Ouvrir le menu principal

Tharon-Plage

établissement humain en France
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles ayant des titres homophones, voir Taron.

Tharon-Plage
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Commune Saint-Michel-Chef-Chef
Démographie
Gentilé Tharonais, Tharonaise
Population 4 000 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 47° 09′ 52″ nord, 2° 09′ 46″ ouest
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte administrative de la Loire-Atlantique
City locator 15.svg
Tharon-Plage

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte topographique de la Loire-Atlantique
City locator 15.svg
Tharon-Plage

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Tharon-Plage

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Tharon-Plage

Tharon-Plage est une station balnéaire de la commune de Saint-Michel-Chef-Chef, située dans le département de la Loire-Atlantique et la région Pays de la Loire.

Cette station, l'une des plus importantes de la côte de Jade, est reconnue comme Pavillon bleu.

GéographieModifier

Tharon se trouve à 2,2 km au sud-ouest du bourg de Saint-Michel, jouxtant la station balnéaire du Cormier dépendant de la commune de La Plaine-sur-Mer, dont elle est séparée par le « ruisseau de la Tabardière ».

HistoireModifier

C’est en 1895 que les chalets commencent à se construire sur la plage. En 1902, trois amis (Boismain, Du Chatelier et Guillou) signent un acte d’achat en indivision d’une propriété située entre les cours d'eau du Calais et du Tharon, d’une superficie de 120 ha 48 ca (dont 21 ha de vignes), et décident de lotir l'endroit pour vendre les « Sables ». Ils font alors appel à l'architecte nantais Ernest Chevrier, pour concevoir l'ensemble (le nom de ce dernier sera d'ailleurs attribué à l'une des principales avenues de la station).

En 1906, l'inauguration de la ligne ferroviaire Pornic-Paimbœuf à voie métrique, favorisera l'essor de Tharon-Plage. Une gare y sera construite à cet effet (située à l'emplacement de l'actuel office de tourisme). La ligne sera néanmoins fermée en 1939.

En 1910, 188 lots avaient été vendus. Les acheteurs venaient de Nantes, du pays de Retz, puis plus tard, de la région d’Angers. Ainsi naquit Tharon-Plage, la « Perle de la Côte de Jade ».

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'existence de la Poche de Saint-Nazaire prolongea l'occupation allemande à Tharon-Plage comme sur l'ensemble des localités voisines de l'estuaire durant 9 mois de plus que le reste du territoire environnant (d'août 1944 au 11 mai 1945), la reddition effective de la poche intervenant 3 jours après la capitulation de l'Allemagne.

À l'année, le nombre d'habitants de la station oscille autour de 4 000 personnes.

HéraldiqueModifier

  Blasonnement :
D'argent au sautoir de vair, chargé en coeur d'un besant d'argent bordé de gueules, cantonné de quatre étoiles de gueules
Commentaires : Armes de la famille Michel.

Lieux et monumentsModifier

  • Chapelle Sainte-Anne : objets provenant de l'Abbaye de Buzay, détruite durant la Révolution, dont le plus ancien crucifix du pays de Retz (datant du XIVe siècle), un autre Christ du XVIe siècle et une statue du XVIIIe siècle.
  • Château de Tharon : il ne subsiste que des vestiges, en particulier une tour en ruines.
  • Folies balnéaires et belles demeures du front de mer.
  • Plages de Saint-Michel du Redois et de Tharon dominées de falaises schisteuses et de dunes anciennement boisées.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :