Ouvrir le menu principal
Tour de Pologne 2005
Généralités
Course
62e Tour de Pologne
Compétition
Étapes
8
Date
Distance
1 245,6 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur sprinteur
Meilleure équipe

La 62e édition du Tour de Pologne a eu lieu du 12 au . Il s'agissait de la 24e épreuve de l'UCI ProTour 2005. Le Luxembourgeois Kim Kirchen (Fassa Bortolo), vainqueur de la septième étape, a remporté l'épreuve.

L'introduction de cette course dans le calendrier du ProTour a permis d'attirer des coureurs cyclistes de renommée internationale.

Sommaire

Équipes engagéesModifier

N. Code Équipe
1-8 LPR   Phonak
11-18 DVL   Davitamon-Lotto
21-28 RAB   Rabobank
31-37 CSC   CSC
41-48 SDV   Saunier Duval-Prodir
51-58 FAS   Fassa Bortolo
61-66 C.A   Crédit agricole
71-77 LSW   Liberty Seguros-Würth
81-88 DSC   Discovery Channel
91-98 TMO   T-Mobile
101-108 COF   Cofidis
N. Code Équipe
111-118 GST   Gerolsteiner
121-128 LIQ   Liquigas-Bianchi
131-138 QST   Quick Step-Innergetic
141-145 IBB   Illes Balears-Banesto
151-158 LAM   Lampre-Caffita
161-168 BTL   Bouygues Telecom
171-178 SDM   Domina Vacanze
181-188 FDJ   La Française des jeux
192-198 EUS   Euskaltel-Euskadi
201-208 MIC   Miche
211-218 INT   Intel-Action

Parcours et étapesModifier

Classements finalsModifier

Évolution des classementsModifier

Étape
(Vainqueur)
Classement général Classement de la montagne Classement par points Classement sprints Classement par équipes
1re étape
(Baden Cooke)
Baden Cooke Bartosz Huzarski Baden Cooke Robert Förster Domina Vacanze
2e étape
(Daniele Bennati)
Luca Paolini Luca Paolini
3e étape
(Jaan Kirsipuu)
Phonak
4e étape
(Daniele Bennati)
Quick Step-Innergetic
5e étape
(Fabian Wegmann)
Johan Vansummeren Rabobank
6e étape
(Pieter Weening)
Pieter Weening Bartosz Huzarski Jaroslaw Zarebski
7e étape
(Kim Kirchen)
Kim Kirchen Kim Kirchen
8e étape
(Thomas Dekker)
Classements finals Kim Kirchen Bartosz Huzarski Kim Kirchen Robert Förster Rabobank

Notes et référencesModifier

  1. En décembre 2015, Michael Boogerd qui a reconnu s'être dopé, perd le bénéfice de tous ses résultats acquis entre 2005 et 2007 (« Michael Boogerd est suspendu deux ans et perd les victoires acquises entre 2005 et 2007 », sur lequipe.fr, (consulté le 9 janvier 2016))

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :