Ouvrir le menu principal

Triple 9

film de John Hillcoat sorti en 2016
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 999 (homonymie).
Triple 9
Réalisation John Hillcoat
Scénario Matt Cook
Acteurs principaux
Sociétés de production Worldview Entertainment
Sierra Pictures
Anonymous Content
MadRiver Pictures
SureFire Capital
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre policier
Durée 115 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Triple 9 est un film policier américain réalisé par John Hillcoat, sorti en 2016.

SynopsisModifier

Michael Atwood et Jorge Rodriguez sont deux flics ripoux. Ils travaillent principalement pour la mafia russo-israélienne, dirigée d'une main de fer par Irina Vlaslov. Avec leurs complices, ils comptent détourner l'attention d'un cambriolage qu'ils veulent commettre en tuant l'un d'entre eux.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Triple 9
  • Titre français : Triple 9
  • Réalisation : John Hillcoat
  • Scénario : Matt Cook
  • Direction artistique : Tim Grimes
  • Décors : Jacqueline Jacobson Scarfo
  • Costumes : Margot Wilson
  • Photographie : Nicolas Karakatsanis
  • Montage : Dylan Tichenor
  • Musique : Bobby Krlic, Atticus Ross, Leopold Ross et Claudia Sarne
  • Production : Marc Butan, Bard Dorros, John Hillcoat, Anthony Katagas, Keith Redmon et Christopher Woodrow
  • Sociétés de production : Worldview Entertainment, Sierra Pictures, Anonymous Content, MadRiver Pictures et SureFire Capital
  • Sociétés de distribution : Open Road Films (États-Unis), Mars Distribution (France)
  • Pays d’origine :   États-Unis
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur - 2,35:1 - son Dolby numérique
  • Genre : policier
  • Durée : 115 minutes
  • Dates de sortie :
  • Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement en France[1]

DistributionModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[2] et Doublage Séries Database[3]; version québécoise (VQ) sur Doublage.qc.ca[4]

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

Le code « triple 9 » (ou 999) est une alerte lancée en cas d'extrême urgence quand un policier est touché lors d'une fusillade. Toutes les forces de l'ordre des environs doivent alors cesser leur activité pour prêter main-forte aux policiers en difficulté jusqu'à ce que le problème soit résolu. Un ami du scénariste Matt Cook, travaillant dans la brigade des stupéfiants, lui a parlé de ce code alors qu'ils voyageaient ensemble entre Phoenix et Las Vegas. C'est ainsi que l'idée de scénario est née[5]. Pour ne pas réutiliser les archétypes de la mafia au cinéma (italo-américaine, irlandaise, les cartels mexicains…), Matt Cook souhaite quelque chose d'inédit. Il découvre que de nombreux Russo-israéliens sont détenus pour divers crimes : « Ces gens-là sont milliardaires mais ne sont pas très connus. On a aussi appris que les organisations criminelles russo-israéliennes sont en général dirigées par une seule personne. Les chefs sont des personnages quasi mythiques, un peu comme Keyser Söze dans Usual Suspects »[5].

En 2010, le script est classé dans la Black List des meilleurs scripts en attente de production[6]. John Hillcoat confirme sa participation comme réalisateur en mai 2012[7].

Distribution des rôlesModifier

Pour le rôle de Chris Allen, Shia LaBeouf et Charlie Hunnam ont été pressentis. Le premier avait déjà tourné sous la direction de John Hillcoat dans Des hommes sans loi[5]. Le rôle reviendra finalement à Casey Affleck.

Cate Blanchett devait à l'origine incarner Irina Vlaslov, mais elle est finalement remplacée par Kate Winslet, alors qu'Anthony Mackie a remplacé Michael B. Jordan. Au départ du projet, les noms de Christoph Waltz, Chris Pine et Jeff Bridges ont été cités. La plupart ont dû refuser en raison d'emplois du temps incompatibles[5].

Woody Harrelson et Chiwetel Ejiofor se retrouvent 7 ans plus tard après 2012 en 2009. Gal Gadot et Luis Pinto Jr. se retrouvent 5 ans plus tard après Fast and Furious 5 en 2011.

TournageModifier

Le film devait initialement se situer à Los Angeles mais, pour une question de budget, la production a dû trouver un autre endroit permettant de bénéficier de crédits d'impôts[8]. Le tournage a donc eu lieu dans l'État de Géorgie, notamment à Atlanta, Decatur et Buckhead[9].

MusiqueModifier

Triple 9
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale de Bobby Krlic, Atticus Ross, Leopold Ross et Claudia Sarne
Sortie [10]
Genre musique de film
Label CAS Admin Ltd
Liste des titres

Toutes les chansons sont écrites et composées par Bobby Krlic, Atticus Ross, Leopold Ross et Claudia Sarne.

No Titre Durée
1. Ticking Glock 6:29
2. The Drop 2:07
3. Eleven Fifty Nine 6:22
4. The Butcher’s Shop 4:46
5. What Happens Now 2:06
6. War Porn 2:36
7. Conversating 1:19
8. Jeffrey’s Nightcrawl (interprété par Bobby Krlic) 4:11
9. Some Hope 1:51
10. Heist #2 3:50
11. Michael’s Death 2:21
12. Probably a Robbery 2:28
13. Mysteron 3:44
14. Pigs (Atticus Ross Remix) (interprété par Cypress Hill) 6:45

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

Sur l'agrégateur américain Rotten Tomatoes, le film n'obtient que 53% d'opinions favorables, pour 133 avis recensés[11]. Sur Metacritic, il décroche une moyenne de 52/100, pour 41 critiques[12].

Sur le site français Allociné, Triple 9 obtient une note moyenne de 3,7/5, pour 23 titres de presse compilés[13]. Du côté des avis positifs, on peut notamment lire dans L'Obs : « Excellent scénario de Matt Cook, superbement mis en scène par John Hillcoat, qui suit plusieurs intrigues à la fois sans jamais perdre le fil »[13]. Dans Le Point, Phalène de La Valette écrit notamment que « le réalisateur de La Route revient avec un film de braquage particulièrement audacieux et prouve qu'il est encore possible de réinventer le policier »[13]. Éric Libiot de Studio Ciné Live décrit quant à lui le film comme « un polar noir, truffé à la testostérone, qui fonctionne grâce à une mise en scène efficace » même s'il « pâtit de quelques faiblesses »[13].

Du côté des critiques négatives, Thomas Sotinel écrit dans Le Monde : « Le désordre, l'enchevêtrement des lignes de front seraient le sujet du film si le spectacle ne finissait par l'emporter. Reste l'apparition de Kate Winslet en Lady Macbeth de la mafia russo-israélienne »[13]. Rose Piccini de Cinemateaser souligne, quant à elle, la faiblesse de la narration[13].

Box-officeModifier

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
  États-Unis
  Canada
12 639 297 $[14] [15] 7[15]
  France 288 440 entrées[16] 7
  Mondial 23 119 442 $[17] - -

Notes et référencesModifier

  1. http://www.cnc.fr/web/fr/rechercher-une-oeuvre/-/visa/144041
  2. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage, (consulté le 10 avril 2016) [m-à-j].
  3. « Fiche du doublage français du film », sur Doublage Séries Database (consulté le 14 février 2017)
  4. « Fiche du doublage québécois du film », sur Doublage.qc.ca (consulté le 9 avril 2016)
  5. a b c et d Secrets de tournage - Allociné
  6. (en) Jeff Sneider, « Annapurna Pictures To Finance John Hillcoat's Cop Drama 'Triple Nine'; Could It Be His Next Film? », (consulté le 7 février 2014)
  7. (en) Edward Davis, « John Hillcoat Confirms 'Triple Nine' Is Next; Shia LaBeouf Attached, Nick Cave Likely Writing Score », indiewire.com,‎ (lire en ligne)
  8. Gérard Delorme, « Interview Express - John Hillcoat », Première n°469,‎ , p. 19
  9. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  10. (en) « Triple 9 (Original Motion Picture Soundtrack) », sur iTunes (consulté le 20 mars 2016)
  11. (en) Triple 9 - Rotten Tomatoes
  12. (en) Triple 9 reviews - Metacritic
  13. a b c d e et f Critiques presse - Allociné
  14. (en) « Triple 9 », sur Box Office Mojo (consulté le 1er avril 2016)
  15. a et b (en) « Triple 9 - weekly », sur Box Office Mojo (consulté le 1er avril 2016)
  16. « Triple 9 », sur JP box-office.com (consulté le 1er avril 2016)
  17. http://www.boxofficemojo.com/movies/?page=intl&id=triplenine.htm

Liens externesModifier