Volcan sous-marin au large de Mayotte

Volcan sous-marin au large de Mayotte
Le lac Dziani est le vestige d'un des derniers cratères volcaniques de Mayotte (éteint il y a environ 500 000 ans). C'est à son pied, à une cinquantaine de kilomètres du rivage et 3,5 km de profondeur, qu'est apparu le nouveau volcan sous-marin début 2019, responsable de nombreux séismes.
Le lac Dziani est le vestige d'un des derniers cratères volcaniques de Mayotte (éteint il y a environ 500 000 ans). C'est à son pied, à une cinquantaine de kilomètres du rivage et 3,5 km de profondeur, qu'est apparu le nouveau volcan sous-marin début 2019, responsable de nombreux séismes.
Géographie
Altitude −2 700 m
Massif Comores
Coordonnées 12° 48′ sud, 45° 28′ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Géologie
Type Volcan de point chaud
Activité En éruption
Dernière éruption Depuis mai 2018
Code GVP Aucun
Observatoire Réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte
Géolocalisation sur la carte : Comores
(Voir situation sur carte : Comores)
Volcan sous-marin au large de Mayotte

Un volcan sous-marin au large de Mayotte de 800 m de hauteur est situé à 50 km l'est de l'île, à 3 500 m de profondeur. Son existence est révélée par la campagne scientifique « MAYOBS » à la suite d'un épisode de séismes en essaim frappant l'île de Mayotte depuis mai 2018. Dans le cadre d'un concours lancé par la préfecture et le vice-rectorat de Mayotte, les écoles élémentaires et les collèges choisiront le nom de ce nouveau volcan.

Première manifestation : un essaim de séismesModifier

Depuis mai 2018, l'île de Mayotte est frappée par un épisode de séismes en essaim[1], avec plus de 1 800 secousses ressenties (de magnitude supérieure à 3.5)[2]. Le 15 mai 2018, un séisme d'une magnitude de 5,8 est enregistré[3] : il s'agit du séisme le plus important jamais recensé dans l'archipel des Comores mais il ne provoque pas de dégâts majeurs. L'essaim de séismes atteint son paroxysme en juin avec des pics à plus de 80 séismes détectés en une journée. Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) a d'abord estimé que ce phénomène exceptionnel pourrait être d'origine tectonique (crustale plutôt que volcanique)[1], avec un épicentre situé en mer à environ 50 km de Mayotte[4] mais pour en savoir plus début 2019, le CNRS a lancé une campagne terrestre et marine d'observation sismique à Mayotte, avec l'aide du BRGM, de l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP), de l’École et observatoire des sciences de la Terre (CNRS/Université de Strasbourg) et de l’Observatoire volcanologique du Karthala (CNDRS[5], Grande Comore)[6].

Selon les éléments disponibles au printemps 2019, plus de 1 800 séismes, localisés à 10 km à l’est de Mayotte, ont été enregistrés, dont une trentaine de magnitude supérieure à 5, nettement ressentis sur l’archipel et ayant parfois affecté le bâti. En outre des ondes de basse fréquence (se propageant bien sur de longues distances) ont été repérées par le réseau mondial de sismographie, dont le 11 novembre 2018, évoquant un phénomène de type tremor (séismes habituellement imperceptibles engendrés par des remontées de magma)[6]. L'IGN a aussi noté que l'île se déplaçait vers l’est à la vitesse de 14 mm/mois, tout en s'affaissant légèrement (environ 7 mm/mois, mais déjà 13 cm en un an), ce qui évoque un phénomène sismo-volcanique[6]. En complément, l’université de la Réunion et l’OVPF-IPGP ont monté des missions de terrain pour affiner ce qu'on sait de l’histoire tectonique et volcanique de Mayotte (structures tectoniques sous-jacentes, date de formation de diverses roches magmatiques, analyses des gaz du sol, pour notamment modéliser la géologie et les risques locaux)[6].

La campagne MAYOBSModifier

En mai 2019, la campagne scientifique « MAYOBS » révèle l'existence d'un volcan de 800 m de hauteur situé à 50 km à l'est de Mayotte, à 3 500 m de profondeur, formé en moins d'un an à partir d'une base de 4 à 5 km de diamètre[7]. Les sismomètres sous-marins ont révélé que les épicentres des séismes étaient en réalité plus proches de Mayotte mais aussi plus profonds, à 10 km à l'est de Mayotte (contre 50 selon les premières estimations) mais entre 20 et 50 km de profondeur, ce qui est étonnamment profond s'agissant d'une chambre magmatique[8].

Le lundi 25 juin 2019, à l'occasion d'une conférence de presse, on annonce qu'une coulée de lave a été localisée au sud du volcan sous-marin de Mayotte lors d’une nouvelle mission scientifique[9]. Cette coulée de lave s'étendant sur 8,71 km2 et représentant un volume de 0,2 km3 est, selon Marc Chaussidon, directeur de l’Institut de physique du globe de Paris, « l'une des deux plus importantes éruptions de type basaltique de ces 500 dernières années »[10].

PerspectivesModifier

Le fond de la mer étant déjà parsemé de cônes volcaniques récents (moins d'un million d'années), les chances de voir émerger une nouvelle île demeurent sans doute faibles[9].

ConséquencesModifier

En octobre 2019, l'enfoncement constaté de l'île de Mayotte en raison du phénomène de vidange magmatique est de 15 centimètres, ce qui provoque un début de submersion des résidences les plus proches du rivage et entrave l'évacuation des eaux usées et un début de réflexion sur l'opportunité de relocaliser plus en altitude certains quartiers[11].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

RéférenceModifier

  1. a et b Yohann Deleu, « Trois mois de séismes : “le phénomène est toujours en cours” », sur Le Journal de Mayotte, .
  2. Cécile Baquey, « Séismes à Mayotte : l’essaim sismique n’est pas encore terminé », sur La1ere.FranceTVinfo.fr, .
  3. (en) « M 5.8 - 33km E of Pamandzi, Mayotte », sur earthquake.usgs.gov, .
  4. « Essaim de séismes à Mayotte | BRGM », sur www.brgm.fr (consulté le 2 septembre 2018)
  5. Centre national de documentation et recherche scientifique, Comores.
  6. a b c et d CNRS (2019) Le CNRS lance une campagne d’observation de l’activité sismique à Mayotte ; Communiqué du 22 février 2019
  7. Anne Perzo-Laffont, « Séisme : la mission scientifique découvre un volcan de 800m de haut à 50km de Mayotte », sur Le Journal de Mayotte, .
  8. Y.D., « Les questions que vous vous posez sur le nouveau volcan », sur Le Journal de Mayotte, .
  9. a et b « Conférence de presse juin 2019 », sur brgm.fr, .
  10. « Naissance du quatrième volcan actif français à Mayotte », sur Le Monde, .
  11. Grégoire Mérot et Cyril Castelliti, « Mayotte menacée par la montée des eaux », sur lemonde.fr, (consulté le 26 octobre 2019)