Toomas Leius

joueur de tennis estonien

Toomas Leius
Image illustrative de l’article Toomas Leius
Toomas Leius (à droite) lors de la Coupe Galea en 1959
Carrière professionnelle
1959 – 1971
Nationalité Drapeau de l'URSS Union soviétique
Drapeau de l'Estonie Estonie
Naissance (79 ans)
Tallinn
Palmarès
En double
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/4 1/16 1/32
Double 1/4 1/8 1/16 -
Mixte 1/16 F(1)

Toomas Karlovich Leius[1] (né le à Tallinn) est un joueur de tennis soviétique d'origine estonienne.

CarrièreModifier

Durant sa jeunesse, il est sacré champion de Wimbledon en 1959.

Il s'est particulièrement distingué dans les compétitions organisées en Union Soviétique, remportant à quatre reprises le championnat national en simple (1963, 1964, 1965 et 1968), deux fois en double messieurs et quatre fois en double mixte. Il a également remporté les Internationaux d'Union Soviétique en 1963, 1968 et 1969, ainsi que le tournoi international de Moscou de 1961 à 1963, en 1965 et 1969. Entre 1958 et 1972, il a aussi été 23 fois champion d'Estonie de tennis, toutes catégories confondues[2].

Ses principales performances sur le circuit incluent une finale au Tournoi du Queen's en 1964, à Helsinki en 1965 et une demi-finale à Monte-Carlo en 1967 et 1968[3].

Dans les tournois du Grand Chelem, son meilleur résultat est un quart de finale à Roland-Garros en 1965. Il est cependant forcé par sa fédération de déclarer forfait contre le sud-africain Cliff Drysdale afin de protester contre la politique d'Apartheid. En 1971, avec Winnie Shaw, il y atteint la finale du double mixte.

Il a été sélectionné 20 fois en équipe d'Union Soviétique de Coupe Davis entre 1962 et 1970.

Après carrièreModifier

En 1974, il écope de 8 ans de prison pour avoir tué sa femme par strangulation après l'avoir trouvé au lit avec un autre homme. Il sort de prison au bout de cinq ans pour bonne conduite.

Il a par la suite été entraineur en Ouzbékistan, Géorgie et Allemagne. En 1997, il a entrainé l'équipe d'Estonie de Fed Cup.

PalmarèsModifier

Finale en simple messieursModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueur Score
1 1964   Tournoi de tennis du Queen's NC   Roy Emerson 12-10, 6-4

Finale en double messieursModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 27-01-1969   New Zealand Open
 Auckland
Gazon (ext.)   Raymond Moore
  Roger Taylor
  Malcolm Anderson 13-15, 6-3, 8-6, 8-6

Finales en double mixteModifier

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 11-08-1965   Moscow International
 Moscou
NC   Margaret Smith
  Robert Howe
  Galina Baksheeva 6-4, 6-2 Parcours
2 24-05-1971   Roland-Garros
 Paris
G. Chelem Terre (ext.)   Françoise Dürr
  Jean-Claude Barclay
  Winnie Shaw 6-2, 6-4 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand ChelemModifier

En simpleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1959 1er tour (1/64)   A. Segal
1960 3e tour (1/16)   N. Freaser
1961 1er tour (1/64)   R. Laver
1962 2e tour (1/32)   M. Santana 2e tour (1/32)   A. Palafox
1963 3e tour (1/16)   W. Bungert
1964 2e tour (1/32)   M. Santana
1965 1/4 de finale   C. Drysdale 2e tour (1/32)   G. Scott
1967 2e tour (1/32)   B. Bowrey
1968 1er tour (1/64)   T. Ulrich
1969 1/8 de finale   R. Ruffels 1er tour (1/64)   P. Rodríguez 1er tour (1/64)   Ž. Franulović
1970 1er tour (1/64)   J. Leschly
1971 1er tour (1/64)   P. Proisy

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En doubleModifier

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
1969 1/4 de finale
  J. Brown
  K. Rosewall
  F. Stolle
1/8 de finale
  A. Metreveli
  R. Emerson
  R. Laver
1er tour (1/32)
  V. Korotkov
  J.-C. Barclay
  R. Wilson
1970 2e tour (1/16)
  V. Palman
  K. Rosewall
  F. Stolle
1971 2e tour (1/16)
  A. Volkov
  J. Alexander
  P. Dent
1972 2e tour (1/16)
  J. Paish
  J. McManus
  J. Osborne

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

RéférencesModifier

  1. Parfois orthographié Thomas Lejus
  2. Toomas Leius: Kui ma Wimbledoni võitsin, hakati tegema uute hallide rajamise plaane, Maaleht, 29 avril 2010
  3. Toomas Karlovich Lejus sur tennisarchives

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier