Ouvrir le menu principal

Terminal Conteneurs d'Athus
logo de Terminal conteneurs d'Athus
Vue de l'ouest du TCA.

Création 1979
Fondateurs IDELUX - Paul Viot
Siège social Athus
Activité Transport
Produits Gestion, transport et entreposage de conteneurs.
Site web http://www.tca.be

Le terminal conteneurs d'Athus (TCA) est une entreprise de gestion, de transport et de stockage de conteneurs situé dans la localité belge d'Athus, en province de Luxembourg dans la région wallonne.

Il fut créé en 1979 par l'intercommunale IDELUX afin de relancer l'économie et l'emploi dans la région, après la crise de la sidérurgie dans le bassin lorrain et la fermeture de l'usine sidérurgique d'Athus.

C'est le plus grand port sec de Belgique.

Sommaire

SituationModifier

 
L'entrée camions du TCA, rue Paul Viot.

Le terminal est situé au sud de la cité d'Athus, à quelques mètres du tripoint Belgique-France-Luxembourg, délimitant les frontières françaises et luxembourgeoises dans une ancienne zone industrielle, au cœur de l'espace économique du Pôle Européen de Développement et de son agglomération urbaine, elle-même située au centre de la Grande Région. Le TCA axe principalement ses activités sur deux moyens de transports : le rail et la route. Pour ce faire il est idéalement situé car les réseaux de transports à cet endroit sont denses et assez développés.

Cette situation centrale et inter frontalière, tant par la géographie que par les moyens de transports, dans une zone dont l'air urbaine compte plus de 100 000 habitants, lui confère de nombreux avantages et une attractivité non négligeable.

Notons également que le TCA se trouve à une trentaine de kilomètres de l'aéroport de Luxembourg-Findel (5e aéroport européen et 28e mondial en termes de transport de fret) et à une centaine de celui de Metz-Nancy-Lorraine.

HistoireModifier

 
Les grues de levage des conteneurs.

À la suite de la crise de la sidérurgie dans le bassin lorrain, les autorités locales souhaitaient relancer l'économie de la région après la faillite de l'usine d'Athus qui plongea la cité dans le chômage et la crise sociale. Diverses entreprises furent invitées à s'installer à Athus et dans les alentours via la reconversion de certains anciens sites industriels en nouvel emplacements pour de nouveaux horizons.

Ce fut dans ce contexte qu'IDELUX créa le TCA en 1979. Il est aujourd'hui le porte drapeau international de la cité d'Athus et de la commune d'Aubange. La première année, 2 030 conteneurs furent traités sur une surface exploitable de 1,5 ha. Mais bientôt des investissements firent passer la superficie du terminal à 3 ha en 1983 puis à plus de 6 ha en 1992.

Les années 1999 et 2000 voient une progression importante des investissements : 60 000 conteneurs sont ainsi traités sur une capacité de 80 000, et la superficie s’élève à 11 ha. En 2006, à la suite de nouveaux investissements de(4 000 000 euros), le terminal conteneurs connaît une nouvelle hausse de sa superficie, portée à 15 ha et porte sa capacité de traitement de conteneurs à 120 000 conteneurs par an.

ActivitéModifier

Le TCA spécialisé dans la gestion de conteneurs par rail depuis la mer du Nord (principalement les ports d'Anvers, Zeebruges et Rotterdam via la ligne « Athus - Meuse » notamment) vers l'arrière-pays européen (France, Allemagne, Luxembourg). Depuis sa création, le TCA ne cessa d'accroitre son activité, reconstruisant petit à petit la renommée internationale et commerciale de la ville. Le gros avantage de ce type de transport (rail - route) est l'économie d’énergie et la participation au développement durable. L'utilisation du rail consomme moins d’énergie à l’unité transportée que par la route. en effet, un seul train peut transporter 50 conteneurs alors qu'un camion n'en transportera qu'un seul. Mais grâce à la juxtaposition de ces deux moyens de transports, le TCA propose aux entreprises de la région du « door-to-door », en faisant le gros du trajet par rail et le reste, jusqu'au client, par route. réduisant les coûts et la pollution engendrée.

ÉvénementsModifier

2007 : Le Pôle européen culturel (PEC)Modifier

En 2007, un théâtre construit avec des conteneurs provenant du TCA et nommé Pôle Européen Culturel (PEC) est implanté juste à côté du terminal, sur le site de l'ancienne usine sidérurgique et ce pour une durée de 3 mois. De nombreuses activités y furent proposées comme des concerts, des projections cinématographiques ou des représentations théâtrales. Le projet, pour le moins original, se solda néanmoins par un déficit[1].

Notes et référencesModifier

  1. « Le déficit du P.E.C. est tout relatif », sur Site internet du quotidien "L'avenir du Luxembourg".

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier