Yusufu Lule

homme politique ougandais
Yusuf Lule
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Président de l'Ouganda (en)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Yusuf Kironde LuleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Enfant
Liliane Waldner (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Parti politique
Uganda National Liberation Front (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Yusufu Lule, né le et mort le , est un homme politique ougandais, qui fut en 1979 président du pays par intérim durant soixante-huit jours.

BiographieModifier

Né le , Yusufu Lule étudie à l'université de Fort Hare (Afrique du Sud) et à l'université d'Édimbourg (Écosse)[1]. Il est un temps ministre en Ouganda au sein de l'administration coloniale britannique. À l'indépendance en 1962, il devient président de la Commission des services publics ougandaise. Puis en 1970, il dirige durant deux ans un service du Commonwealth, à Londres, au Royaume-Uni[1].

Il est également un temps professeur et président de l'université Makerere, à Kampala[2].

En avril 1979, au terme de la guerre ougando-tanzanienne, Idi Amin Dada est écarté du pouvoir qu'il occupait depuis 1971. Le Front de libération national de l’Ouganda (en anglais Uganda National Liberation Front, UNLF) nomme Yusufu Lule — qui, revenu de son exil à Londres, se présente comme apolitique[3],[4] — président par intérim le [5]. Toutefois, le , il est remplacé par Godfrey Binaisa, le National Consultative Council (parlement provisoire) évoquant des méthodes autoritaires et une incapacité à remettre en ordre de marche l'économie. Son renvoi s'accompagne de celui de la plupart des membres du gouvernement qui appartenaient comme lui au peuple Ganda[6]. Yusufu Lule est envoyé en Tanzanie, où il demeure trois semaines sous surveillance armée. Il s'exile ensuite à Londres[1].

Il meurt d'une crise cardiaque, à l'âge de 72 ans, à l'hôpital, le à Londres[1].

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) Associated Press, « Yusufu Lulu dies; ex-uganda leader », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Timothy Kalyegira, « The rise and fall of Yusufu Lule, Binaisa », The Monitor,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Martha Honey, « Ugandans go on a looting spree », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « 1979: New president for war-torn Uganda », BBC (consulté le 21 septembre 2017)
  5. (en) « Tyranny under Amin », Encyclopædia Britannica (consulté le 21 septembre 2017)
  6. (en) Jay Ross, « Ugandan Leader Lule Ousted in Bloodless Coup », The Washington Post,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier