Ouvrir le menu principal
Yvon Bourdet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Yvon Bourdet, né le et mort le , est un résistant, professeur, historien, sociologue, militant et théoricien du marxisme autogestionnaire.

BiographieModifier

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Yvon Bourdet est membre d'un groupe de Résistance catholique en Corrèze. Il devient par la suite professeur de philosophie (reçu onzième à l'agrégation en 1955[1]), puis étudie l'histoire et la sociologie. Il a notamment travaillé sur l'austromarxisme, et a dans ce cadre édité des textes de Max Adler et Otto Bauer. Il est maître de recherche au CNRS.

Militant du groupe marxiste Socialisme ou barbarie à partir de 1964, il est ensuite très investi dans la revue Arguments, animée par Edgar Morin, Kostas Axelos et Jean Duvignaud. Il se consacre ensuite à l'autogestion, dont il fait la promotion par le biais d'une revue qui porte ce nom.

Yvon Bourdet a écrit dans la revue Études de marxologie dirigée par Maximilien Rubel, ainsi que dans Arguments et Autogestion et socialisme.

PublicationsModifier

  • Communisme et marxisme, notes critiques de sociologie politique, M. Brient et Cie, 1963
  • La délivrance de Prométhée : pour une théorie politique de l'autogestion, Éditions Anthropos, 1970
  • Avec Georges Haupt, Felix Kreissler et Herbert Steiner : Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier international, Autriche, Les Éditions ouvrières, 1971
  • Figures de Lukács, Éditions Anthropos, 1972
  • Pour l'autogestion, Éditions Anthropos, 1974
  • Avec Alain Guillerm : L'Autogestion, Seghers, 1975
  • Qu'est-ce qui fait courir les militants ? : analyse sociologique des motivations et des comportements, Stock, 1976
  • Éloge du patois ou l'Itinéraire d'un Occitan : récit, Éditions Galilée, 1977
  • L'Espace de l'autogestion : le capital, la capitale, Éditions Galilée, 1978

RéférencesModifier

SourcesModifier

Liens externesModifier