Edmond Sée

auteur dramatique, chroniqueur et critique de théâtre

Edmond Sée, (David Edmond), né à Bayonne le et mort à Paris le (à 84 ans), est un dramaturge, chroniqueur et critique de théâtre français.

Edmond Sée
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Le père d'Edmond est un banquier, vice-consul d'Autriche-Hongrie.

Edmond Sée a une formation de juriste, il est docteur en droit.

Durant la première guerre mondiale il est mobilisé du 5 août 1914 à janvier 1919, il est au front de 1914 à 1916 puis attaché d'intendance.

En 1919 il obtient le prix Monthyon de l'Académie Française pour son roman Un cousin d'Alsace[1]. L'Académie le récompense à deux nouvelles reprises : en 1924 le prix Toirac pour sa pièce La dépositaire et, en 1959, pour l'ensemble de son œuvre.

Il est pendant de nombreuses années président de la Critique dramatique.

En 1939, il est président de la Commission de censure des films cinématographiques.

Dans ses Mémoires, Louis Merlin, le rencontrant en 1939, le décrit ainsi : "Le nez accusé, le cheveux crépu, la moustache tombante et la paupière lourde.[2]".

Une rue de Bayonne porte le nom d'Edmond Sée.

Edmond Sée est promu commandeur de la légion d'honneur par décret du 30 juillet 1935 (chevalier le 11 janvier 1913, officier le 22 août 1926)[3].

ŒuvresModifier

PiècesModifier

  • 1896 : La Brebis, comédie en deux actes, représentée la première fois au Théâtre de l'Œuvre le 29 mai, reprise au Théâtre Michel le 28 décembre 1911
  • 1899 : Les Miettes, comédie en deux actes, représentée la première fois au Théâtre de l'Athénée le 28 février, reprise au Théâtre de l'Odéon le 1er juin 1905[4]
  • 1900 : L'Imprudente, comédie en un acte, représentée sous le titre Une honnête femme au Figaro le 3 juin[5]
  • 1903 : L'Indiscret, comédie en trois actes, représentée la première fois au Théâtre Antoine le 5 mars[6]
  • 1913 : L'Irrégulière, comédie en quatre actes, représentée la première fois au Théâtre Réjane le 13 novembre[7]
  • 1918 : Saison d'amour, comédie en trois actes, représentée la première fois au Théâtre Michel le 22 novembre[8]
  • 1921 : Un ami de jeunesse, pièce en un acte, représentée la première fois à la Comédie-Française le 14 décembre[9], repris, toujours à la Comédie-Française en 1958[10].
  • 1924 : La Dépositaire, pièce en quatre actes, représentée la première fois à la Comédie-Française le 14 mai[11]
  • 1925 : Le Bel Amour, pièce en trois actes, représentée la première fois au Théâtre Fémina le 2 février[12]
  • 1928 : Le Métier d'amant, pièce en un acte, représentée la première fois à la Comédie-Française le 2 avril[13]
  • 1930 : L'Élastique, comédie en un acte, représentée la première fois au Théâtre des Champs-Élysées le 13 mars[7]
  • 1931 : Derrière la porte, pièce en un acte, représentée la première fois au Théâtre du Grand Guignol le 27 octobre[7]
  • 1935 : La Rentrée, comédie inédite en un acte, le 10 janvier[7]

CritiquesModifier

  • Petits dialogues sur le théâtre et l'art dramatique, Bernard Grasset, Paris, 1913
  • Henry Becque, ou Servitude et grandeur dramatiques, Rasmussen, Paris, 1926
  • Le Théâtre français contemporain, Armand Colin, Paris, 1928[14]

RomanModifier

  • La Lettre anonyme, Ferenczi, Paris, 1921
  • Un cousin d'Alsace, Paris, 1919, éd. Flammarion,

Notes et référencesModifier

  1. « Edmond Sée », sur academie-française.dr (consulté le )
  2. "C'était formidable !" Second tome des souvenirs de Louis Merlin, page 37, éditions Julliard, 1966.
  3. « Cote 19800035/299/40181 », base Léonore, ministère français de la Culture
  4. Edmond Sée, Théâtre complet, Flammarion, Paris, 1924, tome 2, p. 5
  5. Edmond Sée, Théâtre complet, Flammarion, Paris, 1926, tome 3, p. 227
  6. Edmond Sée, L'Indiscret, Librairie théâtrale, Paris, 1903
  7. a b c et d « Edmond Sée (1875-1959) Auteur du texte », sur Bibliothèque nationale de France, (consulté le )
  8. Edmond Sée, Théâtre complet, Flammarion, Paris, 1924, tome 2, p. 99
  9. Edmond Sée, Théâtre complet, Flammarion, Paris, 1924, tome 2, p. 227
  10. Robert Kemp, « Un amid de Jeunesse, d'Edmond Sée, à la Comédie Française », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  11. Edmond Sée, Théâtre complet, Flammarion, Paris, 1926, tome 3, p. 5
  12. Edmond Sée, Théâtre complet, Flammarion, Paris, 1929, tome 4, p. 25
  13. Edmond Sée, Théâtre complet, Flammarion, Paris, 1929, tome 4, p. 177
  14. Hombert Joseph. Edmond Sée. Le Théâtre français contemporain.. In: Revue belge de philologie et d'histoire, tome 8, fasc. 1, 1929. pp. 197-199. www.persee.fr/doc/rbph_0035-0818_1929_num_8_1_6594_t1_0197_0000_3

Liens externesModifier