Ouvrir le menu principal
Tour de Lombardie 2012
Généralités
Course
106e Tour de Lombardie
Compétition
Date
Distance
251 km
Pays
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Équipes
25Voir et modifier les données sur Wikidata
Coureurs au départ
197
Coureurs à l'arrivée
54
Vitesse moyenne
38,0 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième

Le 106e Tour de Lombardie se déroule le samedi . La classique a été déplacée deux semaines plus tôt comparativement aux éditions précédentes[1]. Il s'agit de la 28e et avant-dernière épreuve de l'UCI World Tour 2012. La victoire est conquise par Joaquim Rodríguez (Katusha)[2].

Sommaire

PrésentationModifier

ParcoursModifier

La course se déroule sur 251 kilomètres et le départ se donne à Bergame. Le "Mur de Sormano" fait son retour après 50 ans d'absence, il s'agit d'une ascension très raide située au haut du « Colma di Sormano », un prolongement de la montée qui était évité depuis 1962. Les deux derniers kilomètres ajoutés au « Colma di Sormano » ont une pente moyenne de 15 % avec passages à plus de 25 %[3]. Le sommet du col est situé au kilomètre 168. Par la suite, les coureurs franchissent le Madonna del Ghisallo au kilomètre 204 et enfin, le Villa Vergano dont le sommet pointe à 10 kilomètres de l'arrivée. Les coureurs descendent ensuite vers la ligne située à Lecco[4].

ÉquipesModifier

L'organisateur RCS Sport a communiqué la liste des équipes invitées le [5]. 25 équipes participent à ce Tour de Lombardie - 18 ProTeams et 7 équipes continentales professionnelles :

UCI ProTeams
Nom de l'équipe Pays Code
AG2R La Mondiale   France ALM
Astana   Kazakhstan AST
BMC Racing   États-Unis BMC
Euskaltel-Euskadi   Espagne EUS
FDJ-BigMat   France FDJ
Garmin-Sharp   États-Unis GRS
Katusha   Russie KAT
Lampre-ISD   Italie LAM
Liquigas-Cannondale   Italie LIQ
Lotto-Belisol   Belgique LTB
Movistar   Espagne MOV
Omega Pharma-Quick Step   Belgique OPQ
Orica-GreenEDGE   Australie OGE
Rabobank   Pays-Bas RAB
RadioShack-Nissan   Luxembourg RNT
Saxo Bank-Tinkoff Bank   Danemark STB
Sky   Royaume-Uni SKY
Vacansoleil-DCM   Pays-Bas VCD
Équipes invitées
Nom de l'équipe Pays Code
Acqua & Sapone   Italie ASA
Androni Giocattoli-Venezuela   Italie AND
Argos-Shimano   Pays-Bas ARG
Colnago-CSF Inox   Irlande COG
Colombia-Coldeportes   Colombie COL
Farnese Vini-Selle Italia   Royaume-Uni FAR
Utensilnord Named   Irlande UNA

FavorisModifier

Le vainqueur de l'édition précédente, Oliver Zaugg (RadioShack-Nissan), fait figure d'outsider. Philippe Gilbert (BMC Racing), ayant remporté le Championnat du Monde une semaine auparavant, fait figure de favori, tout comme les Espagnols Alberto Contador (Saxo Bank-Tinkoff Bank) et Joaquim Rodríguez (Katusha) qui montèrent sur le podium du Tour d'Espagne 2012. La motivation sera d'autant plus grande pour Rodríguez, lui qui entame la course au deuxième rang du classement World Tour, à 9 points de Bradley Wiggins (Sky). Les Italiens Vincenzo Nibali (Liquigas-Cannondale), Damiano Cunego (Lampre-ISD) et Domenico Pozzovivo (Colnago-CSF Inox), le Canadien Ryder Hesjedal (Garmin-Sharp) et le Belge Greg Van Avermaet (BMC Racing) sont également à prendre au sérieux.

Récit de la courseModifier

La course se déroule sous la pluie quasiment de bout en bout. La température oscille autour de 10-12 degrés Celsius, et sur 197 partants, seulement 54 terminent l'épreuve[6]. Le parcours glissant est fatal à plusieurs coureurs, dont le récent champion du monde Philippe Gilbert (BMC Racing) qui tombe et abandonne à 80 km de la ligne d'arrivée. Sa chute a lieu lors de la descente suivant le Mur de Sormano.

Plusieurs attaques individuelles sont tentées mais n'aboutissent à rien, dont une par Rui Costa (Movistar) et une autre par Kevin De Weert (Omega Pharma-Quick Step), qui s'étale sur le bitume détrempé en tentant de négocier une courbe[7]. À 10 km de l'arrivée, Joaquim Rodríguez (Katusha) passe à l'attaque sur les pentes les plus sévères de la dernière difficulté du parcours afin de prendre une dizaine de secondes sur un petit groupe composé notamment d'Alberto Contador (Saxo Bank-Tinkoff Bank) et de Rigoberto Urán (Sky). Il parvient à conserver son avance dans la descente et sur les derniers kilomètres menant à Lecco.

Rodríguez franchit la ligne d'arrivée sous une pluie battante reléguant à une poignée de secondes le groupe de poursuivants réglé par Samuel Sánchez (Euskaltel-Euskadi).

Il devient ainsi le premier Espagnol à remporter la classique italienne. Il prend également la tête du classement UCI World Tour 2012 en dépassant Bradley Wiggins (Sky), et s'assure de terminer premier en fin de saison[8].

Classement finalModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « 2012 : Changement de date », sur eurosport.fr (consulté le 17 août 2012)
  2. Alexandre Mignot, « http://www.cyclismactu.net/news-tour-de-lombardie-purito-triomphe-sous-le-deluge-27950.html », sur cyclismactu.net, (consulté le 30 septembre 2012)
  3. (en) « Muro di Sormano returns to Tour of Lombardy route », sur cyclingnews.com, (consulté le 28 septembre 2012)
  4. « Altimetria Il Lombardia 2012 », sur gazzetta.it (consulté le 28 septembre 2012)
  5. « Tirreno, MSR et Lombardie : toutes les wild cards », sur cyclismactu.fr,
  6. (it) « Il Lombardia order of arrival », sur www.gazzetta.it, (consulté le 1er octobre 2012)
  7. Alexandre Mignot, « Purito triomphe sous le déluge », sur Cyclismactu, (consulté le 1er octobre 2012)
  8. « Lombardie : Rodriguez s'impose, abandon de Gilbert », sur rtbf.be,

Liens externesModifier