Ouvrir le menu principal

Yves Gaudemet

juriste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaudemet.
Yves Gaudemet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Père
Fratrie
Autres informations
Membre de
Distinction

Yves Gaudemet, né en 1946, est un juriste et universitaire français, professeur émérite à la l'université Panthéon-Assas.

BiographieModifier

Après des études à la Faculté de droit de Paris et à l'Institut d'études politiques de Paris, couronnées par un doctorat en droit en 1971 (sa thèse est intitulée Les méthodes du juge administratif, sous la direction de Georges Vedel), il est reçu à l’agrégation de droit public l’année suivante, en 1972. Il enseigne par la suite à l'université Mohammed-V de Rabat, à l'université Paris-Nanterre et à l'université Paris V[1].

À compter de 1979, il est professeur à l’université Panthéon-Assas. Il y enseigne, suivant les années, le droit administratif général, le droit administratif des biens, le contentieux administratif et le droit public économique[1].

Président de la section de droit public de l’université Panthéon-Assas (1989-1994), président du conseil national des universités (1994-2003), directeur de l’École doctorale de droit public à l'université Paris II (2004-2010), directeur du DEA puis du Master II de droit public approfondi (2000-2010) et vice-président du conseil scientifique de l’université Paris II[2]. Il est président du comité juridique de la Fédération des travaux publics et président du comité supérieur d’études juridiques de la principauté de Monaco[2].

Membre de deux cabinets ministériels : chargé de mission pour les affaires internationales de 1976 à 1977 au cabinet du ministre des Universités, Alice Saunier-Seïté ; puis, de 1986 à 1987, conseiller juridique auprès du ministre de l'Éducation nationale, chargé de la Recherche et de l'Enseignement supérieur Alain Devaquet. Il également membre du conseil général des mines de 1985 à 2014, membre du conseil supérieur des tribunaux administratifs et des cours administratives d’appel, membre du comité du contentieux de la Ville de Paris.

Directeur de la Revue du droit public et de la science politique en France et à l’étranger, vice-président de l'Association Henri Capitant des amis de la culture juridique française et membre de plusieurs jurys de soutenance des masters, thèses et diplômes d’habilitation[2]. Il est élu membre de de l'Académie des sciences morales et politiques, au fauteuil d'Alain Plantey, dans la section Législation, Droit public et Jurisprudence[2],[3].

Vie privéeModifier

Fils du professeur Jean Gaudemet (1908-2001), petit-fils de d'Eugène Gaudemet et neveu de Paul Marie Gaudemet qui fut également professeur de droit privé économique à la Faculté de droit de Paris. Sa sœur, Brigitte Basdevant-Gaudemet, est professeur émérite d'histoire du droit à l'université Paris XI.

DécorationsModifier

PublicationsModifier

Codirecteur de la Revue de Droit public, il est également l'auteur de nombreux articles et chroniques dont :

  • Les juristes et la vie politique de la IIIe République, Paris, Presses universitaires de France, 1968.
  • Les méthodes du juge administratif, Paris, Librairie générale de droit et de jurisprudence, 1972[4].
  • Les élections locales, Paris, Dalloz, 1997.
  • Traité de droit administratif, Paris, L.G.D.J., 5 vol., 2002.
  • Le Préambule de la constitution de 1946, Paris, Panthéon Assas, 2009.
  • Les grands avis du Conseil d'Etat (collab.), Paris, Dalloz, 2012.
  • Droit administratif des biens, Paris, L.G.D.J, 2014.

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Yves Gaudemet », sur u-paris2.fr
  2. a b c d e f g h et i « Yves Gaudemet », sur academiesciencesmoralesetpolitiques.fr
  3. « Élection de Yves Gaudemet », sur institut-de-france.fr
  4. « Y. Gaudemet, Méthodes du juge administratif », Revue internationale de droit comparé, vol. 25, no 2,‎ , p. 454-456 (lire en ligne)

Liens externesModifier