Ouvrir le menu principal

Valérie Corre

femme politique française

Valérie Corre
Fonctions
Députée de la 6e circonscription du Loiret

(5 ans et 1 jour)
Élection 17 juin 2012
Groupe politique SRC
Prédécesseur création de la circonscription
Successeur Richard Ramos
Conseillère municipale d'Orléans

(6 ans et 3 mois)
Élection 19 mars 1989
Maire Jean-Pierre Sueur
Biographie
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Antony
Nationalité Drapeau : France Française
Parti politique Parti socialiste

Valérie Corre, née le 17 mai 1967 à Antony, est une femme politique française.

Elle est élue députée lors des législatives de 2012 dans la 6e circonscription du Loiret.

Valérie Corre est membre de la Commission des affaires culturelles et de l'éducation et membre du Conseil national d'évaluation du système scolaire (CNESCO)[Quand ?].

Elle est candidate pour les élections législatives de 2017 avec pour suppléant Jean-Vincent Valliès, maire de Chécy. Elle est éliminée dès le premier tour du scrutin[1] avec 15,99 % des suffrages exprimés.

Sommaire

BiographieModifier

Valérie Corre est élue conseillère municipale d'Orléans en 1989 sur la liste de Jean-Pierre Sueur. Elle n'a à l'époque que 21 ans et étudie l'histoire à l'université d'Orléans. Elle ne fait qu'un seul mandat municipal.

Députée du LoiretModifier

Elle est désignée par les militants socialistes de la 6e circonscription du Loiret pour être la candidate de la majorité présidentielle lors des élections législatives françaises de 2012. Avec 111 voix d'avance au second tour[2], elle bat le président de la communauté d'agglomération d'Orléans et candidat UMP Charles-Éric Lemaignen. Cette victoire inattendue trouve une partie de son explication dans les divisions de la droite et du centre lors de cette élection.

Spécialiste des questions d'éducation, elle siège au sein de la Commission des Affaires culturelles et de l'Éducation. Elle est chargé d'une mission, à la suite loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République, sur le thème des relations parents et école, close en 2014 [3]. Par ailleurs, elle est notamment désignée rapporteure thématique en 2016 sur le volet "Citoyenneté et émancipation" de la loi Egalité et Citoyenneté[4].

En tandem avec Pascal Bonnetain, elle est chargée du projet Sport et Éducation populaire dans la campagne de Vincent Peillon pour la primaire citoyenne de 2017. Elle est également membre de son comité politique[5].

Voir aussiModifier