Valentin Averianov

Valentin Grigorievitch Averianov (en russe : Валентин Григорьевич Аверьянов) est un aviateur soviétique[1], né le et décédé le . Il se distingua comme pilote d'assaut à la fin de la Seconde Guerre mondiale et fut récompensé par le titre de Héros de l'Union soviétique.

Valentin Averianov
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Allégeance
Formation
Chernihiv Higher Military Aviation School of Pilots (d) (depuis )
Académie militaire d'aviation Youri A. Gagarine (en) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
NPO Molniya (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Parti politique
Arme
Grades militaires
Colonel
Lieutenant
Sous-lieutenant allemand (d)
Premier-lieutenant (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflit
Distinctions
Liste détaillée
Médaille « pour service impeccable »
Ordre de la Guerre patriotique
Médaille du centenaire de la naissance de Lénine (en)
Médaille de Joukov (en)
Médaille du Jubilé des « 60 ans de la victoire dans la Grande guerre patriotique de 1941-1945 » (en)
Médaille commémorative du 850e anniversaire de Moscou (en)
Médaille du Jubilé des « 50 ans de la victoire dans la Grande guerre patriotique de 1941-1945 » (en)
Médaille du Jubilé des « 20 ans de la victoire dans la Grande guerre patriotique de 1941-1945 » (en)
Médaille pour la prise de Königsberg
Médaille du Jubilé des « 60 Ans des Forces armées de l'URSS » (en)
Médaille du 30e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne
Médaille du Jubilé des « 50 Ans des Forces armées de l'URSS » (en)
Médaille du Jubilé des « 30 ans de l'Armée et la Marine soviétique » (en)
Médaille du Jubilé des « 40 Ans des Forces armées de l'URSS » (en)
Médaille du Jubilé des « 70 ans des Forces armées de l'URSS » (en)
Médaille du Jubilé des « 40 ans de la victoire dans la Grande guerre patriotique de 1941-1945 » (en)
Médaille « vétéran des forces armées de l'URSS » (en)
Médaille pour la victoire sur l'Allemagne dans la Grande Guerre patriotique de 1941-1945
Ordre du Drapeau rouge (, et )
Ordre de la Guerre patriotique de 1re classe ( et )
Ordre de la Guerre patriotique de 2e classe ()
Héros de l'Union soviétique ()
Ordre de Lénine ()
Étoile d'or ()
Ordre d'Alexandre Nevski ()
Médaille du mérite au combat (en) ()
Ordre de l'Étoile rouge ()Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Valentin Averianov est né le à Moscou, dans une famille ouvrière. Après sept années d'études, il travailla comme mécanicien dans l'usine no 119 « G.M. Malenkov » à Moscou[2]. Il apprit à piloter dans un aéroclub du raïon de Sverdlovsk.

Il rejoignit les rangs de l'Armée rouge au printemps et fut envoyé à l'école de l'Air de Tchernigov. Après l'invasion allemande de l'Union soviétique, il combattit avec les autres élèves-pilotes dans l'infanterie, à la périphérie de Tchernigov. L'école fut évacuée à Rostov-sur-le-Don à l'automne 1942, puis au Turkménistan.

Pilote breveté à la fin de 1942, Averianov ne fut pas dirigé vers le front, mais en Extrême-Orient, où il servit dans un régiment de chasse basé à Oussouriisk. Il effectua des missions de combat aux commandes d'un Polikarpov I-16. En 1943, il pilotait un Iliouchine Il-2, l'un des meilleurs avions d'attaque de la Seconde Guerre mondiale.

En , il fut affecté au 15e régiment d'assaut de la Garde, dans la région de Leningrad, au sein du troisième front biélorusse. Il prit part aux combats pour la libération de l'oblast de Léningrad, de l'isthme de Carélie, de la ville de Vyborg, de l'Estonie, puis aux combats en Prusse-Orientale.

Le , un décret du Præsidium du Soviet suprême attribua à Valentin Averianov le titre de Héros de l'Union soviétique.

Malgré un séjour relativement court sur le front — un peu plus d'un an —, il effectua 192 sorties et détruisit ou endommagea personnellement 10 chars, 43 canons, 30 mortiers, 87 véhicules et d'autres équipements militaires ennemis. Il ne fut touché qu'une seule fois. En 1945, il adhéra au PCUS.

Il resta dans l'armée après la guerre et fut commandant adjoint d'un régiment d'aviation. Il prit sa retraite en 1970 avec le grade de colonel. Il vécut ensuite à Moscou, où il travailla encore et où il est décédé le . Il est enterré au cimetière Troïekourovskoïe.

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Citoyen soviétique de nationalité russe, selon sa fiche biographique sur le site www.warheroes.ru.
  2. L'usine no 119 « G.M. Malenkov » fabriquait des roues et des trains d'atterrissage d'avions. Cf. Keith Dexter, « Numbered soviet aviation factories, 1921-1941 », PERSA Working Paper no 22, 15 octobre 2002 [1]

Liens externesModifier