Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Syrphidae

famille de diptères

Syrphides, Syrphes

Les Syrphidae ou Syrphides (ou Syrphes), sont une famille de mouches du sous-ordre des Brachycera. La famille se subdivise en 3 sous-familles qui comprennent environ 200 genres et plus de 5 000 espèces décrites. On compte environ 800 espèces dans l'Ouest paléarctique et plus de 500 en France[1].

Ces mouches imitent souvent les formes et les couleurs vives de certaines espèces d'hyménoptères. On les rencontre souvent en été sur les fleurs, principalement les ombellifères, recherchant le nectar dont elles se nourrissent et contribuant ainsi à leur pollinisation. Les larves se nourrissent de déchets, de bulbes de fleurs, de pucerons ou de larves d'autres insectes selon les espèces.

Sommaire

Liste des sous-famillesModifier

Selon ITIS :

Liste des genresModifier

Quelques espècesModifier

Syrphe : allié naturel de l'hommeModifier

 
Larve de syrphe

Les larves de syrphe sont des organismes auxiliaires très intéressants en protection des cultures. Ce sont des agents de lutte biologique très efficaces contre les pucerons notamment. Les larves peuvent consommer des centaines de pucerons en quelques jours.[3]

On plante, en bordure des champs, des Phacelia sp. pour nourrir les syrphes, dont les larves dévorent les pucerons, l'œillet d'Inde attire ce genre d'insecte aussi.

Évaluation de l'état de conservation des milieuxModifier

De par leur présence dans quasiment tous les milieux (hormis les pleines eaux et les grottes) et leur grande dépendance à des milieux spécifiques pour chaque espèce, les syrphes font l'objet d'une méthode d'évaluation de l'état de conservation des milieux. Une base de données européenne, Syrph The Net[4] qui a nécessité 15 ans de collecte d'informations, précise leurs habitats, leur biologie, leur mode de vie, leur répartition, leur statut (degré de rareté, de menace…) etc[1]. Couplé à des protocoles de piégeage standardisé (tente Malaise par exemple), elle permet de faire des diagnostics écologiques[5].

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Guide d'utilisation de SYRFID », sur syrfid.ensat.fr
  2. Catalogue of Life, consulté le 1 mars 2013
  3. Jean-Noël Reboulet, Les auxiliaires entomophages, Paris, ACTA, , 136 p., p. 50
  4. (en) « Syrph the Net (StN): a tool for biodiversity management », sur pollinators.biodiversityireland.ie
  5. [PDF] « Inventorier les syrphes pour évaluer l’état de conservation d’un milieu », sur espaces-naturels.info

Liens externesModifier