Ouvrir le menu principal

Tshopo (province)

Province de la République démocratique du Congo
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tshopo.

Province de la Tshopo
Tshopo (province)
Localisation de la Tshopo à l'intérieur de la république démocratique du Congo
Administration
Pays Drapeau de la république démocratique du Congo République démocratique du Congo
Statut politique Province
Chef-lieu Kisangani
Plus grande ville Kisangani
Sénat 4 sièges
Gouverneur Louis-Marie Walle LUFUNGULA
ISO 3166-2 CD-TO
Fuseau horaire UTC+2
Démographie
Population 2 614 630 hab. (2006)
Densité 13 hab./km2
Rang 11e
Langue(s) Officielle : français
Nationale(s) : kiswahili, lingala
Géographie
Coordonnées 0° 31′ 00″ nord, 25° 11′ 59″ est
Superficie 199 567 km2
Rang 1er
Liens
Site web https://latshopo.com
Sources
Communes et territoires - Villes - Provinces
Village à côté de la plage de Tshopo

La province de la Tshopo est depuis 2015 une des 26 provinces que compte la république démocratique du Congo à la suite de l'éclatement de la Province orientale[1].

La province de la Tshopo est divisée en six territoires et englobe la ville de Kisangani.

Sommaire

GéographieModifier

Située au centre du pays, elle est limitrophe de 8 provinces congolaises.

Provinces limitrophes de la Tshopo
Mongala Bas-Uele Haut-Uele
Tshuapa   Ituri
Sankuru Maniema Nord-Kivu

Climat et végétationModifier

HydrographieModifier

Ressources naturellesModifier

Faune et floreModifier

ReliefModifier

HistoireModifier

ChronologieModifier

1959

  • 29 octobre : répression sanglante à Kisangani dans la commune Mangobo suite à une interruption brutale d'une réunion des militants du Mouvement National Congolais (MNC)tenue au Cercle d’État.

1960

1961

  • 15 février : dix parlementaires sont sauvagement abattus à la Prison d'Osio alors qu'ils tentaient de persuader la population à s'opposer au Gouvernement Gizenga

1964

  • 24 novembre : mort de plusieurs dizaines de milliers des ressortissants de la Tshopo suite à l'opération humanitaire Ommegang. Cette opération a été lancée par l'Armée nationale congolaise avec l'appui de la Belgique et des États-Unis pour libérer la ville de Kisangani (Stanleyville).

Situation politique et administrativeModifier

Division administrativeModifier

TerritoiresModifier

PopulationModifier

Situation démographiqueModifier

ReligionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier