Waq-Waq est le nom qui, dans les ouvrages arabes du VIIIe au XIIIe siècle, désigne les populations de l'Asie du Sud-Est insulaire, c'est-à-dire les Indonésiens actuels.

Dans le Livre des curiosités, en arabe Kitāb Gharā'ib al-funūn wa-mula' al-'uyūn, ouvrage anonyme compilé en Égypte dans la première moitié du XIe siècle, l'arbre waq-waq est un arbre fabuleux qui porte des fruits humanoïdes. Dans cet ouvrage, les pays des Waq-Waq est une terre fabuleuse située, parfois sur la côte est de l'Afrique, parfois en Asie du Sud-Est.

Dès avant l'an mil, de nombreux échanges commerciaux étaient réalisés avec les commerçants arabes mais aussi de l'Ouest de l'archipel indonésien. Dans son Livre des merveilles de l'Inde, le capitaine persan Ibn Shahriyar rapporte le témoignage d'un marchand arabe du nom d'Ibn Lakis qui, en 945, voit arriver sur la côte du Mozambique un millier d'embarcations montées par des Waq-Waq qui viennent d'îles "situées en face de la Chine"[1] chercher des produits et des esclaves zeng, mot arabe qui désigne à l'époque les habitants de la côte est de l'Afrique.

Notes et référencesModifier

  1. Denys Lombard, Le Carrefour javanais, Paris, Éditions de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, , p. 29-30.


Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Livre des curiosités
  • Issawi, Charles, "Arab Geography and the Circumnavigation of Africa" in Osiris, Vol. 10, 1952, The Chicago University Press
  • Suarez, Thomas, Early Mapping of Southeast Asia, Tuttle Publishing, 1999, (ISBN 9625934707), 9789625934709
  • Toorawa, Shawkat M., "Wâq al-wâq : Fabulous, Fabular, Indian Ocean (?) Island(s) ..." in Emergences : Journal for the Study of Med, Volume 10, No. 2, , Cornell University Press
  • Allibert C., ""Waqwaq: végétal, minéral ou humain? Reconsidération du problème", in L'arbre anthropogène du Waqwaq, les femmes-fruits et les îles des femmes, recherches sur un mythe à large diffusion dans le temps et l'espace, publiées par J.-L. Bacqué-Grammont et M. Bernardini et Berardi, Università degli Studi di Napoli "L'Orientale" et Institut Français d'Etudes Anatoliennes Georges Dumézil, Series Minor LXXII, Napoli 2007:225-241


Article connexeModifier