Ouvrir le menu principal

Tsuki no wa no misasagi (月輪陵) est le nom d'un mausolée situé dans l'arrondissement de Higashiyama-ku à Kyoto, utilisé par des générations successives de la Maison impériale du Japon[1].

Les tombes elles-mêmes se trouvent au Sennyū-ji, temple bouddhiste héréditaire ou bodaiji de la famille impériale[2].

Sépultures notablesModifier

Époque de KamakuraModifier

Époque d'EdoModifier

L'Agence impériale maintient Tsuki no wa no misasagi comme le lieu de consécration et de vénération de plusieurs empereurs de l'époque d'Edo.

C'est par ailleurs le misasagi officiel du prince Masahito, au nom posthume de Yōkwōin daijō-tennō, fils ainé de l'empereur Ōgimachi et père de l'empereur Go-Yōzei[5].

Deux autres empereurs de l'époque d'Edo sont également consacrés à Nochi no Tsukinowa no misasagi (後月輪陵?) et le dernier empereur de l' d'Edo est consacré à Nochi no Tsukinowa no Higashiyama no misasagi (後月輪東山陵?)[4] en forme de kofun. Ce complexe funéraire impérial sert aussi de dernier lieu de repos à deux impératrices douairières.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Ponsonby-Fane, Richard. (1959). The Imperial House of Japan, pp.  418-424.
  2. Hall, John Whitney et al. (1991). The Cambridge History of Japan: Early modern Japan, p. 383.
  3. a et b Ponsonby-Fane, Imperial House, p. 422; Sennyū-ji: Imperial mausoleum.
  4. a b c d e f g h i j k l m n et o Ponsonby-Fane, Imperial House, p. 423.
  5. Ponsonby-Fane, p. 424.
  6. Ponsonby-Fane, Imperial House, p. 333-334.
  7. Ponsonby-Fane, Imperial House, p. 335.

Source de la traductionModifier