Thomas Arçrouni

Thomas Arçrouni
Tovma Artsruni, History of the House of Artsrunik (Թովմա Արծրունի, Պատմություն Արծրունյաց տան).djvu
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Autres informations
Domaine
Œuvres principales
Histoire de la maison des Arçrouni (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Thomas Arçrouni ou Tovma Artsrouni (en arménien Թովմա Արծրունի) est un historien arménien des IXe et Xe siècles issu de la famille royale des Arçrouni. Il est l'auteur d'une Histoire de la maison des Arçrouni racontant le développement et la formation du royaume arménien du Vaspourakan, centré sur le lac de Van, et s'étendant à l'histoire arménienne.

BiographieModifier

On sait peu de choses de la vie de Thomas, à commencer par les dates de sa naissance et de sa mort, situées aux IXe et Xe siècles[1]. Membre de la famille Arçrouni et en particulier apparenté au roi Gagik Ier de Vaspourakan[2], il a probablement reçu une bonne éducation au vu de sa familiarité avec les auteurs grecs et arméniens[3], et il semble avoir parcouru l'Arménie[4]. Il porte le titre de vardapet (approximativement « théologien »)[5].

ŒuvreModifier

Thomas est l'auteur d'une Histoire de la maison des Arçrouni, une histoire patriotique de sa famille et du Vaspourakan[1] s'étendant également à l'histoire de l'Arménie[5], commencée dans les années 870[6]. L'œuvre débute aux origines du monde avec Adam, fait remonter les origines des Arçrouni à Noé et se termine vers 910, sa fin étant manquante[7]. Ses principales sources sont Moïse de Khorène (son modèle[8]) et Yéghichê, mais Thomas recourt également à des sources non-arméniennes[9], par exemple lorsqu'il rapporte les débuts de Mahomet, le prophète de l'islam[10].

Des ajouts ont été ultérieurement effectués par un, voire des anonymes et rapportent des événements allant jusqu'au XIVe siècle[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Hacikyan 2002, p. 210.
  2. Redgate 2000, p. 7.
  3. Hacikyan 2002, p. 212.
  4. Hacikyan 2002, p. 213.
  5. a et b Thierry 2007, p. 290.
  6. Vardanyan 1978, p. 201.
  7. Hacikyan 2002, p. 211.
  8. Thomson 2000, p. 63.
  9. Redgate 2000, p. 220.
  10. Redgate 2000, p. 219.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Agop Jack Hacikyan (dir.), The Heritage of Armenian Literature, vol. II : From the Sixth to the Eighteenth Century, Détroit, Wayne State University Press, (ISBN 978-0814330234).
  • (en) Anne Elizabeth Redgate, The Armenians, Oxford, Blackwell Publishing, coll. « The Peoples of Europe », (ISBN 0-631-22037-2).
  • Jean-Michel Thierry, « Indépendance retrouvée : royaume du Nord et royaume du Sud (IXe – XIe siècle) — Le royaume du Sud : le Vaspourakan », dans Gérard Dédéyan (dir.), Histoire du peuple arménien, Toulouse, Privat, (1re éd. 1982) [détail des éditions] (ISBN 978-2-7089-6874-5), p. 274-296.
  • (en) Robert W. Thomson, « Tovma Artsruni: Historian of Vaspurakan », dans Richard G. Hovannisian (dir.), Armenian Van/Vaspurakan, Costa Mesa, Mazda Publishers, coll. « Historic Armenian Cities and Provinces », (ISBN 978-1-568-59130-8).
  • (hy) Vrezh M. Vardanyan, « Թովմա Արծրունի [« Tovma Artsruni »] », dans Encyclopédie soviétique arménienne, vol. IV, Erevan, Académie arménienne des sciences,‎ .