Warner Bros. Discovery France

Warner Bros. Discovery France regroupe l'ensemble des activités cinématographiques et audiovisuelles du conglomérat américain Warner Bros. Discovery en France, en Afrique et au Benelux.

Warner Bros. Discovery France
logo de Warner Bros. Discovery France

Création
(Turner Broadcasting System France)
Siège social Neuilly-sur-Seine
Issy-les-Moulineaux
Drapeau de la France France
Direction Pierre Branco
Actionnaires Warner Bros. Discovery
Activité Audiovisuel
Produits Distribution cinématographique, chaînes de télévision, édition vidéo, production audiovisuelle, jeux vidéo
Société mère Warner Bros. Discovery EMEA (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Implanté à travers huit filiales françaises[N 1], le groupe réunit les différentes activités de WarnerMedia et Discovery, Inc. à la suite de leur fusion le .

Activités modifier

Production et distribution cinématographique modifier

Warner Bros. Entertainment France gère la distribution des longs métrages Warner Bros. et de productions françaises en France et au Benelux. La filiale supervise également l'édition vidéo des films et séries en DVD, Blu-ray, Blu-ray Ultra HD et VOD ainsi que la sortie des jeux vidéo de Warner Bros. Games et les activités autour des franchises du groupe (Harry Potter, DC, Looney Tunes, etc.).

Historique modifier

Les premiers films Warner Bros. furent distribués en France par Gaumont dès 1923, suivi par Jacques Haïk en 1925 et la Compagnie Vitagraph de France en 1927. Le , le studio américain constitue la société Warner Bros. First National Films, Inc. et s'installe en France dans les locaux parisiens des Films First National, présents au 25, rue de Courcelles depuis [1],[2].

En 1930, Warner Bros. First National Films, Inc. sort son premier film français : Contre-enquête de John Daumery, long métrage parlant tourné en quatre langues par le studio. Cette année-là, la filiale ouvre une agence à Alger pour la distribution de leurs productions dans l'Afrique du Nord (Tunisie et Maroc)[3]. Une dizaine de films français sont distribués par Warner Bros. jusqu'en 1935. En , le studio s'installe à Paris dans l'hôtel particulier du 5, avenue Vélasquez (abritant aujourd'hui les bureaux de la Scam)[4]. La filiale française du studio y restera jusqu'en 1972.

À partir des années 1950, Warner Bros. reprend la distribution de films français. Elle fonde en la société Productions et Éditions Cinématographiques Françaises (PECF) pour coproduire des films sur le territoire. Symphonie pour un massacre de Jacques Deray en sera le premier.

En 1967, la société Warner Bros. First National Films, Inc. devient Warner Bros. Seven Arts (Transatlantic) Inc. à la suite de son rachat par Seven Arts Productions. Deux ans plus tard, le studio est à son tour acquis par Kinney National Company et la filiale devient Warner Bros. (Transatlantic) Inc. en .

Warner Bros. (Transatlantic) Inc. et Columbia Film s'associent en pour fonder un groupement d'intérêt économique, Warner-Columbia Film[5]. Le GIE assure la distribution des films des deux studios dans plusieurs territoires dont la France jusqu'en 1987.

En 1997, Francis Boespflug, nouveau directeur de la filiale française, relance la société de production PECF qui avait notamment coproduit La Nuit américaine de François Truffaut[6]. Par ce biais, Warner Bros. participe à nouveau au financement de films français : La Classe de neige, Comme une bête, Recto-verso, etc.

Fin 2001, la filiale Warner Home Video France (fondée en 1981) absorbe PECF ainsi que les activités de Warner Bros. (Transatlantic) Inc. et devient Warner Bros. France. Elle est renommée Warner Bros. Entertainment France en .

En , Warner Bros. rafle la distribution internationale des films MGM (à partir de Bones and All), auparavant assurée par Universal Pictures et avant cela par Sony Pictures[7].

Production audiovisuelle modifier

Warner Bros. Television est implanté en France avec sa filiale de production audiovisuelle, Warner Bros. International Television Production France (WBITVP)[8]. Ouverte en , elle développe et adapte des programmes de flux pour les chaînes de télévision françaises (Affaire conclue, Super Nanny) et les plateformes de streaming (True Story sur Prime Video).

Warner Bros. Discovery est également présent dans la fiction audiovisuelle en France depuis 2022 avec la série Visitors, produite pour la chaîne Warner TV. Plusieurs séries françaises sont également en développement pour la future plateforme Max[9].

Édition de chaînes de télévision modifier

Le groupe Warner Bros. Discovery édite une dizaine de chaînes de télévision payantes en France et au Benelux à travers de multiples filiales : CNN Global (CNN International), Discovery Communications Europe (Discovery Channel, ID, TLC), Discovery France Holdings (Eurosport) et Turner Broadcasting System France (Cartoon Network, TCM Cinéma, Boomerang, Warner TV, Cartoonito, Warner TV Next).

Depuis 2014, Turner Broadcasting System France édite également les chaînes africaines du groupe : Cartoon Network, Boing, Boomerang et TNT[10].

Chaînes de télévision Warner Bros. Discovery en France
Logo Chaîne Date de création Prime Video Channels Canal+ Free Bouygues Telecom SFR Orange VideoFutur
Numérotation Canal+ Numérotation TNT
 
CNN International EMEA (HD)
 
N° 168 À Partir le 11 Juin 2024
 
N°354
 
N°256
 
N°541
 
N°234
 
 
Eurosport 1 (HD)
 
 
N°72
 
N°102
 
N°34
 
N°55
 
N°132 (uniquement sur le réseau coaxial)
 
 
 
Cartoon Network (HD)
 
N° 141 À Partir le 11 Juin 2024
 
N°145
 
 
N°211
 
 
 
TCM Cinéma (HD)
 
N° 42 À Partir le 11 Juin 2024
 
N°123
 
N°83
 
N°162
 
N°57
 
N°65
 
Boomerang (HD)
 
N° 135 À Partir le 11 Juin 2024
 
N°144
 
N°108
 
N°201
 
N°91
 
N°114
 
Discovery Channel (HD)
 
N° ? À Partir le 11 Juin 2024
 
N°66
 
 
N°40 ou N°170
 
 
 
Eurosport 2 (HD)
 
 
N°73
 
N°103
 
N°35
 
N°56
 
N°133 (uniquement sur le réseau coaxial)
 
 
 
Boomerang +1 (SD)
 
 
 
N°146
 
N°109
 
N°202
 
N°92
 
 
Eurosport 360° 1 (HD)
 
 
N°260
 
 
 
 
 
 
Eurosport 360° 2 (HD)
 
N°261
 
Eurosport 360° 3 (HD)
 
N°262
 
Eurosport 360° 4 (HD)
 
N°263
 
Eurosport 360° 5 (HD)
 
N°264
 
Eurosport 360° 6 (HD)
 
N°265
 
Eurosport 360° 7 (HD)
 
N°266
 
Eurosport 360° 8 (HD)
 
N°267
 
ID (HD)
 
N° ? À Partir le 11 Juin 2024
 
N°65
 
 
N°43 ou N°53
 
 
 
Warner TV (HD)
 
N° 52 À Partir le 11 Juin 2024
 
N°57
 
 
 
 
 
Adult Swim (HD)[N 2]
 
 
 
N°92
 
N°148
 
N°62
 
N°146
 
N°118
Eurosport 4K (4K)
 
 
N°19 ou N°64
 
N°29 ou N°94
 
 
 
 
 
 
Cartoonito (HD)
 
N° 145. À Partir le 11 Juin 2024
 
N°153
 
N°110
 
N°213
 
N°93
 
N°113
 
Warner TV Next (HD)[N 3]
 
N° 155 À Partir le 11 Juin 2024
 
N°82
 
N°147
 
N°62
 
N°146
 
N°118
 
TLC (HD)
 
N° ? À Partir le 11 Juin 2024
 
N°64
 
 
N°41 ou N°54
 
 
Chaînes de télévision disparues
Logo Chaîne Date de création Date de disparition Diffusion Note
 
TNT Cartoon Satellite Astra en clair Scindé en TNT Classic Movies et Cartoon Network
 
TNT Classic Movies Satellite Astra en clair Remplacé par TCM
 
Discovery Real Time (HD) Canal+ / Numericable / Noos Remplacé par Discovery HD Showcase
 
Discovery HD Showcase (HD) Canal+ Remplacé par Discovery Science
 
HGTV (HD)[11],[12],[13] Canal+ Lancement de la chaîne annulé
 
Discovery Family SFR Arrêté par faute d'audience
 
Boing (HD) Prime Video Channels / Canal+ / Bouygues Telecom / SFR / Free / Orange / Molotov TV / VideoFutur Remplacé par Cartoonito
 
Toonami (HD) Prime Video Channels / Canal+ / Bouygues Telecom / SFR / Free / Orange / Molotov TV / VideoFutur Remplacé par Warner TV Next
 
Discovery Science (HD) Prime Video Channels / Canal+ / SFR / Free Remplacé par TLC

Historique modifier

Cinq ans après le lancement de CNN aux États-Unis, Turner Broadcasting System lance CNN International le . Disponible par satellite en Europe pour les hôtels ou les réseaux câblés, sa programmation alterne entre celle de la chaîne américaine et de Headline News[14].

 
Logo de TNT Classic Movies de 1993 à 1999.

En , Turner lance TNT Cartoon, une déclinaison européenne en cinq langues de ses chaînes TNT (consacrée au cinéma) et Cartoon Network (dédiée aux dessins animés), accessible sur un canal partagé en clair via le satellite Astra[15]. Émises depuis le Royaume-Uni, l'absence de pouvoir du Conseil supérieur de l'audiovisuel, notamment sur la question des quotas réglementaires, provoque une vive inquiétude dans le secteur audiovisuel français et européen.

En , Turner Broadcasting System fusionne avec le groupe Time Warner. Deux mois plus tard, TNT Classic Movies et Cartoon Network deviennent deux chaînes distinctes sur le satellite. Une déclinaison française de Cartoon Network voit le jour en , puis TNT Classic Movies cède sa place à TCM le [16]. À cette occasion, une filiale française Turner Broadcasting System France est créée.

Plusieurs nouvelles chaînes jeunesse rejoignent l'offre de Turner : Boomerang en 2003, Boing en 2010 et Toonami en 2016. En parallèle, TCM devient TCM Cinéma en 2013, Warner TV s'installe en 2017 puis Toonami partage son canal avec une déclinaison française d'Adult Swim à partir de 2019[17].

En , Turner France devient WarnerMedia France (uniquement dans sa communication) à la suite de la réorganisation du groupe et la dissolution de la filiale américaine Turner Broadcasting System. L'opérateur AT&T cède finalement le groupe WarnerMedia, qui fusionne avec Discovery, Inc. en . Les chaînes de WarnerMedia France fusionnent ainsi avec les chaînes du groupe Discovery, présent en France depuis et propriétaire d'Eurosport depuis 2015[18],[19].

En , la chaîne Boing est remplacée par Cartoonito[20].

En , la chaîne Toonami est remplacée par Warner TV Next[21].

En , la chaîne Discovery Science est remplacée par TLC[22].

Diffusion modifier

À la suite de la prise de contrôle d'Eurosport par Discovery Communications, le bouquet quitte la TNT payante en janvier 2015 et devient une exclusivité Canalsat[23]. En , SFR rafle l'exclusivité des quatre chaînes Discovery pour près de 30 millions d'euros[24].

De son côté, Turner Broadcasting System France s'associe avec le Groupe Canal+ en 2017 pour lancer la chaîne Warner TV en exclusivité chez Canal[25]. Toutefois, bien qu'alliés depuis 1997, Canal+ perd l'intégralité des huit chaînes Turner France en , faute d'accord entre les deux groupes[26].

Le 13 mars 2023, le groupe Canal et Warner Bros. Discovery France continuent les négociations, si les deux groupes parviennent à négocier, les chaînes Warner seront de nouveau disponibles sur les offres Canal.

Le 22 novembre 2023, Molotov TV annonce la fin de la diffusion des chaînes CNN International EMEA, TCM Cinéma, Boomerang, Cartoonito, Warner TV Next ainsi que Adult Swim[27].

Édition de services de vidéo à la demande modifier

À ce jour, Warner Bros. Discovery édite plusieurs services de télévision de rattrapage pour ses chaînes françaises. Le groupe prévoit de lancer en France une offre d'abonnement généraliste nommée Pass Warner en , en attendant le lancement d'une plateforme de vidéo à la demande par abonnement réunissant ses services américains HBO Max et Discovery+ à l'automne 2024.

Services de vidéo à la demande Warner Bros. Discovery en France
Service Diffusion Note
Adult Swim Prime Video Channels / Bouygues Telecom / SFR / Free / Molotov TV / VideoFutur Service de télévision de rattrapage, principalement proposé en pack avec Toonami Max / Toonami Illimité.
Cartoon Network Max / Cartoon Network Illimité SFR Service de télévision de rattrapage de la chaîne Cartoon Network
Boomerang Max / Boomerang Illimité Free: N°166 / VideoFutur / SFR Service de télévision de rattrapage de la chaîne Boomerang
Eurosport.fr Internet Anciennement appelé Eurosport Player.
Pass Warner Prime Video Channels Service de vidéo à la demande, de télévision de rattrapage et de télévision en direct regroupant toutes les chaînes de Warner Bros. Discovery France (à l'exception des chaînes Eurosport 360°) et incluant le catalogue HBO.
Services de vidéo à la demande disparus
Service Diffusion Note
FilmStruck Internet Service de vidéo à la demande par abonnement édité par Turner Broadcasting System, arrêté le afin de préparer le lancement de HBO Max.
Eurosport Player. Service de télévision de rattrapage, remplacé le par Eurosport.fr.
Boing Max / Boing Illimité Free: N°165 / VideoFutur / SFR Service de télévision de rattrapage de la chaîne Boing, arrêté à la suite du remplacement de la chaîne par Cartoonito.
GCN+ Internet Service de vidéo à la demande, fusionné le 19 décembre 2023 avec Eurosport.fr[28].
Toonami Max / Toonami Illimité Prime Video Channels / Bouygues Telecom / SFR / Free / Molotov TV / VideoFutur Service de télévision de rattrapage de la chaîne Toonami, principalement proposé en pack avec Adult Swim, arrêté à la suite du remplacement de la chaîne par WarnerTV Next.

Historique modifier

Par le biais de ses filiales, le groupe WarnerMedia fut actionnaire de trois services de vidéo à la demande par abonnement en France : FilmStruck (de juin à novembre 2018), Crunchyroll (de mars 2019 à août 2021) et ADN (de décembre 2019 à août 2021)[29],[30].

En , WarnerMedia annonce la création d'un service de vidéo à la demande par abonnement réunissant l'ensemble de ses marques d'ici à la fin 2019[31]. HBO Max voit finalement le jour aux États-Unis le . En , le groupe recrute Vera Peltekian, jusqu'alors responsable chez Canal+, pour concevoir les futures productions françaises originales de HBO Max[32]. Attendu pour un lancement français en 2023 (date à laquelle l'accord d'exclusivité liant HBO et OCS arrive à expiration), le déploiement de HBO Max est interrompu à la suite de sa fusion annoncée avec Discovery+, résultante elle-même de la fusion de leurs maison-mères, WarnerMedia et Discovery.

En , Warner Bros. Discovery annonce le déploiement de sa future plateforme sur de nouveaux marchés – dont la France – pour l'automne 2024[33]. Les noms, tarifs et offres du nouveau service seront dévoilés le [34].

Pour combler l'absence d'offre légale de ses programmes depuis la fin de l'accord HBO/OCS et la disparition des chaînes Turner chez Canal+ en , le groupe annonce le lancement du Pass Warner, un abonnement disponible sur Prime Video comprenant les séries HBO et les 12 chaînes du groupe en France. Son lancement est prévu pour [35].

Identité visuelle modifier

Notes et références modifier

Notes modifier

  1. Les filiales françaises sont Discovery France Holdings, Eurosport, PECF Repres Fiscal Warner Bros, Turner Broadcasting System France, Warner Bros. (Transatlantic) France, Warner Bros. Entertainment France, Warner Bros. International Television Production France et WarnerMedia Direct France.
  2. En canal partagé avec Warner TV Next de 2h à 23h
  3. En canal partagé avec Adult Swim de 23h à 2h

Références modifier

  1. (en) Albert L. Miller, « Certificate of incorporation of Warner Bros. First National Films, Inc. », sur Pappers, (consulté le ).
  2. « Formations de Société », L'Usine, no 27,‎ , p. 51 (lire en ligne).
  3. « Une nouvelle agence Warner Bros », La Revue de l'écran, no 33,‎ , p. 12 (lire en ligne).
  4. Warner Bros. First National Films, Inc., « Communiqué », La Cinématographie française, no 1048,‎ , p. 10 (lire en ligne).
  5. « Le secteur cinématographique en Belgique (I) », Courrier hebdomadaire du CRISP, nos 768-769,‎ , p. 33 (lire en ligne).
  6. Anne-Dominique Bouzet, « Warner France, très hexagonale. La filiale de la major va multiplier les productions françaises. », Libération,‎ (lire en ligne).
  7. Aysegül Algan, « Warner remporte la distribution internationale des films MGM », Boxoffice Pro,‎ (lire en ligne).
  8. (en) Leo Barraclough, « Warner Bros. to Set Up French TV Production Company », Variety,‎ (lire en ligne).
  9. (en) Max Goldbart, « HBO Max Content Boss Antony Root: “We Want To Broaden Appeal Beyond The Die Hard ‘Euphoria’ Fan”; Unveils $1M Series Mania Institute Investment », Deadline,‎ (lire en ligne).
  10. Nicolas Madeleine, « Turner installe sa direction Afrique à Paris », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  11. Geoffrey, « HGTV : la chaîne dédiée à la maison et au jardin arrivera en novembre chez CANAL+ »,
  12. Canal Plus Brand Solutions, « La nouvelle chaîne dédiée à la maison »,
  13. « HGTV OFFRE DE LANCEMENT », sur canalplus.pro
  14. « CNN, l'information à images continues », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  15. Nicole Vulser, « Ted Turner lance un ballon d'essai dans l'audiovisuel français », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  16. (en) Turner Broadcasting System Europe, « Turner Info - Press Office », sur Turner Info, (version du sur Internet Archive)
  17. Antoine Desrues, « Adult Swim, la chaîne de “Rick et Morty”, débarque enfin en France », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne).
  18. Enguérand Renault, « Discovery Channel a de grandes ambitions en France », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  19. Vincent Rousselet-Blanc, « Discovery détient 100% d'Eurosport », L'Équipe,‎ (lire en ligne).
  20. (en) Julian Clover, « Boing to be replaced by Cartoonito in France », Broadband TV News,‎ (lire en ligne).
  21. « Warner TV Next, nouvelle marque du portefeuille TV de Warner Bros. Discovery en France et dans les territoires francophones », sur France•TV Publicité, (consulté le )
  22. Belzamine Ludovic, « Clap de fin pour la chaîne Discovery Science ! », sur Megazap (consulté le )
  23. Vincent Rousselet-Blanc, « Eurosport distribué en exclusivité sur CanalSat », L'Équipe,‎ (lire en ligne).
  24. Nicolas Madelaine, « SFR en piste pour l’exclusivité de la chaîne Discovery », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  25. Thierry Wojciak, « Turner lance Warner TV en France en exclu chez Canal+ », CB News,‎ (lire en ligne).
  26. Ludovic Galtier, « Canal+ : Les chaînes Warner Bros. Discovery retirées de MyCanal "faute d'accord" », Puremédias,‎ (lire en ligne).
  27. Damien, « Les chaînes du groupe Warner Discovery retirées de Molotov.tv : quelles conséquences ? - Planète CSAT », (consulté le )
  28. « La plateforme numérique de Global Cycling Network va stopper ses activités », sur L'Équipe (consulté le )
  29. Léa Bodin, « FilmStruck : le site de streaming lancé il y a à peine deux ans abandonne ses activités », AlloCiné,‎ (lire en ligne).
  30. (en) Dade Hayes, « WarnerMedia’s Crunchyroll Hits 3 Million Streaming Subscribers As Anime Continues To Gain Traction », Deadline,‎ (lire en ligne).
  31. Pascal Lechevallier, « Warner se lance dans la bataille de la SVOD face à Netflix et Amazon », Digital Home Révolution,‎ (lire en ligne).
  32. Thomas Moysan, « Vera Peltekian à la tête des productions originales TV pour HBO Max en France », CB News,‎ (lire en ligne).
  33. (en) Eric Vilas-Boas, « The HBO Max–Discovery+ Wedding Is Next Summer », Vulture,‎ (lire en ligne).
  34. Damien Choppin, « La nouvelle plateforme de Warner Bros. Discovery sera dévoilée le 12 avril », Écran Total,‎ (lire en ligne).
  35. Stéphane Loignon, « Amazon Prime Video s'allie avec Warner pour diffuser les séries HBO en France », Les Échos,‎ (lire en ligne).

Articles connexes modifier

Liens externes modifier