Ouvrir le menu principal

Une histoire de fou (film)

film sorti en 2015
Une histoire de fou
Réalisation Robert Guédiguian
Scénario Robert Guédiguian
Gilles Taurand
Acteurs principaux
Sociétés de production Agat Films
Canal+
France Télévisions
Ciné+
France 3 Cinéma
Alvy Productions
La Banque postale Image 7
Indéfilms 3
SofiTVciné 2
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame
Film historique
Durée 134 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Une histoire de fou est un film français réalisé par Robert Guédiguian, sorti en 2015. Il est tiré du livre de José Antonio Gurriarán, La Bombe[1].

SynopsisModifier

Le film traite des conséquences du génocide arménien, d'abord avec l'Opération Némésis des années 1920, notamment l'assassinat de Talaat Pacha en Allemagne, ensuite avec le terrorisme des années 1972-1986 (Armée secrète arménienne de libération de l'Arménie ou Commandos des justiciers du génocide arménien), principalement à partir du Liban.

Aram, un jeune homme d'origine arménienne, veut mettre fin aux soixante ans d'action ou d'inaction non-violente de la communauté arménienne, et particulièrement de sa famille. L'organisation à laquelle il appartient, à Marseille, le forme à réaliser un premier attentat à Paris contre l'ambassadeur de Turquie. Dans cette attaque meurtrière, un cycliste français est gravement blessé. Cette victime collatérale va l'obséder durablement.

Puis Aram part pour Beyrouth et s'engage dans un groupe armé, dont les objectifs sont de faire reconnaître le génocide arménien par des attentats contre les intérêts turcs, avec victimes civiles innocentes, dont l'attentat de l'aéroport d'Orly (1983). Il rencontre l'amour avec une jeune terroriste du même groupe. Mais il commence à douter de l'efficacité de cette violence aveugle.

Le film est inspiré de l'histoire de José Antonio Gurriarán, journaliste espagnol, accidentellement blessé au cours d'un attentat à Madrid commis par l'ASALA en 1981[2] dans la nuit du 29 décembre 1980[3]. Après cette attaque, il rencontre et interroge le chef de l'ASALA au Liban, et relate son histoire dans un livre autobiographique intitulé La Bombe, publié en 1982[4].

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

  • Ariane Ascaride : Anouch
  • Syrus Shahidi : Aram, le fils d'Anouch et Hovannes
  • Grégoire Leprince-Ringuet : Gilles
  • Simon Abkarian : Hovannes, le mari d'Anouch, épicier
  • Robinson Stévenin : Soghomon Tehlirian
  • Razane Jammal : Anahit, l'amie combattante de Aram
  • Rodney El Haddad : Vrej, le chef du commando
  • Lola Naymark : Valérie, la petite amie de Gilles
  • Amir El Kacem : Vahé, l'ami d'Aram
  • Siro Fazlian : Arsinée Sarkissian, la mère d'Anouch
  • Serge Avédikian : Armenak
  • Jürgen Zwingel : le président du tribunal berlinois
  • Jurgen Genuit : le docteur Lepsius
  • Wolfgang Pissors : l'avocat Werthauer
  • Gerald Papasian : le leader arménien
  • Hrayr Kalemkerian : Haig
  • Alain Lenglet : le père de Gilles
  • Sylvie Degryse : la mère de Gilles
  • Yann Trégouët : le policier de la DST
  • Pierre Banderet : l'envoyé du ministre
  • Patrick Bonnel : l'Arménien marseillais
  • Adrien Jolivet : le journaliste français à Berlin
  • Paulo Dos Santos : l'ambassadeur turc
  • Maria Pitarresi : Gayane
  • Christophe Demerdjian : Simon
  • Francis Boulme : Talaat Pacha
  • Christian Benedetti : le beau-père
  • Catherine Fourty : la belle-mère
  • Jeremias Nussbaum : journaliste allemand
  • Matthias-Leonhard Lang : le président des jurés
  • Sarkis Atechian : Arménien 1
  • Armen Catanasian : Arménien 2
  • Ghassan Salhab : Barsam
  • Omar Mikati : Narguiz
  • Sarkis Donikian : Prêtre
  • Bertrand Lacy : Chirurgien
  • Corinne Debeaux : la cliente
  • Pauline Leprince-Ringuet : jeune Arménienne
  • Rosy Kuftedjian : combattante arménienne
  • Étienne Seukunian : combattant arménien
  • Mathieu Naert : avocat adjoint

DistinctionModifier

Autour du filmModifier

Notes et référencesModifier

  1. Anne Dastakian, « Une véritable "histoire de fou" », sur marianne.net, (consulté le 6 février 2016)
  2. (es) Ángeles García, « José Antonio Gurriarán, el periodista herido en un atentado armenio: "Me he salvado porque me he negado a morir" », sur elpais.com, (consulté le 6 février 2016)
  3. Stéphane/armenews, « Poignant témoignage de José Antonio Gurriarán », sur armenews.com, (consulté le 6 février 2016)
  4. « 'Don't Tell Me the Boy Was Mad' ('Une Histoire de fou'): Cannes Review », sur The Hollywood Reporter
  5. « LUMIERE : Film: Une histoire de fou », sur lumiere.obs.coe.int (consulté le 19 janvier 2017)
  6. JP, « Une Histoire de fou (2015)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 19 janvier 2017)
  7. « Robert Guédiguian : Beyrouth et son « Histoire de fou » ! / CollectifVAN.org », sur www.collectifvan.org (consulté le 19 janvier 2017)
  8. AlloCine, « Les secrets de tournage du film Une Histoire de Fou » (consulté le 19 janvier 2017)
  9. « Robert Guédiguian tourne Une histoire de fou », sur Cineuropa - le meilleur du cinéma européen (consulté le 19 janvier 2017)

Liens externesModifier