012: 20e du championnat du monde Moto3
  • Champion CEV Moto3 (Suter)
  • 2013: 4e du Championnat du monde Moto3 (KTM)
  • Rookie of the Year
  • 2014: Champion du monde Moto3 (Honda)
  • 2015: 14e du championnat du monde Moto2
  • 2016: 13e du championnat du monde Moto2
  • 2017: 4e du championnat du monde Moto2
  • 2018: 4e du championnat du monde Moto2


Victoires en Moto3 : 4Modifier

Année Lieu du Grand Prix Circuit Ville
2013   Grand Prix moto du Japon Twin Ring Motegi Motegi
2014   Grand Prix moto de Catalogne Circuit de Barcelone Barcelone
  Grand Prix moto des Pays-Bas Circuit d'Assen Assen
  Grand Prix moto du Japon Twin Ring Motegi Motegi

Victoires en Moto2 : 6Modifier

Année Lieu du Grand Prix Circuit Ville
2017   Grand Prix moto d'Espagne Circuit permanent de Jerez Jerez de la Frontera
  Grand Prix moto de Catalogne Circuit de Barcelone Barcelone
  Grand Prix moto du Japon Twin Ring Motegi Motegi
2019   Grand Prix moto de France Circuit Bugatti Le Mans
  Grand Prix moto d'Italie Circuit du Mugello Florence
  Grand Prix moto de Catalogne Circuit de Barcelone Barcelone

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier