Les Laigin, dont l'orthographe moderne est Laighin, sont un groupe de population de l'ancienne Irlande. Ils donnèrent leur nom à la province de Leinster, qui à l'époque médiévale était connue sous le nom vieil irlandais de Cóiced Laigen, qui signifie « cinquième de Laigin » (irlandais moderne Cúige Laighean). Leur territoire était localisé dans le sud est de l'Irlande on estime qu'il s'étendait de Shannon à la Boyne[1].

ÉtymologieModifier

Laigin est un nom pluriel, indiquant un ethnonyme plus qu'un terme géographiique[2],mais dans le système irlandais de désignation des territoires les régions avaient tendance à être nommée d'après une figure d'ancêtre éponyme, même lorsque la dynastie régnante n'avait aucun lien avec ce personnage[3]. L'origine de leur nom est incertaine même s'il est traditionnellement admis qu'il rédive du mot irlandais láigen, signifiant 'une lancer'[1]. Les premiers textes utilisent indifféremment les noms Laigen et Gaileoin[4].

OriginesModifier

Les Laigin proclamaient être les descendants de Labraid Loingsech. Les historiens contemporains envisagent, en s'appuyant sur les traditions irlandaises et les noms de lieux liés, que les Laigin étaient un groupe d'envahisseurs originaires de Gaule ou de Bretagne, qui étaient arrivés vers le VIe siècle av. J.-C., et qui furent ultérieurement incorporés dans les schéma généalogiques médiévaux qui faisaient de tous les lignées régnantes de l'Irlande primitive des descendants de Míl Espáine. Les noms de lieux suggèrent aussi leur présence dans le nord du Munster et dans le Connacht[2].

Peuples et dynasties liésModifier

Les poèmes archaïques inclus dans les généalogies médiévales distingent trois groupes distincts de Laigin : les Laigin proprement dits, les Gaileóin, et les Fir Domnann. Le dernier semble être lié au Dumnonii de Bretagne insulaire[1],[5].

Parmi les dynasties qui revendiquaient être issues des Laigin se trouvent entre autres: les Uí Failge, Uí Bairrche, Uí Dúnlainge, Uí Cheinnselaigh, Uí Garrchon, et les Uí Máil[1].

Dans la littérature médiévaleModifier

Dans les récits légendaire du Cycle d'Ulster, le roi des Connachta, Ailill Mac Máta, est dit réputé être issu des Laigin. Ce qui selon Francis John Byrne serait l'indice d'une possible domination initiale de la province de Connacht par des peuples liés aux Laigin, comme les Fir Domnann et les Gamanrad.


Articles liésModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) S.J. Connolly, Oxford Companion to Irish History, Oxford University Press, 2007.
  2. a et b (en) Francis John Byrne Irish Kings and High-Kings, Londres, Batsford, 1973
  3. Seán Duffy, Brian Boru and the Battle of Clontarf, Gill & Macmillan, 2014
  4. (en) John T. Koch, Celtic culture : a historical encyclopedia, vol. 1-4, p. 1079.
  5. Dáibhí Ó Cróinín, « Ireland, 400-800 », dans A New History of Ireland, vol. 1, Dáibhí Ó Cróinín, , p. 182-234.

SourcesModifier

Lien externeModifier