Ouvrir le menu principal

Val-des-Monts

municipalité du Québec (Canada)

Val-des-Monts
Val-des-Monts
Le secteur de Poltimore à Val-des-Monts
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Outaouais
Subdivision régionale Les Collines-de-l'Outaouais
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Jacques Laurin
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Montvalois, oise
Population 11 582 hab. ()
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 39′ 54″ nord, 75° 44′ 03″ ouest
Superficie 44 184 ha = 441,84 km2
Divers
Fuseau horaire Heure de l'Est
Code géographique 2482015
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Val-des-Monts

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Val-des-Monts

Géolocalisation sur la carte : Outaouais (Québec)

Voir la carte administrative de la zone Outaouais
City locator 14.svg
Val-des-Monts

Géolocalisation sur la carte : Outaouais (Québec)

Voir la carte topographique de la zone Outaouais
City locator 14.svg
Val-des-Monts
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Val-des-Monts est une municipalité du Québec au Canada située dans la municipalité régionale de comté (MRC) des Collines-de-l'Outaouais dans la région administrative de l'Outaouais au nord de Gatineau. Elle fait partie de la région de la capitale nationale. Elle a été créée en 1975 par la fusion des municipalités de Perkins, Saint-Pierre-de-Wakefield et Poltimore. La population permanente de Val-des-Monts est d'environ 12 000 habitants en 2018, mais la population de la municipalité double presque durant la saison estivale à cause de la venue de villégiateurs résidant dans des chalets.

ToponymieModifier

Le nom de « Val-des-Monts » fait référence au fait que le territoire de la municipalité comprend plusieurs vallées et montagnes[1].

GéographieModifier

 
Scène rurale à Val-des-Monts

La municipalité de Val-des-Monts est située à environ 10 kilomètres au nord de Gatineau et 220 km à l'ouest de Montréal[2]. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté (MRC) des Collines-de-l'Outaouais dans la région administrative de l'Outaouais[3]. De manière plus large, elle fait partie de la région de la capitale nationale qui comprend Ottawa et Gatineau ainsi que quelques municipalités voisines[1].

Le territoire de Val-des-Monts est principalement composé de lacs, de terres agricoles et de forêts[1]. Les plus grands lacs sont les lacs McGregor, Grand, de l'Écluse et Newcombe[4].

Municipalités limitrophesModifier

La municipalité de Val-des-Monts partagent ses frontières avec les municipalités de Denholm et de Bowman au nord, de Notre-Dame-de-la-Salette et de L'Ange-Gardien à l'est, de La Pêche à l'ouest ainsi que de Cantley et de Gatineau au sud[1].

TransportsModifier

Les deux routes principales traversant le territoire de Val-des-Monts sont les routes provinciales 307 et 366. Le réseau routier municipal comprend plus de 270 km de routes et de chemins[5].

ClimatModifier

Entre 1981 et 2019, la température maximale atteinte à Val-des-Monts est survenue en août 2001 et est de 37 °C tandis que la température minimale est survenue en janvier 2009 et est de −37 °C[6],[7].

Données sur les températures mensuelles à Val-des-Monts
Mois Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre
Température normale maximale (°C)[8] -6,1 -4,2 1,7 10,9 19,2 23,8 26,2 25,2 20,7 12,9 5,1 -2,9
Température normale minimale (°C)[9] -15,2 -14,6 -8,2 -0,1 6,9 12,5 14,6 13,4 8,8 2,9 -2,9 -10,7
Record température maximale (°C)[6] 10,1 11,7 26,5 32,6 35,1 35,0 35,5 37,2 34,9 28,0 20,1 16,6
Record température minimale (°C)[7] -37,3 -34,3 -32,1 -15,2 -5,6 -0,2 2,8 0,2 -5,4 -9,3 -24,4 -34,8

HistoireModifier

Les premiers colons du territoire de Val-des-Monts sont arrivés au cours du XIXe siècle[5]. En effet, à partir de 1878, la région connait un essor économique grâce à la découverte de phosphate. À partir de 1892, la production de phosphate diminue alors que celle de mica se développe. D'ailleurs, la mine des frères Blackburn qui était située au nord-est du village de Perkins a été reconnue comme étant la plus importante mine de mica au Canada. À la fin des années 1910, la production de mica chute. Alors, après que les ressources minières et forestières ont été exploitées, les habitants commencent à quitter la région[10].

La municipalité de Val-des-Monts a été créée en 1975 par la fusion des municipalités de Perkins, Saint-Pierre-de-Wakefield et Poltimore[4],[5],[10]. De nos jours, c'est surtout l'attrait de résider autour des lacs de la région qui attire une grande partie de la population[10].

DémographieModifier

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
7 2317 8429 53910 42011 582

Les habitants de Val-des-Monts sont nommés « Montvalois »[1]. La majorité de ceux-ci vivent dans les villages de Perkins, de Saint-Pierre-de-Wakefield et de Poltimore[1].

La population permanente de Val-des-Monts est de 12 091 habitants selon la Gazette officielle du Québec publiée le . Durant la saison estivale, la population totale de la municipalité atteint plus de 22 000 résidents puisque plus de 10 000 villégiateurs s'y ajoutent[1].

Selon le Recensement du Canada de 2016 de Statistiques Canada, Val-des-Monts comprend un total de 6 418 logements privés dont 4 564 sont occupés par des résidents habituels, c'est-à-dire de façon permanente. Sur ceux-ci, 87,7% sont occupés par des propriétaires[11].

En 2016, 99,5% de la population de Val-des-Monts a la citoyenneté canadienne. 2,8% de la population est issue de l'immigration. La majorité des immigrants proviennent de l'Europe. 4,7% de la population déclare avoir une identité autochtone dont la majorité sont des Métis. 1,1% de la population a le statut d'Indien inscrit selon la Loi sur les Indiens du Canada ou est issue d'une Première Nation ou d'une bande indienne ayant signé un traité avec la Couronne. 1,8% de la population est une minorité visible, dont 31,7% de celle-ci est noire. En ce qui a trait aux origines ethniques, 9,1% de la population a une origine autochtone nord-américaine, 74,6% a une autre origine nord-américaine (principalement canadienne) et 43,9% a une origine européenne (principalement française et irlandaise)[11].

Au moment du recensement de 2016, 20% des résidents de Val-des-Monts y ont déménagé à partir d'une autre ville au cours des cinq années précédentes, incluant 5,9% au cours de l'année précédente. Parmi ceux-ci, 98,1% proviennent d'ailleurs au Canada, incluant 86,8% d'ailleurs au Québec, et 1,6% d'un autre pays[11].

En 2016, l'âge moyen de la population est de 38,5 ans et l'âge médian est de 40,2 ans. 19,3% de la population est âgée de moins de 15 ans et 10,8% de 65 ans et plus[11].

En 2015, 96,3% de la population âgée de 15 ans et plus a touché un revenu. Sur celle-ci, le revenu total médian était de 42 043 $ avant impôt et 35 881 $ après impôt. En 2015, 11 575 personnes sont considérées être en situation de faible revenu. En 2016, 71% de la population de Val-des-Monts âgée de 15 ans et plus fait partie de la population active. Le taux de chômage est de 5,8%. Les trois principaux domaines de professions des Montvalois sont « les métiers, le transport, la machinerie et les domaines apparentés », « la vente et les services » ainsi que « les affaires, la finance et l'administration ». Les deux principales industries dans lesquelles les Montvalois travaillent sont « les administrations publiques » et « la construction ». 92,4% de la population active travaille à l'extérieur de Val-des-Monts, incluant 29,2% travaillant à l'extérieur du Québec. 89,1% de la population active conduit une automobile comme principal mode de transport jusqu'à leur lieu de travail habituel. 91,8% ont un trajet de plus de 15 minutes pour se rendre au travail, incluant 63,2% ayant un trajet de plus de 30 minutes et 31,9% de plus de 45 minutes[11]. En effet, plusieurs des résidents de Val-des-Monts travaillent à Ottawa ou à Gatineau.

En 2016, sur la population âgée de 25 à 64 ans, 62,6% a obtenu un certificat, un diplôme ou un grade postsecondaire, 20,7% n'a que le diplôme d'études secondaires ou une attestation d'équivalence tandis que 16,7% n'est pas diplômée. 17,5% a obtenu un diplôme universitaire au niveau du baccalauréat ou supérieur. Les deux principaux domaines d'études des Montvalois sont « l'architecture, le génie et les services connexes » ainsi que « le commerce, la gestion et l'administration publique ». 98,2% des diplômés d'études postsecondaires ont effectués leurs études au Canada, incluant 69,3% au Québec et 29,2% dans une autre province ou territoire[11].

LanguesModifier

Selon le Recensement du Canada de 2016 de Statistiques Canada, 59,5% de la population de Val-des-Monts parle les deux langues officielles du Canada tandis que 36% ne parlent que le français et 4,5% ne parlent que l'anglais. 88,5% de la population a le français comme langue maternelle, 10,8% a l'anglais tandis que 0,6% a, à la fois, le français et l'anglais[11].

En ce qui a trait à la langue parlée le plus souvent à la maison, 86,8% de la population utilise seulement le français, 11,1% seulement l'anglais et 1,4% à la fois le français et l'anglais. En plus de la langue parlée le plus souvent à la maison, 11,9% utilise aussi l'anglais et 3,7% utilise aussi le français[11].

En 2016, parmi la population qui travaille, 68,9% utilise plus souvent le français au travail, 24,5% l'anglais et 6,5% les deux. En plus de langue utilisée le plus souvent, 34,9% utilise aussi l'anglais et 15,6% le français[11].

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[12].

Val-des-Monts
Maires depuis 2005
Élection Maire Qualité Résultat
2005 Marc Carrière Élu député libéral de Chapleau en 2008 Voir
2008 Jean Lafrenière Voir
2009 Voir
2013 Jacques Laurin Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Vivre à Val-des-MontsModifier

Val-des-Monts comprend plusieurs infrastructures mises à la disposition de la communauté telles que deux rampes de mise à l'eau, une plage publique, trois bibliothèques, des patinoires extérieures, des terrains de baseball et de soccer ainsi que des salles communautaires[5].

En 2019, une nouvelle école primaire pouvant accueillir jusqu'à 440 élèves a ouvert ses portes à Perkins[13].

TourismeModifier

Val-des-Monts fait partie de la région touristique de l'Outaouais[2]. Ses attraits touristiques principaux sont ses activités de plein air, ses terrains de camping et ses sentiers de motoneige. La municipalité est également reconnue pour la pêche puisqu'elle comprend 125 lacs où il est possible de pêcher[14].

À chaque année, depuis 2011, Val-des-Monts tient un festival de musique country[15],[16].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g « Son profil », sur Municipalité de Val-des-Monts (consulté le 20 novembre 2019).
  2. a et b « Val-des-Monts », sur Quebecvacances.com (consulté le 21 novembre 2019).
  3. Gouvernement du Québec, « Val-des-Monts », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire
  4. a et b Toponymie : Val-des-Monts
  5. a b c et d « Son histoire », sur Municipalité de Val-des-Monts (consulté le 20 novembre 2019).
  6. a et b (en) « Extremes: Maximum Temperature - Monthly data for Val-des-Monts », sur weatherstats.ca (consulté le 20 novembre 2019).
  7. a et b (en) « Extremes: Minimum Temperature - Monthly data for Val-des-Monts », sur weatherstats.ca (consulté le 20 novembre 2019).
  8. (en) « Normals: Maximum Temperature - Monthly data for Val-des-Monts », sur weatherstats.ca (consulté le 20 novembre 2019).
  9. (en) « Normals: Minimum Temperature - Monthly data for Val-des-Monts », sur weatherstats.ca (consulté le 20 novembre 2019).
  10. a b et c Paul Gaboury, « Perkins, un pionnier de Val-des-Monts », Le Droit,‎ (lire en ligne, consulté le 21 novembre 2019).
  11. a b c d e f g h et i « Profil du recensement, Recensement de 2016 : Val-des-Monts, Municipalité [Subdivision de recensement], Québec et Canada [Pays] », sur Statistiques Canada (consulté le 19 novembre 2019).
  12. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)
  13. Yasmine Mehdi, « La nouvelle école primaire de Val-des-Monts prête à recevoir des élèves », Radio-Canada,‎ (lire en ligne, consulté le 21 novembre 2019).
  14. « Val-des-Monts », sur Tourisme Outaouais (consulté le 21 novembre 2019).
  15. « Festival country de Val-des-Monts », sur Tourisme Outaouais (consulté le 21 novembre 2019).
  16. « À propos », sur Festival country de Val-des-Monts (consulté le 21 novembre 2019).

AnnexesModifier