Ouvrir le menu principal

Conflits d'intérêts sur Wikipédia

Les conflits d'intérêts lors de l'édition de Wikipédia surviennent lorsque des contributions sont faites pour mettre en avant des intérêts personnels (politiques, économiques, professionnels...) plutôt que ceux de ce projet d'encyclopédie. Plusieurs organisations et individus ont tenté de modifier ainsi des articles du site. En conséquence, le projet s'est doté de plusieurs règles visant à contrer ce biais et à maintenir la neutralité de point de vue.

En juin 2014, onze grandes firmes de relations publiques (RP) ont signé une déclaration où elles s'engagent à respecter les politiques de Wikipédia concernant les conflits d'intérêts. La déclaration prend acte que ces firmes n'ont pas toujours agi ainsi dans le passé et qu'elles ont modifié les pages concernant leur clients pour retirer de l'information négative à leur endroit[1].

Sommaire

Wikipédia anglophoneModifier

Parmi les controverses sur Wikipédia en anglais qui ont obtenu une certaine attention médiatique, on peut souligner l'édition de Wikipédia par le personnel du Congrès des États-Unis (en) à propos de membres du Congrès des États-Unis en 2006[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9], une offre monétaire de la part de Microsoft à un ingénieur logiciel afin que ce dernier contribue sur deux articles de code standards concurrents en 2007, l'entreprise britannique de relation publique Bell Pottinger, qui a modifié des articles liés à ses clients en 2011, le retrait de critiques de l'article concernant le premier ministre britannique ainsi que de personnalités politiques canadiennes[10]. Les médias ont également soulignés des cas de conflits d'intérêts sur Wikipédia par la Central Intelligence Agency, Diebold, Portland Communications (en), Sony, du Saint-Siège et plusieurs autres.

L'industrie des RP et la communauté de Wikipédia en anglais ont toutes deux réagi à ces incidents. Elles ont notamment créé le groupe Facebook Corporate Representatives for Ethical Wikipedia Engagement (en) afin de travailler ensemble sur les enjeux liés à la problématique. La Public Relations Society of America (en) a demandé plus de souplesse concernant les contributions faites par des professionnels des RP, alors que la Chartered Institute of Public Relations (en) soutien une approche collaborative prudente. L'International Association of Business Communicators (en) a partagé plusieurs points de vue sur le sujet. Quant à elle, la communauté de Wikipédia en anglais a créé les projets WikiProject Cooperation et WikiProject Integrity afin de gérer les problèmes engendrés par les conflits d'intérêts sur leur projet.

Jimmy WalesModifier

 
En 2005, Jimmy Wales a enlevé les mentions de « pornographie » sur l'article de son ancienne compagnie Bomis.

En décembre 2005, le co-fondateur de Wikipédia Jimmy Wales modifie l'article le concernant. En septembre 2013, il avait contribué un total de 19 fois à sa biographie[11], dont sept fois où il changeait l'information concernant l'autre co-fondateur du projet Larry Sanger.

Wales a également modifié l'article de son ancienne compagnie Bomis. Une section du site web de la compagnie, Bomis Babes, était caractérisée comme étant une section de soft-core pornography. Wales a changé l'expression par adult content section et a supprimé les mentions de pornographie. Il s'est justifié en affirmant qu'il corrigeait une erreur et qu'il était en désaccord avec le qualificatif soft porn[12].

MyWikiBizModifier

En août 2006, le chercheur de Pennsylvanie Gregory Kohs fonde MyWikiBiz (en), une compagnie offrant d'écrire des entrées sur Wikipédia pour le milieu des affaires et ce, à peu de frais[13]. En janvier 2007, Kohs affirme que la couverture par Wikipédia des principales entreprises est déficiente, soulignant qu'« il est étrange qu'un personnage mineur des Pokémon aura un article de 1 200 mots alors qu'une compagnie du Fortune 500 aura peut-être... 100 mots[trad 1]. »

Quelques jours après la publication d'un communiqué de presse à propos de sa compagnie, le compte utilisateur de Koh est bloqué. Plus tard, Koh rappelle une conversation téléphonique avec Jimmy Wales, qui lui a dit que MyWikiBiz était « antithétique » avec la mission de l'encyclopédie[14]. Le chercheur affirme qu'il a été surpris que l'on décourage les agences de RP de contribuer. « Il y a à peu près 130 compagnies du Fortune 1000 qui n'ont pas d'article sur Wikipédia... pourquoi ne pourraient-elles pas bénéficier d'un peu d'aide en RP[trad 2],[15] ? »

Wikipédia francophoneModifier

« Affaire » de la station militaire de Pierre-sur-HauteModifier

 
Antennes militaires de Pierre-sur-Haute.

En mars 2013, la DCRI demande la suppression de l'article consacré à la station hertzienne militaire de Pierre-sur-Haute, au motif que cet article contiendrait des informations classifiées dont la diffusion serait dangereuse pour la France. Contactée aux États-Unis, la Fondation Wikimedia demande à la DCRI de lui préciser quelles parties de l'article lui posent problème. La DCRI ne donne aucune précision, et insiste pour la suppression pure et simple de l'article, ce que la Fondation Wikimedia refuse[16]. Le 4 avril 2013, des policiers de la DCRI convoquent le président de l'association Wikimédia France, qui est aussi, à ce moment, administrateur de Wikipédia en français. Ils le menacent d'une garde à vue et de poursuites judiciaires, et ainsi obtiennent de lui la suppression de l'article[17],[18],[19]. Au contraire du but apparemment recherché, la forte médiatisation de l'affaire aboutit à une large diffusion du contenu de la page, ce qui est appelé effet Streisand[20].

« Sujets polémiques »Modifier

En juillet 2013, le portail web MSN a dressé un inventaire des sujets les plus polémiques sur Wikipedia en faisant notamment référence à une étude du Huffington Post. « Des chercheurs hongrois, britanniques et américains se sont penchés sur les procédures de révocations... les Anglais et les Allemands sont tatillons sur la politique alors que les Espagnols et les Portugais ne font aucun compromis sur le sport. En Chine et au Japon, en revanche, ce sont les sujets « divertissements », comme les films ou encore les séries TV, qui font débat ».

« Parmi le million et demi d’articles disponibles en langue française sur Wikipedia, c’est celui consacré à Ségolène Royal qui divise le plus les Français. Sa page, qui a été créée en 2003, a depuis été éditée plus de 1900 fois. Les années 2006, 2007 et 2012 ont particulièrement été favorables aux mises à jour »[21].

Outils de gestion des conflits d'intérêtsModifier

WikiScannerModifier

WikiScanner est un outil informatique qui permet d'interroger une base de données publique faisant le lien entre des millions de modifications anonymes sur Wikipédia et des organisations susceptibles d’être à l’origine de ces modifications. Le véritable auteur est déterminé grâce à la propriété des adresses IP. Cet outil a été mis au point par Virgil Griffith, un hacker américain[22].

TwitterModifier

Des comptes Twitter ont été spécialement créés afin de pouvoir recenser automatiquement les modifications réalisées par des ordinateurs provenant de différentes instances gouvervementales[10] :

Gestion interne des conflits éditoriauxModifier

Wikipedia dispose d'outils permettant la gestion en interne des conflits éditoriaux quelle qu'en soit la cause (conflits d'intérêts, prévention des tentatives de désorganisation, non-respect de la neutralité de point de vue,..). Ces outils sont d'ordre préventif (recommandations « non contraignantes ») ou « répressif » — ce terme étant à utiliser avec pondération: « Règle des trois révocations », destinée à limiter les guerres d'édition.

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Conflict-of-interest editing on Wikipedia » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « It is strange that a minor Pokemon character will get a 1,200-word article, but a Fortune 500 company will get ... maybe 100 words. »
  2. (en) « There are around 130 'Fortune 1,000' companies absent from Wikipedia's pages ... How could they not benefit from a little PR help? »
  1. (en) Richards, Katie, « Companies Have Been Editing Wikipedia Pages To Make Themselves Look Better », Business Insider, (consulté le 11 juin 2014)
  2. (en) Yuki Noguchi, « Wikipedia Objects to Editing for Political Incorrectness », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Rhys Blakely, « Washington's politicians edit Wikipedia », The Times,‎ (lire en ligne[archive du ])
  4. (en) « Gutknecht joins Wikipedia tweakers » [archive du ], Star Tribune,
  5. (en) « Burns' office may have tampered with Wikipedia entry », The Bozeman Daily Chronicle, (consulté le 14 mars 2012)
  6. (en) Tom Humphrey, « Entries on Wikipedia edited by Davis aide »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Knoxville News Sentinel, (consulté le 14 mars 2012)
  7. (en) Michael Collins, « Lawmaker's office awaits panel's verdict on aide's act »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Knoxville News Sentinel, (consulté le 14 mars 2012)
  8. (en) Zach Carter, « Did Mike Pence's Office Edit His Wikipedia Page To Make It More Flattering? », The Huffington Post,‎ (lire en ligne)
  9. (en) Yuki Noguchi, « Wikipedia's Help From the Hill », The Washington Post,‎ (lire en ligne)
  10. a et b Camille Carpentier, « Le fédéral modifie des pages de Wikipédia », La Presse,
  11. https://tools.wmflabs.org/xtools/pcount/index.php?name=Jimbo+Wales&lang=en&wiki=wikipedia
  12. (en) Evan Hansen, « Wikipedia Founder Edits Own Bio », Wired,‎ (lire en ligne)
  13. (en) Brock Read, « Wikipedia Blocks a Pay-for-Play Scheme », The Chronicle of Higher Education,
  14. (en) Brian Bergstein, « What's wrong with accepting money to write on Wikipedia? », Associated Press,‎ (lire en ligne)
  15. (en) David Quainton, « Wikipedia founder issues warning to agencies », Media Week,
  16. « La DCRI accusée d'avoir fait supprimer un article sur Wikipedia »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 23 juillet 2014) (AFP, 7 avril 2013).
  17. « La DCRI fait pression sur un bénévole pour supprimer une page Wikipédia », Le Figaro, 6 avril 2013.
  18. « La DCRI menace un administrateur de Wikipédia pour supprimer un article », communiqué de l'association Wikimédia France, 6 avril 2013.
  19. « La DCRI accusée d'avoir illégalement forcé la suppression d'un article de Wikipédia », le Monde,
  20. Comment la DCRI s'est brûlée en voulant censurer un article sur Wikipedia, l'Express, publié le 07/04/2013
  21. Best of des sujets les plus polémiques sur Wikipedia pour cette section.
  22. (en) John Borland, « See Who's Editing Wikipedia - Diebold, the CIA, a Campaign »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Wired, (consulté le 17 août 2007).
  23. https://twitter.com/gccaedits
  24. https://twitter.com/congressedits
  25. https://twitter.com/wikiAssemblee
  26. https://twitter.com/parliamentedits
  27. https://twitter.com/RuGovEdits

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Sébastien Blondeel: Wikipédia: Comprendre et participer, Eyrolles éditeur, collection « Connectez-moi! », 2006, (ISBN 2212119410) (ISBN 978-2212119411)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :