Uí Cheinnselaigh

Les Uí Cheinnselaigh ou Uí Cheinnsealaigh sont une dynastie de rois du Leinster dont le nom signifie en irlandais petit-fils de Cennsalach.


HistoireModifier

Uí Cheinnselaig tiraient leur origine du roi mythique de Laigin Énnae Cennsalach (436-441), contemporain et adversaire du fameux Ard ri Érenn Niall Noigiallach.

Énna est considéré dans les généalogies irlandaises comme un fils de Labraid Laídech et le petit-fils et successeur de Bressal Bélach mac Fiachu Ba hAiccíd, premier souverain mythique de Laigin[1]. Labraid Laídech était également l'oncle de Dúnlaing mac Énna Nia, l’éponyme de la dynastie rivale des Uí Dúnlainge.

Les premières mentions des Uí Cheinnselaigh concernent la région de Rathvilly (Comté de Carlow) . Toutefois le centre historique de leur pouvoir se situait plus dans le sud-est du Leinster autour de Ferns, (Comté de Wexford ) , site du monastère fondé par Saint Aidan ou S Máedóc (mort en 626/ 632).

Dans un premier temps jusqu’au règne de Áed mac Colggen (tué en 738) la fonction de roi de Laigin alterna entre les Uí Cheinnselaig et les Uí Dúnlainge, puis les Uí Dúnlainge devinrent prédominant et le titre royal fut monopolisé par leurs trois clans : les Uí Dúnchada, Uí Fáeláin et Uí Muiredaig.

Pendant ce temps la dynastie des Uí Cheinnselaigh continua d’exister dans une semi obscurité jusqu’à ce que Diarmait mac Mail na mBo s’empare de la dignité de roi de Laigin en 1042. Les descendants directs de son fils Murchad mac Diarmata les Mac Murchada anglicisé en Mac Murrough conservèrent le titre jusqu’à la mort de Diarmait Mac Murrough en 1171 lorsqu’il passa au baron anglo-normand Richard FitzGilbert de Clare

Une branche cadette des Mac Murrough les Mac Murrough- Kavanagh s’opposèrent en quasi permanence aux envahisseurs et réussirent à maintenir partiellement leur pouvoir jusqu’au début du XVIIe siècle.

Les principaux rois issus de la dynastie des Uí Cheinnselaig sont :

Généalogie Uí CheinnselaighModifier

Enna († 1126) m. Donnchada m. Murchada m. Diarmata m. Donnchada qui fuit Mael na m-bo m. Diarmata m. Domnaill m. Cellaig m. Cinaida m. Capre m. Diarmata m. Rudgaile m. Aeda m. Onchon m. Faelchon Taulchatait m. Faelain m. Silain m. Eogain Caech m. NathI m. Crimthaind m. Ennai Ceinnselaig m. Labrada m. Bresail Bélaig m. Fiach Ba Aiccid m. Cathair Mair.

Notes et référencesModifier

  1. mort en 435 selon les Annales des quatre maîtres: AM 435.2


SourcesModifier

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Uí Ceinnselaig » (voir la liste des auteurs), édition du .
  • (en) Francis John Byrne Irish Kings and High Kings: "Kings of Leinster": Genealogical Tables, pages 288-290, Dublin, réédition (2001) (ISBN 1851821961).
  • (en) Gearóid Mac Niocaill, Ireland before Vikings, Dublin, Gill & Macmillan, , p. 83 Fig. n°12. Early rulers of the Ui Ceinnselaigh & p.128 Fig. n°22 Rulers of Ui Ceinnselaigh in the eighth century

Voir aussiModifier