Ganda (peuple)

Ganda
Description de cette image, également commentée ci-après
Muganda en tenue traditionnelle

Populations significatives par région
Autres
Régions d’origine Afrique Centrale
Langues Luganda
Religions Christianisme, religion traditionnelle, Islam
Ethnies liées Autres peuples bantous

Les Ganda (Baganda, sing. Muganda) sont une population d'Afrique de l'Est, vivant principalement en Ouganda dans le royaume du Buganda, également en Tanzanie et au Kenya.

EthnonymieModifier

Selon les sources et le contexte, on rencontre plusieurs formes, telles que : Baganda, Buddu, Gandas, Luganda, Ouaganda, Waganda[1].

PopulationModifier

Lors du recensement de 2002[2], c'était de loin le groupe ethnique le plus représenté en Ouganda, avec 16,9 % de la population.

LanguesModifier

Ils parlent le luganda, une langue bantoue, dont le nombre de locuteurs était estimé à 5,6 millions lors du recensement de 2014[3]. L'anglais est également utilisé.

CultureModifier

 
Bouclier ganda (Musée du quai Branly)

Dans la culture baganda, l'origine de l'humanité est expliquée par le mythe de Kintu, le premier homme, et de son épouse Nambi[4].

L'Endongo est l'instrument national du peuple Ganda.

Notes et référencesModifier

  1. Source BnF [1]
  2. CIA World Factbook [2]
  3. (en) Recensement Général de la Population et de l'Habitat de l'Ouganda de 2014 - Population par ethnicité (page 82).
  4. (en) David William Cohen, The historical tradition of Busoga: Mukama and Kintu, Clarendon, (lire en ligne)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) A. B. Fisher, Twilight Tales of the Black Baganda, Kessinger Publishing, LLC, 2006, 256 p. (ISBN 9781428630888)
  • (en) Charles W. Hattersley, The Baganda at Home: With One Hundred Pictures of Life and Work in Uganda, The Religious Tract Society, 1908, 227 p.
  • (en) Francis-Xavier Sserufusa Kyewalyanga, Traditional religion, custom, and Christianity in East Africa : as illustrated by the Ganda with references to other African cultures (Acholi, Banyarwanda, Chagga, Gikuyu, Luo, Masai, Sukuma, Tharaka, etc. ...), and reference to Islam, Klaus Renner, Hohenschäftlarn, 1976, 354 p. (d’après une thèse soutenue à l’Université de Fribourg-en-Brisgau)
  • (en) Sylvia A. Nannyonga-Tamusuza, Baakisimba: Gender in the Music and Dance of the Baganda People of Uganda, Routledge, 2005, 294 p. (ISBN 9780415967761)
  • (en) Lawrence Oschinsky, The Racial Affinities of the Baganda and Other Bantu Tribes of British East Africa, W. Heffer, 1954, 188 p.
  • (en) John Roscoe, The Baganda: An Account of Their Native Customs and Beliefs, Kessinger Publishing, 2005, 572 p. (ISBN 9781417975389)
  • A. Goulet, Sur les bords du Victoria : chez les Baganda, Librairie Missionnaire, 1948, 160 p.
  • Annales du Musée Guimet, Tome 35, James George Frazer, 1926.

DiscographieModifier

  • (en) Royal Court Music from Uganda (Ganda, Nyoro, Ankole), Sharp Wood Productions, 1998 (enregistrement 1950-1952)
  • (en) Regional anthology. Uganda (Ganda & Soga) (enregistrement Hugh Tracey), Kaleidophone, Traditional Music Documentation Project, Washington D.C., 1972 (cassette audio)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :