Andrée Spinelly

actrice de théâtre
(Redirigé depuis Spinelly)
Andrée Spinelly
Description de cette image, également commentée ci-après
dans V'lan !, de Rip et Jacques Bousquet , dessin de Yves Marevéry, 1911
Nom de naissance Élisa Berthelot
Surnom Andrée Spinelly
Naissance
Paris
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 79 ans)
Bidart
Profession Actrice

Élise Fournier, née Élisa Berthelot[1], connue sous le nom de scène Andrée Spinelly (et communément appelée Spinelly), est une actrice française née le dans le 5e arrondissement de Paris et morte le à Bidart (Pyrénées-Atlantiques)[2].

BiographieModifier

Née « de père non dénommé »[1], Élisa prend le nom de Fournier au mariage de sa mère Elisa Marie Louise Berthelot avec Marc Fournier en 1904 [3].

Andrée Spinelly fait ses débuts au mois de [4], dans Les Petites Laripette, opérette bouffe de Paul Morize et Henry Vernel[5], où elle est remarquée : « Mlle Andrée Spinelly, une jeune artiste de seize ans, vient de se révéler bien adroite comédienne dans Les Petites Laripette, le succès actuel de Parisiana »[6].

Autour de 1910, elle est régulièrement la vedette, sur scène, « de comédies légères et de revues[7] ».

Elle est à l'origine de la carrière de Charles Gesmar, qui dessine ses costumes à partir de 1915 - alors qu'il n'a que quinze ans - puis, en 1917 et 1922, des affiches la représentant[8],[9]. À la même époque, elle entame une liaison avec Raimu qu'elle fait jouer à ses côtés, notamment dans Plus ça change ! de Rip (1915) et dans L'École des cocottes (1920)[10].

Son charme est célébré par la critique : « Quelle attraction exercent nos vedettes sur le monde entier ! Le petit nez de Spinelly a plus d'importance encore que celui de Cléopâtre. Que dirons-nous de ses jambes, joyaux célèbres où il y a, disait un critique, plus d'esprit que dans une pièce de Voltaire »[11].

Pendant les années 1930, elle joue dans quelques films. C'est peut-être sa liaison avec le romancier Pierre Benoit, rencontré lors de l'adaptation cinématographique de La Châtelaine du Liban, qui la conduit à se retirer dans les Pyrénées-Atlantiques en 1948 [4].

FilmographieModifier

ThéâtreModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Acte de naissance no 1094 du 4 mai 1887, registre V4E 5740 des actes de naissance du 5e arrondissement de Paris.
  2. « Spinelly : Elisa Berthelot devenue Fournier en 1904 », sur Les gens du cinéma (consulté le )
  3. Le selon mention marginale de l'acte de naissance.
  4. a et b (it + en) « Miss Spinelly : true icon of the roaring twenties », part 2, sur TheHistorialist (consulté le )
  5. Arthur Pougin, « Bilan musical de 1905 », Le Ménestrel, Paris, Heugel et Cie,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. Alfred Delilia, « Spectacles & concerts », Le Figaro,‎ , p. 5 (lire en ligne)
  7. Marcel Pagnol, Confidences, Éditions de Fallois, 1990
  8. (it + en) « Miss Spinelly : true icon of the roaring twenties », part 5, sur TheHistorialist (consulté le )
  9. Charles Gesmar, « Spinelly », sur AllPosters (consulté le )
  10. Paul Olivier, Raimu ou l'épopée de César, Éditions France-Empire, 1977
  11. Renée Bonheur, « Les élégances de la semaine », Le Gaulois,‎ , p. 2 (lire en ligne)