Ouvrir le menu principal

Françoise Dürr

joueuse de tennis française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durr.

Françoise Dürr
(épouse Browning)
Image illustrative de l’article Françoise Dürr
Françoise Dürr (à gauche) avec la Néerlandaise Edda Buding (à droite)
Pays Drapeau de la France France
Naissance (76 ans)
Alger (Algérie française)
Taille 1,62 m (5 4)
Prise de raquette Droitière
Hall of Fame Membre depuis 2003
Palmarès
En simple
Meilleur classement 3e
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/4 V (1) 1/2 1/2
Double 1/2 V (5) F (6) V (2)
Mixte 1/2 V (3) V (1) F (1)

Françoise Dürr épouse Browning (née le 25 décembre 1942 à Alger, en Algérie française[1]) est une joueuse de tennis française des années 1960 et 1970.

Sommaire

BiographieModifier

Surnommée Frankie, Françoise Dürr est numéro un française pendant la quasi-totalité de sa carrière.

Avec sa prise de raquette atypique, l'index tendu le long du manche, elle reste avant tout une grande spécialiste du double et du double-mixte, remportant onze titres dans les tournois du Grand Chelem dans ces deux disciplines.

C'est pourtant en simple qu'elle signe le plus beau succès de sa carrière, en s'imposant à Roland Garros en 1967, trente-trois ans avant sa compatriote Mary Pierce.

Première Française professionnelle au plus haut niveau dans les années 1970, Françoise Dürr émigre alors aux États-Unis. Devenue l'une des vedettes du tout nouveau circuit WTA, elle forme avec l'Australienne Judy Tegart, puis avec la Néerlandaise Betty Stöve deux des tout meilleurs tandems de son époque.

Françoise Dürr joue son dernier match officiel en 1984 aux Internationaux de France.

Palmarès (partiel)Modifier

En simple damesModifier

En double damesModifier

En double mixteModifier

Parcours en Grand Chelem (partiel)Modifier