Bataille de Kampala

bataille pendant la guerre ougando-tanzanienne
Bataille de Kampala
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de Kampala
Informations générales
Date 10 et
Lieu Kampala
Casus belli Annexion ougandaise d'une partie de la région de Kagera[1]
Issue Victoire tanzanienne et chute du régime ougandais d'Idi Amin Dada
Changements territoriaux Kampala est occupée par les forces tanzaniennes et du Front de libération nationale ougandais
Belligérants
Drapeau de l'Ouganda Ouganda
Flag of Libya (1977).svg Libye
Drapeau de la Tanzanie Tanzanie
Flag of Uganda.svg Front de libération nationale ougandais (en)
Commandants
Flag of Uganda.svg Idi Amin
Flag of Uganda.svg Dusman Sabuni
Flag of Uganda.svg Juma Butabika (en)
Flag of Tanzania.svg Mwita Marwa
Flag of Tanzania.svg John Walden (en)
Flag of Tanzania.svg Ben Msuya
Flag of Uganda.svg Tito Okello
Flag of Uganda.svg Yoweri Museveni
Flag of Uganda.svg David Oyite-Ojok (en)
Forces en présence
≃ 1 000 soldats3 brigades tanzaniennes
1 bataillon du Front de libération nationale ougandais
Pertes
Des dizaines de soldats ougandais tués
Plus de 500 soldats ougandais capturés
Légères pertes libyennes
Légères pertes tanzaniennes
Plus de 6 soldats du Front de liberation nationale ougandais tués
Civils :
Plusieurs douzaines de civils ont peut-être été tués

Guerre ougando-tanzanienne

La bataille de Kampala (ou parfois chute de Kampala) est une bataille de la guerre ougando-tanzanienne qui a eu lieu les 10 et . Des forces combinées de la Tanzanie et du Front de libération nationale ougandais (en) capturent la capitale ougandaise Kampala. En conséquence, le président ougandais Idi Amin Dada est destitué, ses forces dispersées et un gouvernement pro-Front de libération nationale ougandais est installé.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Frédéric CALAS et Gérard PRUNIER, L'Ouganda contemporain, Broché, 3 mai 2000