Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Temple Saint-Georges de Montbéliard

église située dans le Doubs, en France

Temple Saint-Georges de Montbéliard
image illustrative de l’article Temple Saint-Georges de Montbéliard
Présentation
Culte Anciennement protestant
Type Église évangélique luthérienne
Début de la construction 1674
Protection  Inscrit MH (1986)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Ville Montbéliard
Coordonnées 47° 30′ 33″ nord, 6° 47′ 30″ est

Géolocalisation sur la carte : Doubs

(Voir situation sur carte : Doubs)
Temple Saint-Georges de Montbéliard

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Temple Saint-Georges de Montbéliard

Le temple Saint-Georges de Montbéliard est une ancienne église évangélique luthérienne du XVIIe siècle de Montbéliard dans le Doubs en Franche-Comté. Le temple est dédié à Saint Georges et inscrit aux monuments historiques depuis le [1]. Désacralisé il sert actuellement de centre de conférence.

Sommaire

HistoireModifier

Deuxième édifice religieux protestant de Montbéliard, le temple Saint-Georges est construit pour suppléer au manque de place du Temple Saint-Martin de Montbéliard à la suite de l’afflux de réfugiés huguenots (guerres de religion en France) et satisfaire les nouveaux habitants du quartier de la « Neuve Ville » (actuel Faubourg de Besançon).

Décidée par le prince George II de Wurtemberg, sa construction débute en 1674 mais fut interrompue en 1676 par le maréchal de Luxembourg François-Henri de Montmorency-Luxembourg chargé par le roi Louis XIV d’occuper la principauté de Montbéliard et de détruire les fortifications dont celles de la citadelle de Montbéliard (guerre de Hollande 1672 à 1678). Pendant cette période, le temple sert de réserve à fourrage.

L’édifice légué par le prince Eberhard-Louis de Wurtemberg aux bourgeois de la ville en 1733[2], consacré le 29 décembre 1739, fut désaffecté en 1949. Après avoir servi quelque temps pour stocker des vieux papiers destinés au recyclage, un incendie détruisit sa toiture en 1987. La restauration fut réalisée par « les Compagnons de France » et aménagée en centre de conférence.

GalerieModifier

RéférencesModifier

  1. Notice no PA00101683, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Ephémérides du comté de Montbéliard, Charles Duvernoy, 1832, p. 274

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussiModifier