Ouvrir le menu principal

Vincent Delahaye

personnalité politique française

Vincent Delahaye
Illustration.
Fonctions
Vice-président du Sénat
En fonction depuis le
(2 ans, 1 mois et 10 jours)
Président Gérard Larcher
Sénateur de l’Essonne
En fonction depuis le
(8 ans, 1 mois et 20 jours)
Élection 25 septembre 2011
Réélection 24 septembre 2017
Groupe politique UCR (2011-2012)
UDI-UC (2012-2017)
UC (depuis 2017)
Prédécesseur Laurent Béteille
Maire de Massy

(22 ans, 3 mois et 29 jours)
Élection 18 juin 1995
Réélection 18 mars 2001
16 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Claude Germon
Successeur Nicolas Samsoen
Conseiller général de l'Essonne
élu dans le canton de Massy-Ouest

(5 ans, 11 mois et 21 jours)
Prédécesseur Jean-Luc Mélenchon
Successeur Jean-Luc Mélenchon
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance L'Isle-Adam (Seine-et-Oise)
Nationalité Française
Parti politique UDI
Diplômé de École supérieure des sciences économiques et commerciales
Profession Expert-comptable

Vincent Delahaye, né le à L'Isle-Adam (Seine-et-Oise), est un homme politique français. Membre de l’Union des démocrates et indépendants et du Parti radical, il est sénateur de l’Essonne et fut maire de Massy, conseiller général du canton de Massy-Ouest et vice-président du conseil général de l'Essonne.

BiographieModifier

Origines et vie familialeModifier

Vincent Delahaye est né le à L'Isle-Adam en Seine-et-Oise d’un père ingénieur agronome et d’une mère infirmière. Il est marié et père de cinq enfants[1].

Études et formationModifier

Vincent Delahaye a suivi sa scolarité à l’institution Sainte-Marie d'Antony, au collège Stanislas[1]. Il est diplômé de l’École supérieure des sciences économiques et commerciales en 1983[2] et titulaire d’un diplôme d'expertise comptable[1].

Carrière professionnelleModifier

Vincent Delahaye a entamé sa carrière au Crédit lyonnais puis devint commissaire aux comptes et expert-comptable dans différents cabinets privés[1].

Carrière politiqueModifier

Vincent Delahaye fut élu conseiller municipal lors des élections municipales de 1989 à Massy face au député-maire Claude Germon (PS). Il se présenta aux suffrages dans le canton de Massy-Ouest lors des élections cantonales partielles de 1989. Lors des élections cantonales de 1992 il fut élu conseiller général dans le canton de Massy-Ouest face au sortant Jean-Luc Mélenchon (PS) avec 39,71 % des suffrages[3]. En 1994 il fut nommé vice-président du conseil général de l'Essonne chargé de la Jeunesse, des Sports et de l’Action humanitaire[1]. Lors des élections législatives de 1993 il fut candidat dans la sixième circonscription de l'Essonne. Les élections municipales de 1995 lui permirent d’être élu maire de Massy.

En 1998 il fut battu par Jean-Luc Mélenchon (PS) dans le canton de Massy-Ouest avec 47,13 % des voix[4]. Au cours des élections municipales de 2001 il remporta l’élection avec 53,40 % des voix face au candidat socialiste Jérôme Guedj[5]. Durant l’élection législative de 2002, il remporta 19,73 % des suffrages au premier tour dans la sixième circonscription de l’Essonne sans possibilité de se maintenir au second tour[6]. En 2004, il mena une liste UDF pour les élections sénatoriales qui obtint 221 voix soit 9,65 % des suffrages mais aucun siège[7]. Cette même année lors des élections cantonales il fut battu dans le canton de Massy-Ouest par la candidate socialiste Marie-Pierre Oprandi, ne remportant que 48,26 % des voix[8]. En 2007, il fut élu président de la nouvelle communauté d'agglomération Europ'Essonne. Lors des élections municipales de 2008, sa liste fut réélue avec 57,01 % des suffrages[9]. Lors des élections sénatoriales de 2011, il mena une liste divers droite qui emporta un siège et fut élu sénateur[1]. Réélu en 2017, il devient vice-président du Sénat en octobre 2017.

Synthèse des fonctions politiquesModifier

Mandats nationauxModifier

Sénateur de l’EssonneModifier

Vincent Delahaye fut élu sénateur de l’Essonne lors des élections de 2011, menant une liste divers droite[10] qui remporta trois cent cinquante deux voix soit 14,99 % des suffrages et un siège[11]. Il est membre du groupe Union des démocrates et indépendants - UC[12].

Fonctions partisanesModifier

Président délégué du Parti radical en EssonneModifier

Vincent Delahaye est président délégué du Parti radical valoisien dans le département de l’Essonne, chargé du développement et de l’animation de la fédération et membre du comité national[13].

Mandats locauxModifier

Conseillers général du canton de Massy-OuestModifier

Vincent Delahaye fut élu conseiller général dans le canton de Massy-Ouest. En 1994 il fut nommé vice-président du conseil général de l'Essonne présidé par Xavier Dugoin (RPR) chargé de la Jeunesse, des Sports et de l’Action humanitaire[1]. Il perdit son siège lors du renouvellement de 1998.

Maire de MassyModifier

Vincent Delahaye fut élu conseiller municipal d’opposition de Massy en 1989 puis maire en 1995. Il fut réélu en 2001, en 2008 et en 2014. À ce titre il est membre du conseil d’administration et vice-président de l’Union des maires de l’Essonne[14],[15].

Président de la communauté d’agglomération Europ’EssonneModifier

Vincent Delahaye a été élu président de la communauté d'agglomération Europ'Essonne depuis sa création le [16] jusqu'à sa fusion avec la communauté d'agglomération du Plateau de Saclay le .

1er Vice-président de la communauté d’agglomération Communauté Paris-SaclayModifier

Vincent Delahaye a été élu vice-président de la communauté d'agglomération Communauté Paris-Saclay depuis sa création le .

Décorations et récompensesModifier

Vincent Delahaye a été élevé au grade de chevalier dans l’ordre national du Mérite dans la promotion du ministère de l’Intérieur le [17].

ŒuvresModifier

Vincent Delahaye est le coauteur avec l’économiste Robert Rochefort de l’ouvrage Promesses de banlieue paru en 2006 aux éditions de l'Aube[18].

Pour approfondirModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g Biographie express sur le site officiel du candidat. Consulté le 26/09/2011.
  2. Annuaire des Anciens Élèves de l'ESSEC. Consulté le 02/08/2018.
  3. « Résultats de l’élection cantonale 1992 sur le site du Figaro. »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) Consulté le 26/09/2011.
  4. « Résultats de l’élection cantonale 1998 sur le site du Figaro. »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) Consulté le 26/09/2011.
  5. Résultats de l’élection municipale 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 26/09/2011.
  6. Résultats de l’élection législative de 2002 dans la sixième circonscription de l’Essonne sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 26/09/2011.
  7. Résultats de l’élection sénatoriale de 2004 dans l’Essonne sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 26/09/2011.
  8. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 26/09/2011.
  9. Résultats de l’élection municipale de 2008 à Massy sur le site linternaute.com Consulté le 26/09/2011.
  10. Composition de la liste "Libres et indépendants pour l’Essonne" sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 26/09/2011.
  11. Résultats de l’élection sénatoriale de 2011 dans l’Essonne sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 26/09/2011.
  12. Fiche de Vincent Delahaye sur le site officiel du Sénat. Consulté le 05/10/2011.
  13. Présentation des instances départementales du Parti radical de l’Essonne sur son site officiel. Consulté le 26/09/2011.
  14. Composition du conseil d’administration de l’UME sur le site officiel de l’organisation. Consulté le 26/09/2011.
  15. Composition du bureau de l’UME sur le site officiel de l’organisation. Consulté le 26/09/2011.
  16. Liste des élus de la communauté d’agglomération Europ’Essonne sur le site officiel de l’organisation. Consulté le 26/09/2011.
  17. Texte du décret du 14 mai 2004 portant promotion et nomination sur le site legifrance.gouv.fr Consulté le 26/09/2011.
  18. (ISBN 9782752602862)