Tour d'Italie 1959

course cycliste

La 42e édition du Tour d'Italie s'est élancée de Milan le et est arrivée à Milan le 7 juin. Ce Giro a été remporté par le Luxembourgeois Charly Gaul. Il devance au général le Français Jacques Anquetil, vainqueur de deux étapes et porteur du maillot rose 7 jours et Diego Ronchini.

Tour d'Italie 1959
Image dans Infobox.
Jacques Anquetil (n°71) et Charly Gaul (n°44) dans la 4e étape du Tour d'Italie 1959.
Généralités
Course
42e Tour d'Italie
Étapes
22
Date
Distance
3 657 km
Pays traversé(s)
Lieu de départ
Lieu d'arrivée
Coureurs au départ
130
Coureurs à l'arrivée
86
Vitesse moyenne
35,909 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Meilleur grimpeur
Meilleure équipe

Résumé de la courseModifier

L’édition 1959 accueillit une participation étrangère de grande qualité, tandis que les coureurs italiens échouaient à répondre aux attentes et essuyaient une débâcle. Pour la première fois, le maillot rose fut porté par des coureurs étrangers de la première à la dernière étape. Les Italiens ne remportèrent que neuf étapes. Charly Gaul et Jacques Anquetil portèrent la Maglia Rosa successivement, puis le Luxembourgeois réalisa une prouesse dans l’étape Aoste-Courmayeur, franchissant la ligne d’arrivée avec près de dix minutes d’avance sur Anquetil au bout de 296 km d’efforts[1]. Diego Ronchini les suivait sur le podium.

L'exploit de Charly Gaul l'avant dernier jourModifier

L’édition 1959 accueillit une participation étrangère de grande qualité : Rik Van Looy, Gaul, et surtout Anquetil, pour qui le patron de la course Torriani avait dessiné un Giro avec quatre contre-la-montre. Même si le parcours ne lui était pas vraiment favorable, Gaul réalisa une prouesse dans l’étape Aoste-Courmayeur, l’étape que tout le monde attendait, l’étape du Monte Bianco, où il se consacra “Ange de la montagne”. Gaul, extravagant et peu enclin aux relations publiques qui faisaient partie des devoirs d’un champion, se retrouva ce jour-là dans un début de bagarre avec des mécaniciens, journalistes, simples passants et supporters et refusa de signer des autographes. Durant l’étape, il avait d’abord grimpé le Col du Grand-Saint-Bernard puis la Forclaz et le Petit Saint Bernard, signant l’une des plus grandes victoires de l’histoire du cyclisme au bout des 296 kilomètres de cette étape interminable. Quand tout le monde pensait qu’il avait course perdue, à seulement 50 kilomètres de l’arrivée, il trouva un second souffle pour s’imposer en solitaire à Courmayeur. Il s’empara du maillot rose à l’arrivée et se présenta en vainqueur le lendemain au Vigorelli à Milan. Il tenait sa revanche après avoir perdu le Giro 1957 en raisons de difficultés gastriques en pleine course.

Équipes participantesModifier

N. Code Équipe
1-10 IGN   Ignis
11-20 ATA   Atala
21-30 BIA   Bianchi
31-40 CAR   Carpano
41-50 EMI   Emi
51-60 FAE   Faema-Guerra
61-70 GHI   Ghigi
N. Code Équipe
71-80 SRP   Leroux Helyett
81-90 LEG   Legnano
91-100 MOL   Molteni
101-110 SNP   San Pellegrino
111-120 TOR   Torpado
121-130 TRI   Coppi Tricofilina

Classement généralModifier

Classement général final
1.   Charly Gaul 101 h 50 min 26 s
2.   Jacques Anquetil à 6 min 12 s
3.   Diego Ronchini à 6 min 16 s
4.   Rik Van Looy à 7 min 17 s
5.   Imerio Massignan à 7 min 31 s
6.   Miguel Poblet à 10 min 21 s
7.   Graziano Battistini à 10 min 47 s
8.   Guido Carlesi à 13 min 35 s
9.   Ernesto Bono à 13 min 36 s
10.   Gastone Nencini à 13 min 49 s
130 partants, 86 classés

ÉtapesModifier

Étape Date Villes étapes km Vainqueur d'étape Leader du classement général
1re étape 16 mai MilanSalsomaggiore Terme 135   Rik Van Looy   Rik Van Looy
2e étape 17 mai Salsomaggiore Terme - Salsomaggiore Terme 22 (CLM)   Jacques Anquetil   Jacques Anquetil
3e étape 18 mai Salsomaggiore Terme - Abetone 180   Charly Gaul   Charly Gaul
4e étape 19 mai Abetone - Arezzo 178   Armando Pellegrini   Charly Gaul
5e étape 20 mai Arezzo - Rome 243   Rik Van Looy   Charly Gaul
6e étape 21 mai RomeNaples 213   Miguel Poblet   Charly Gaul
7e étape 22 mai Naples - Vésuve 8 (CLM)   Charly Gaul   Charly Gaul
8e étape 23 mai Ischia - Ischia 31 (CLM)   Antonino Catalano   Charly Gaul
9e étape 24 mai NaplesVasto 206   Gastone Nencini   Charly Gaul
10e étape 25 mai Vasto - Teramo 148   Rino Benedetti   Charly Gaul
11e étape 26 mai Ascoli PicenoRimini 245   Rik Van Looy   Charly Gaul
12e étape 27 mai Rimini - Saint-Marin 141   Nino Defilippis   Charly Gaul
13e étape 29 mai Rimini - Vérone 233   Miguel Poblet   Charly Gaul
14e étape 30 mai Vérone - Rovereto 143   Rik Van Looy   Charly Gaul
15e étape 31 mai Trente - Bolzano 198   Miguel Poblet   Jacques Anquetil
16e étape 1er juin Bolzano - San Pellegrino Terme 245   Alessandro Fantini   Jacques Anquetil
17e étape 2 juin San Pellegrino Terme - Gênes 241   Arrigo Padovan   Jacques Anquetil
18e étape 3 juin Gênes - Turin 180   Vito Favero   Jacques Anquetil
19e étape 4 juin Turin - Suse 51 (CLM)   Jacques Anquetil   Jacques Anquetil
20e étape 5 juin Turin - Saint-Vincent 100   Alfredo Sabbadin   Jacques Anquetil
21e étape 6 juin Aoste - Courmayeur 296   Charly Gaul   Charly Gaul
22e étape 7 juin Courmayeur - Milan 220   Rolf Graf   Charly Gaul

Classements annexesModifier

Classement de la montagne Charly Gaul 560 points
Deuxième Imerio Massignan 320 points
Troisième Hans Junkermann 300 points
Classement par équipes Atala ?

Liste des coureursModifier

Ignis
Atala
Bianchi
Carpano
EMI
Faema
Ghigi
Leroux Helyett
Legnano
Molteni
San Pellegrino
Torpado
Coppi Tricofilina

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier